UN CHAUFFEUR REFUSE DE CONDUIRE SON VEHICULE PORTANT UNE PUB ATHEE

La fameuse pub ayant fait le tour du monde suggérant l’inexistence de Dieu et invitant à jouir de la vie ....

Un chauffeur de bus chrétien de Southampton, Hampshire, a refusé de conduire un bus placardé d’une affiche proclamant qu’«il n'y a probablement pas de Dieu - maintenant cessez de vous inquiéter et profitez de la vie». 

M. Ron Heather se dit "choqué" et "horrifié" à la lecture de ce message et n’a pas assuré son service le week-end en signe de protestation. 

L'entreprise en cause, First Bus, a dit qu'elle s'efforcerait de tenir compte de ses sentiments -, mais un employé de l’agence de publicité a dit au service de presse Ekklesia: «la publicité religieuse est de mise depuis des années, et les non-croyants ne l'ont pas boycottée, même s’ils avaient des objections». 

Des commentateurs ont suggéré que le libellé de ce message était plus proche de l'agnosticisme que de l'athéisme. 

Heather a déclaré à la BBC Radio : «J'ai été sur le point de monter à bord du bus et j’ai pris le message en pleine figure, ma première réaction a été un choc, c’était l’horreur». 

Il a poursuivi: «Je sentais que je ne pouvais pas conduire ce bus, je l'ai dit à mon gestionnaire et on m’a répondu qu'ils n’avaient pas un autre bus à me proposer et je pensais que le mieux pour moi était de rentrer à la maison, ce que j'ai fait. Je pense que c'est la dureté de cette annonce qui m’a fait réagir : elle laisse entendre implicitement qu’il n'y a pas de Dieu».

First Bus a déclaré: «En tant que société, nous comprenons le point de vue de M. Heather concernant l'affiche athée du bus et nous faisons ce que nous pouvons pour tenir compte de sa demande de ne pas conduire les bus concernés».

La société a ajouté: «En tant qu'organisation, nous ne soutenons ni l'un ni l’autre des produits  ni des idées transmis par la publicité placardée sur nos bus. Le contenu de cette publicité a été approuvé par l'Agence de tutelle et était donc susceptible d'être affiché sur des sites statiques ou ailleurs ». 

Hanne Stinson, directeur général de la British Humanist Association, a déclaré: «J'ai du mal à comprendre pourquoi les gens ayant telle ou telle conviction religieuse trouvent offensante l'expression d'un autre type de croyances». 

200 bus porteront ces affiches à Londres et à 600 autres véhicules en Angleterre, en Ecosse et au Pays de Galles. 

Le militant Stephen Green, directeur du groupe de pression Christian Voice, a enregistré une plainte devant l'autorité de surveillance de la publicité (ASA). Il demande purement et simplement l'interdiction des affiches athées, en expliquant qu'elles sont en infraction avec le code britannique sur la publicité car elles lancent des affirmations ne pouvant pas être prouvées. 

Ouverture d’un débat nécessaire

L'Église méthodiste ainsi que d'autres personnalités religieuses se sont félicitées de cette campagne publicitaire, parce qu’elle ouvrait un débat public. Le pasteur Jenny Ellis de l'Église méthodiste, se félicite «de cette occasion de parler des grandes questions de l'existence».

Simon Barrow, du groupe de réflexion Ekklesia a commenté: «La réalité est que nous vivons maintenant dans une société pluraliste, et les chrétiens et les autres vont devoir s'habituer à cette situation. Être offensé à l’idée que d'autres personnes pensent différemment de nous n’a aucun sens. Nous devons apprendre à mieux communiquer et à mieux nous écouter». 

Il a ajouté: «Le plus grand problème dans tout cela, c'est la façon dont les croyances, religieuses ou autres, sont de plus en plus traitées comme des marchandises ‘dans une culture de la consommation’ - vendues comme des produits. Mais ce qui convainc les gens de la valeur d'un mode de vie ou de l’importance de telle ou telle conviction, c’est leur impact positif sur la vie, et non pas un cycle sans fin de propagande et de contre-propagande».

«Etant donné la souffrance, les conflits et l'injustice dans le monde, on peut espérer que les croyants et les gens de bonne volonté recherchent l’intérêt général en s’engageant dans des causes humanitaires plutôt qu’en dépensant de fortes sommes d'argent dans de la pub», a dit Barrow.

16 Janvier 2009

Traduction : eemni


ekklesia