LE PASTEUR METHODISTE LOWERY PRONONCE LA BENEDICTION

  Le pasteur Joseph Lowery, 87 ans, a prononcé la prière de bénédiction lors de l’investiture du président Barak Obama. Une photo UMNS de Mike DuBose.

Par Linda Bloom*

Deux anciens combattants évangéliques méthodistes du mouvement des droits civils ont été invités à prendre part à l’investiture de Barack Obama comme 44e président des États-Unis le 20 janvier. 

Le pasteur Joseph Lowery, 87 ans, a prononcé la bénédiction après le discours inaugural du Président Obama. Dorothy Height, 96 ans, a également été invitée à être parmi les invités spéciaux. Les deux avaient travaillé aux côtés du pasteur Martin Luther King Jr., dont l'anniversaire a été célébré un jour plus tôt. 

Lowery a dit sur la «National Public Radio» le 19 janvier qu'il était un peu troublé à l'idée que des millions de personnes seraient à l'écoute de sa prière. «Chaque fois que je pense à ce que je vais dire, je ressens un peu de trac», avoue-t-il à Michele Norris. Mais il a ajouté qu'il avait prié Dieu pour qu’Il lui en donne la force. 

Pas l’ombre de trac après le discours du nouveau président, quand Lowery a commencé sa prière par la récitation de la troisième strophe de l'hymne, "Lift Every Voice and Sing", le n ° 519 du recueil de cantiques EEM. "Nous rendons vraiment grâce pour la glorieuse expérience que nous partageons aujourd’hui," priait Lowery. 

Notant que Dieu va travailler «à travers le leadership fidèle" pour rétablir la stabilité de la nation, réparer les blessures et s’occuper des pauvres, Lowery a appelé les Américains à «faire preuve d’un esprit d'unité et de solidarité pour apporter notre soutien à notre président». 

"Aide-nous à faire des choix, à faire le choix de l'amour et non de la haine, le choix de l'inclusion et non de l'exclusion, de la tolérance, et non de l'intolérance", a-t-il prié. 

Lowery a conclu sa prière par ces paroles : "que tous ceux qui exercent la justice et aiment la miséricorde, disent Amen." "Amen" a été répété plusieurs fois.

Dans un texte écrit le 19 janvier pour le Chicago Tribune, Lowery a dit que, pendant la prestation de serment, il regardait le National Mall et dans ses yeux voyait se dresser «un prédicateur de 34 ans devant une foule de quelque 250 000 personnes rassemblées au Lincoln Memorial en 1963, appelant les Américains à aller au-delà de la couleur de leur peau pour s’intéresser à la teneur de leur caractère».

«L’investiture d’Obama est la réponse de la nation à cet appel», écrit-il.

Elle n’espérait pas à voir ce jour

Height invitée par Obama pour être son hôte à la cérémonie a déclaré au New York Times qu'elle ne pensait jamais vivre assez longtemps pour voir un Afro-américain élu président des États-Unis.


Dorothy Height honorée aux Nations Unies en 1999. Une photo UMNS de John C. Goodwin.


«C'est une réelle reconnaissance que les droits civils ne se limitent pas seulement au rêve du Dr King», dit-elle. «Mais il a fallu un grand nombre de personnes et beaucoup de travail pour que cela se produise, et ils se sentent partie prenante de cet événement».

Membre de longue date de la St. Mark's United Methodist Church à New York avant de déménager à Washington, Height a reçu de nombreuses distinctions pour son combat en faveur des droits civils. En 2004, elle a reçu le «Congressional Medal of Honor» des mains du président George W. Bush.

Elle a également reçu la Médaille présidentielle de la Liberté des mains du président Bill Clinton en 1994 et la Médaille présidentielle de la citoyenneté des mains du président Ronald Reagan en 1989. Height était un membre de la direction nationale de la YWCA/UCJG durant 33 ans et a été élue présidente nationale du Conseil national de l’association «Negro Women» en 1957, où elle a mené une campagne en faveur de la justice pour les femmes noires. Elle a participé à la création du «National Center for African American Women» et du «Dorothy I. Taille Leadership Institute», institutions lancées en 1996.

Collaborateur de MLK

Lowery a fondé la «Southern Christian Leadership Conference» avec MLK en 1957 et en a été le président pendant 20 ans depuis 1977. 

Martin Luther King l’a nommé président de la délégation chargée de rencontrer en 1965 George Wallace, gouverneur de l’Alabama à l’issue de la marche de Selma à Montgomery. Wallace a ordonné la répression contre les manifestants, un épisode connu sous le nom de "Bloody Sunday", mais s'est excusé auprès de Lowery en 1995, quand le pionnier des droits civiques célébrait le 30e anniversaire de cette marche historique qui a abouti à l'adoption de la loi sur le droit de vote . 

En tant que pasteur évangélique méthodiste, Lowery a été élu délégué général à trois conférences et a présidé une conférence annuelle en tant qu'évêque en 1966. Sa voix prophétique a joué un rôle dans l’évolution de l'église vers plus d’inclusion. Il a servi comme pasteur évangélique méthodiste des églises de Mobile et Birmingham, en Alabama, ainsi qu'à Atlanta, où il a dirigé la Central Church pendant 18 ans.

*Bloom est journaliste du service de presse de l’EEM à New York.

20 janvier 2009

Traduction eemni

Service de presse de l’EEM (UMNS)