Projet d’un Tiers Ordre au Diaconat Bethesda de Strasbourg

“La troisième voie...” par Henri Bolleter, évêque


Strasbourg : La congrégation des Sœurs de Bethesda est en train d’élaborer un projet de création d’un Tiers Ordre.

Réfléchir au passé, analyser le présent et produire une vision pour répondre à la vocation donnée à la communauté : tels étaient les buts d’un processus initié par la Sœur Supérieure, Sœur Marlyse Kroenig, et accompagné par un groupe de travail sous la présidence de Henri Bolleter, évêque à la retraite.

Un anniversaire et un nouveau chemin !

L’association Diaconat Bethesda a été créée en 1889.

Cela fait donc 120 ans que de jeunes femmes, sensibles à la misère humaine, se sont engagées comme diaconesses auprès des malades et des pauvres. L’association Diaconat Bethesda a été le cadre à cette œuvre diaconale.

La communauté des sœurs, au cours de l’histoire de Bethesda, voyait sa vocation première au service des soins aux malades hospitalisés.

Ces dernières décennies, un manque de vocations a conduit les sœurs à redéfinir leur ministère, leur place et leur fonctionnement.

En 2003, la communauté des sœurs s‘est constituée en congrégation.

D’une part celle-ci est appelée à assurer et à gérer la vie communautaire pour les sœurs dont la plupart sont à la retraite. D’autre part, la configuration du Home Bethesda permet, à nouveau, la mise en œuvre de certains projets spirituels et diaconaux : mettre à disposition un lieu de prière, un lieu pour l’hébergement et pour l’accompagnement de personnes.

La Sœur Supérieure dit : » Nous sommes convaincues que Dieu nous a accordé et confié une tradition de vie communautaire et de service pour le prochain, ainsi que cet immeuble, le ’Home‘. Pour répondre à ces cadeaux que Dieu nous a faits, nous en développons la vision. »

Les trois perspectives

La vision se réalise sur trois perspectives :

1. développement de la congrégation comme lieu de prière et de formation spirituelle.

2. ouverture pour une collaboration avec d’autres groupes, afin de réaliser des projets de diaconie.

3. accueil de nouveaux membres dans une relation de Tiers Ordre.

Cette relation s’annonce fructueuse, même si elle est en chantier : la collaboration des sœurs avec une branche de laïques, hommes et femmes, s’inspirant de la vocation et de la règle de la congrégation.

Qu’est-ce qu’« un Tiers Ordre » ?

Le Seigneur Jésus utilise différents moyens pour appeler des hommes et des femmes à son service. Aux uns il demande, comme ce fut le cas des apôtres, de tout abandonner, maison, famille et carrière professionnelle : c’est ce que firent également les sœurs en entrant dans une vie communautaire et dans le célibat, en pratiquant la communauté des biens et la disponibilité pour le prochain. Aux autres, Jésus demande de retourner dans leur milieu familial et leur lieu d’activité, pour témoigner de ce qu’ils ont vu et vécu lors de leur rencontre personnelle avec Lui.

Les uns sont donc appelés à tout quitter pour Le suivre, les autres à rester témoins à la place où ils vivent ; mais les deux groupes ont une mission commune : celle d’être « sel de la terre » et « lumière du monde ».

Les membres du Tiers Ordre sont des hommes et des femmes laïques, célibataires ou mariés, issus de toute confession chrétienne, qui soutiennent en tant que bénévoles l’œuvre diaconale de la congrégation. Ils en partagent les valeurs spirituelles et continuent à œuvrer dans leur milieu habituel.

Les membres du Tiers Ordre seront eux-mêmes portés par l’ambiance, la prière et le soutien spirituel des sœurs ; et les sœurs seront entourées par des alliés capables d’initiatives et remplis de force, chacun donnant et recevant dans la communion du Saint Esprit.

Mise en place d’un Tiers Ordre en tant que branche diaconale de la congrégation

La congrégation a formé un groupe de travail qui a développé l’identité spirituelle et juridique d’un Tiers Ordre. Suite aux prières et aux délibérations, un dépliant et un règlement intérieur donnent le cadre au futur Tiers Ordre.

Le 7 février, le cercle d’amis des sœurs de Bethesda a pris connaissance du résultat de l’enquête menée auprès des laïques intéressés. On y retrouve un double désir : celui de bénéficier de la formation et de la prière de la congrégation et celui de prendre part à leur ministère apostolique. Cette troisième voie est plus actuelle que jamais. Au mois de juin sera organisée une première rencontre avec les intéressés. Ensemble, on essayera aussi de trouver un nom à ce nouveau Tiers Ordre.

Le membre du Tiers Ordre s’engage à prendre part à des rencontres régulières pour lire la Bible, prier, définir l’engagement commun et partager les expériences. Chaque année, des rencontres régulières auront lieu avec la congrégation, au mois de mai pour des moments de prière et de partage, en septembre pour la fête annuelle et une retraite spirituelle de quelques jours. Cependant cet engagement ne se substituera jamais à l’engagement dans une église locale.

La troisième voie consiste pour cette communauté laïque de se développer comme une branche de la congrégation des diaconesses de Bethesda-Strasbourg. Ensemble avec la congrégation, les membres du Tiers Ordre s’engageront comme bénévoles dans la mission diaconale et serviront le Christ en tant que ‘sel de la terre’ et ‘lumière du monde’. Les formes changent, mais la vocation perdure, plus actuelle que jamais.


Comment devenir membre de notre communauté laïque ?

Aspirer à partager la vie spirituelle de la congrégation des diaconesses de Bethesda et sa mission.

Être déjà membre actif d’une église locale (attestation à fournir).

Faire une demande écrite à la Sœur Supérieure de la congrégation.

Après l’admission, signer un engagement pour un an, renouvelable tous les ans.

L’admission sera concrétisée par un culte au Home Bethesda. Elle implique l’adhésion au règlement intérieur du Tiers Ordre.



En route