CA16 Connexio, l’engagement missionnaire et diaconal de l'EEM



Rien d’extraordinaire- peut-être que si ?!

Connexio, le réseau Mission et Diaconie de l'Église évangélique méthodiste (EEM) Suisse-France-Afrique du Nord, a récompensé plusieurs projets diaconaux et missionnaires des communautés locales EEM présentés à la Conférence annuelle de Münsingen cette année.

Les lauréats du prix de l’EEM Alger qui avec leur prohet "Bountyful Supply Ministries" a obtenu le premier Prix tout comme le Prix du Jury et enfin le Prix du Public.

Tant le Prix du public que le premier Prix du jury sont sont revenus à l’EEM Alger pour son projet « Bountyful Supply Ministries ». De nombreux étudiants étrangers vivent en Algérie dans des conditions précaires. Ils n’ont pas le droit de travailler et ont par conséquent très peu d'argent pour subvenir à leurs besoins. Leur adaptation à la vie dans leur nouveau pays d’accueil représente un défi majeur à de nombreux étudiants. Beaucoup souffrent de problèmes psychologiques. La responsable du projet, elle-même étudiante, a voulu soutenir d'autres étudiants afin qu'ils puissent améliorer leur quotidien. Depuis 2015, il existe un comité de jeunes étudiants. Les étudiants de la communauté d’Alger ne reçoivent pas de contributions financières pour leur travail et soutiennent le projet bénévolement.

Le deuxième Prix du jury est allé à "niX BsundriX", un projet de l’EEM Bregenz, qui organise deux et quatre fois par an une réunion avec un artiste chrétien dans un bistrot. Les chrétiens devraient être en mesure d’inviter des amis et des collègues et d'aborder de vie spirituelle dans une atmosphère détendue et neutre. Parler de la foi n’a «rien de spécial » pour les membres de cette communauté locale.

Le district EEM Berne Sud a remporté le troisième Prix du concours de projet avec "Soul Chill". Trois fois par an, un groupe se produit en concert dans un environnement décontracté. Le but recherché est que le public présent à ces concerts vivent un temps de détente le vendredi soir avec de la musique relaxante et apaisante.

Migration

Le thème de l'année pour Connexio est la migration. Conscient qu'il n'y a pas de solution rapide à ce problème mondial, il cherche à prendre de nouvelles mesures dans ce domaine. Avec les formules clé «Déracinés - Enracinés »,Connexio a fourni aux communautés locales en Suisse du matériel d’accompagnement pour les confronter à la question et les encourager à agir. Le 29 octobre se tiendra une conférence Connexio à Berne sur ce sujet avec pour conférenciers invités l’évêque Pedro Correa du Chili et Paul Mori, Émissaire spécial de l'Armée du Salut.

L’initiative pour des multinationales responsables: protégeons les droits humains et l’environnement

Les entreprises suisses à l’étranger contreviennent régulièrement aux normes environnementales et aux droits de l'homme. Connexio s’engage pour que les choses changent. Pour ce faire, Connexio soutient l’initiative pour des multinationales. Déjà plus de 140.000 signatures ont été recueillies au bas d’une pétition en ligne, rapporte Jörg Niederer. Le fait que les conditions de travail des employés des entreprises suisses s’est améliorée à l'étranger, a un effet positif sur la situation des réfugiés.

Connexio fort de son soutien

Simon Zurich, co-président sortant du comité directeur Connexio, a eu l'occasion de remercier la Conférence annuelle du soutien toujours plus important que les membres de l’EEM apportent à Connexio.

Andreas Stämpfli a également remercié la CA pour l’engagement suivi de toutes les communautés locales de l’EEM.

Vivre sa foi dans un environnement difficile

Alors que la situation politique demeure instable en Afrique du Nord, il faut aussi relever les signes d’espoir au sein de l'Église évangélique méthodiste (EEM) en Algérie et en Tunisie.

A son départ à la retraite, Daniel Nussbaumer se voir remettre un chapeau des mains du surintendant Etienne Rudolph.

Freddy Nzambe de Tunis dans un entretien pastoral

Daniel Nussbaumer, pasteur à Mulhouse, coordonne depuis des années l’EEM en Afrique du Nord. Lors de la Conférence annuelle Suisse-France-Afrique du Nord, il a rendu compte de de son travail en Algérie et en Tunisie. Dans les deux pays, il y a à la fois des nouvelles encourageantes et d’autres décevantes.

Comme précédemment, il est toujours difficile d’obtenir des visas pour l'Algérie. Même quand l’évêque Patrick Streiff et Daniel Nussbaumer ont tâché de rencontrer le nouveau ministre des Affaires religieuses à l'automne 2015, à Alger, ils n’avaient pas obtenu de visa.

En revanche, le coordinateur en Afrique du Nord a parlé de progrès accomplis au sein de l'Eglise en Algérie. « Comme par un miracle », un nouveau collaborateur a été trouvé pour diriger l’oeuvre à Constantine. Une fois à la retraite, ce Franco-Algérien installés jusqu’àlors en France, où il avait passé sa vie à travailler, acceptait de servir le Seigneur à Constantine. « Beaucoup d'étudiants, en particulier de l'Université islamique de Constantine, nous rendent visite à l’église », est-il dit dans le rapport. Ils voulaient voir ce qu’est une église, e discuter sur des questions théologiques.

À Alger, il y a une «communauté vivante et active » est-il dit plus loin. Elle est caractérisée principalement par des étudiants dévoués de pays d'Afrique sub-saharienne qui animent les cultes, assument les lectures de l'Écriture et prêchent. L’EEM à Alger peut utiliser les locaux de l'Église catholique à Hydra.

En Tunisie, la situation en matière de sécurité s’est considérablement détériorée. Mais l'environnement politique difficile n’a pas affecté les activités de l'église dans la capitale Tunis. Le pasteur EEM, Freddy Nzambe, est le nouveau pasteur exécutif de l'Église réformée à Tunis, avec laquelle l’EEM coopère en Tunisie. Quelque 100 personnes assistent à chacun de ses deux services le dimanche, écrit Daniel Nussbaumer. Après sa rénovation, les activités dans le Centre méthodiste de Mont Fleury se multiplient. Un foyer pour étudiantes abrite actuellement quatre femmes originaires d'Afrique sub-saharienne. Étrangères en Tunisie, elles sont accompagnées pastoralement dans leur situation difficile par le couple pastoral. Monfleury est également un lieu de rencontre pour une paroisse et bibliothèque anglophone. En 2015,le centre a abrité des pastorales et diverses fêtes.

Document pdf (182 ko)


31 Connexio

Réseau pour la mission et la diaconie 

Sommaire : 

Aperçu 

- L’essentiel en bref
- Mandat de prestations
- Comité directeur
- Personnel
- Collaboration avec des organisations 

proches de Connexio 

Comptes annuels et bilan 

- Explications concernant les comptes annuels et le bilan 

- Comparaison par groupe de charges 

Aperçu L’essentiel en bref 

Annexe :
Informations des départements et des commissions techniques
- Suisse / France
- Europe centrale / Balkans
- Algérie et Tunisie
- République démocratique du Congo
- Argentine, Bolivie et Chili
- Cambodge
- Travail avec les migrants
- Communication francophone
- Coopération au développement
- Finances 

Les questions brûlantes en lien avec la migration sont également d’actualité pour Connexio, à divers titres : plusieurs de nos Églises partenaires viennent en aide aux réfugiés dans des situations plus que précaires. Elles ont par exemple fourni de la nourriture, des vêtements et des couvertures aux personnes échouées le long de la frontière entre la Macédoine et la Serbie, jusqu’à ce que la frontière soit complètement fermée et que les camps d’hébergement soient vidés. Une situation similaire à celle des Balkans s’était produite au printemps 2015 à l’Est du Congo, où plus de 100 000 réfugiés fuyant le Burundi avaient afflué en quelques jours. L’EEM avait alors accueilli des personnes dans ses églises et contribué à établir un camp de réfugiés. UMCOR, l’œuvre d’entraide de l’EEM mondiale soutient en outre des personnes de Syrie exilées dans des camps de réfugiés au Liban où elle gère en particulier des écoles pour les enfants. Durant l’année écoulée, Connexio a transféré un montant total de près de 100 000 francs en faveur de l’aide aux réfugiés. 

La question de savoir comment endiguer la migration revient régulièrement sur le tapis. Dans la mesure du possible, il faudrait aider les gens dans leur pays d’origine, c’est-à-dire remplacer l’aide humanitaire par un processus de coopération au développement à long terme. Pour assurer une amélioration efficace des conditions de vie dans les pays d’origine, Connexio appuie de nombreux engagements réalisés par nos Églises partenaires dans les pays les plus pauvres, par exemple un fonds de bourses destiné à des jeunes femmes boliviennes, des projets d’agriculture et de développement rural en Bolivie et au Cambodge, des hôpitaux au Congo ou des projets de création de revenus en Albanie. C’est d’ailleurs à ce type de tâches qu’était consacré l’appel de fonds lancé par Connexio à Noël. Rien qu’en décembre, 73 000 francs ont été versés à cette fin, et nous tenons à exprimer ici notre sincère gratitude pour ces dons. 

Le travail de l’EEM auprès des réfugiés ne se limite toutefois pas à l’aide d’urgence. De nombreuses églises en Suisse et en France accueillent des communautés de migrantes et de migrants et collaborent avec elles sous diverses formes. Ainsi, des activités en coréen, en arabe, en anglais, en espagnol ou en portugais viennent s’ajouter aux cultes que nous tenons dans nos langues nationales. Le département Migration de Connexio organise des rencontres avec les personnes dirigeantes des églises de la migration et des communautés suisses qui les hébergent, et favorise l’échange d’expérience entre les différentes parties prenantes. 

Le thème annuel choisi par Connexio en2015 était «ÉTRANGEr - AMItié - RICHEsse ». Avec ce jeu de mots, Connexio visait à montrer les différentes manières de faire face aux changements sociaux découlant des flux migratoires observés dans le monde entier. Un dépliant, ainsi qu’un dossier de réflexion et de sensibilisation destiné aux adultes et aux enfants ont été publiés à ce sujet. La manifestation publique organisée par Connexio lors de la dernière Conférence annuelle sur le thème de la migration a réunion plus de 130 personnes. 

Le thème annuel choisi par Connexio pour 2016 porte également sur la migration. Il a pour slogan : DÉRACINÉS – ENRACINÉS. Le dépliant correspondant a été envoyé aux circuits à fin février. 

Outre l’aide d’urgence pour les réfugiés, Connexio a versé plus de 50 000 francs pour venir en aide aux victimes des catastrophes naturelles survenues au Népal, au Chili et en Bulgarie

Après plusieurs années de préparation, l’EEM a pu acheter un bâtiment où loger le centre communautaire de Pogradec, en Albanie, à fin 2015. Ce bâtiment offre de la place non seulement pour les activités de l’église, mais aussi pour différents projets sociaux bénéficiant à l’ensemble de la population. Grâce aux dons reçus à cette fin au cours des dernières années, Connexio a pu contribuer à cet achat à hauteur de 230 000 francs. Une autre contribution a été versée par la « Weltmission », l’organisation sœur de Connexio gérée par la Conférence centrale allemande. 

Depuis le milieu de l’année, Connexio recueille des signatures pour l’« initiative pour des multinationales responsables » lancée par diverses églises et organisations de défense des droits humains. Cette initiative prévoit l’introduction d’un devoir de diligence pour les multinationales dont le siège se trouve en Suisse. Elle devrait être remise à la Chancellerie fédérale en avril 2016. 

Parmi les autres points forts du travail de Connexio figurent la promotion des forces dirigeantes et le « Capacity Development » (développement des compétences) : en Amérique latine et en République démocratique du Congo, les coordinateurs ont proposé aux responsables de projet et autres personnes dirigeantes de nombreux workshops, ainsi qu’un accompagnement ciblé dans le cadre de leur travail. En tout, sept personnes ont bénéficié d’une bourse pour des études post- grade, telles qu’un master en économie d’entreprises, un master en informatique et un doctorat en théologie. Au Cambodge, les cours de formation continue pour les membres pastoraux se sont poursuivis et une retraite réunissant le Cabinet et le Comité directeur a eu lieu. 

La collaboration avec la communauté de coopération Pain pour le prochain (PPP) s’est encore renforcée : Connexio est particulièrement impliqué dans le groupe de travail « Capacity Development » et a organisé à l’automne dernier un workshop public sur le thème de la « bonne gouvernance ». 

Pour s’acquitter de ses tâches, Connexio se base sur différents documents de fond, aussi bien lorsqu’il s’agit de la promotion de l’engagement social ou de questions théologiques que de la coopération au développement.
Son engagement social repose ainsi sur le credo social et les principes sociaux de l’EEM mondiale. Ces principes définissent l’attitude de l’EEM à l’égard de questions importantes pour notre monde et notre société. 

Dans le domaine théologique, le comité directeur de Connexio étudie régulièrement, depuis deux ans, un nouveau document publié par le Conseil œcuménique des Églises, intitulé : « Ensemble vers la vie : mission et évangélisation dans des contextes en évolution ». La mission n’est pas celle de l’Église, mais celle de Dieu, qui aimerait que l’Église participe à sa mission globale. Le but de ce document de principe théologique est de développer une vision, des concepts et des lignes directrices permettant une nouvelle compréhension et une pratique renouvelée de la mission et de l’évangélisation dans des contextes en mutation. L’expansion rapide de la migration et la sécularisation croissante de la société sont autant d’exemples de ces changements. Il en résulte pour les Églises et les organisations missionnaires des questions fondamentales quant à la manière de réagir à cette évolution. Connexio cherche des moyens d’apporter des réponses proactives à ces nouvelles réalités. L’une des solutions retenues, par exemple, a été la création du département Migration. 

En complément aux documents de l’Église susmentionnés, Connexio dispose, en matière de coopération au développement, de consignes édictées par PPP et par la DDC (Direction du développement et de la coopération de l’administration fédérale suisse). Ces organisations veillent à ce que les programmes qu’elles cofinancent poursuivent des objectifs globaux adoptés par l’ONU. Durant la période allant de 2000 à 2015, la priorité a été donnée à la lutte contre la pauvreté, basée sur les « Objectifs du Millénaire ». En septembre 2015, l’ONU a approuvé l’Agenda 2030 pour un développement durable. Outre le développement économique et social, l’agenda 2030 vise à intégrer la notion de durabilité écologique. En effet, un développement durable n’est possible que si l’on s’intéresse systématiquement aux liens de causalité entre les grandes problématiques mondiales. Il dépend également de facteurs déterminants tels que la paix, la sécurité et le respect des droits humains. Connexio est appelé à intégrer les objectifs de l’agenda 2030 dans la planification de ses programmes et projets. 

Mandat de prestations 

Les charges globales liées à la réalisation des tâches de Connexio (CHF 2,76 mio) sont réparties entre les domaines suivants (les chiffres entre parenthèses correspondent aux pourcentages des charges qui leur ont été affectées en 2015) :
A) Fourniture de prestations (total 84 %) : soutien de projets (59 %), conseil et coordination (13 %), rencontres et communication (7 %), aide d’urgence (5 %). 

B) Recherche de fonds et administration (total 16 %) : publicité et recherche de fonds (2 %), administration et coordination (14 %).
Durant l’exercice sous revue, les charges liées à la fourniture de prestations (CHF 2,32 mio) étaient composées comme suit : Suisse-France (1 %), Europe centrale et Balkans (40 %), Afrique du Nord (2 %), Afrique (19 %), Amérique latine (13 %), Asie (6 %), autres tâches de par le monde (11 %), rencontre et communication (8 %). 

Soutien de projets 

Les détails relatifs au travail effectué dans le cadre des projets, d’une part, et aux régions dans lesquels Connexio s’engage, d’autre part, figurent dans la brochure de présentation des projets et dans le rapport d’activité annuel officiel (disponible auprès du secrétariat de Connexio). Ils sont également publiés sur le site Internet de Connexio. 

Conseil et coordination 

En termes d’engagement, la transition du soutien pur et dur de projets à l’octroi de conseils et d’accompagnement aux responsables de projet a été particulièrement marquée en République démocratique du Congo, en Amérique latine et, partiellement du moins, au Cambodge: le travail de Daria et Roman Hofer en République démocratique du Congo et de Anne et Simon Barth en Amérique latine est très fructueux. En tant que coordinateurs et consultants, ils assistent et encouragent les cadres locaux, afin de les aider à accomplir leurs tâches de manière autonome et professionnelle. Alors qu’en Afrique et en Amérique latine les conseils sont principalement axés sur les projets de développement, au Cambodge, ils se traduisent surtout par l’accompagnement des pasteurs, que Peter Siegfried et Stefan Pfister soutiennent dans leurs tâches paroissiales. 

Perspectives : l’engagement de Daria et Roman Hofer s’achèvera à fin 2017. Nous sommes à la recherche de personnes aptes à leur succéder comme coordinateurs et consultants au Congo à compter de cette date. 

Rencontres et communication 

Favoriser les rencontres et la prise de conscience, autrement dit sensibiliser aux interdépendances qui existent dans le monde, fait partie du mandat de prestations de Connexio.
En2015, outre la publication de matériel de réflexion et de campagne ou l’organisation de rencontres dans les diverses églises locales, Connexio a mis sur pied une soirée de rencontre sur le thème de la migration lors de la Conférence annuelle à Aarau et proposé deux voyages de rencontre, l’un en Argentine et au Chili, l’autre en Pologne. Le voyage de rencontre prévu en Bolivie au printemps 2016 a dû être annulé. Il aura finalement lieu en avril/mai 2017. 

Aide d’urgence 

Connexio gère un fonds d’aide d’urgence lui permettant de dégager rapidement et sans formalités inutiles les moyens financiers nécessaires pour intervenir dans des situations d’urgence imprévisibles. Les contributions sont pour l’essentiel versées à des organisations partenaires confrontées à des cas d’urgence dans leur pays. Un soutien est également apporté à UMCOR (l’œuvre d’entraide de l’EEM mondiale) et à l’EPER (Entraide protestante aux églises et aux réfugiés). Durant l’année sous report, un total de 152 000 francs a été versé au titre du travail avec les réfugiés et de l’aide d’urgence en cas de catastrophe. 

Comité directeur 

Le comité directeur de Connexio se compose de six membres avec droit de vote, du secrétaire exécutif et d’une procès-verbaliste. Co-présidence : Évêque Patrick Streiff et past. Simon Zürcher ; autres membres du comité directeur : Sandra Bührer, Daniel Hänni, Thomas Meier, Muriel Rietschi ; secrétaire exécutif : Andreas Stämpfli ; procès-verbal : Anna Keller. 

Suite à la réorganisation de la Conférence annuelle de l’EEM, la période de législature est exceptionnellement réduite à trois ans (2013-2016). Simon Zürcher, Sandra Bührer et Murielle Rietschi démissionneront du comité directeur à la fin de cette législature. Au moment de la rédaction du présent rapport, les nominations des nouveaux membres ne sont pas encore achevées. 

Dans le cadre de la planification stratégique actuelle, le comité directeur s’est déjà attelé à préparer la succession d’Andreas Stämpfli au poste de secrétaire exécutif (départ à la retraite en 2018). 

Personnel 

Les diverses tâches de Connexio sont exécutées par cinq personnes employées au Bureau de Zurich, quatre autres collaboratrices et collaborateurs salariés et plusieurs retraités actifs travaillant hors de Suisse et de France, et quelque 45 bénévoles engagés dans différents départements et commissions techniques. Connexio confie en outre des mandats permanents, rémunérés, à des personnes et organisations qui lui sont proches. 

Personnel du Bureau : Andreas Stämpfli (secrétaire exécutif, coordination de projets, 100 %) ; Carla Holmes (responsable de la communication, secrétaire exécutive adjointe, 90 %) ; Nicole Gutknecht (communication, secrétariat, 80 %) ; Arabella da Silva (communication, secrétariat, 50 %) ; Corinna Bütikofer Nkhoma (coordination de projets, 50 %). Total des pourcentages de postes au 31 décembre 2015 : 370 pour cent de postes (contre 420 pour cent de postes l’année précédente) Carla Holmes et Arabella da Silva quitteront leurs fonctions au sein du Bureau à fin mai 2016. Au moment de la rédaction du présent rapport, le repourvoi de ces deux postes est toujours en cours. 

Mandats permanents : Andrea Roffler, Administration centrale de l’EEM (finances, gestion du personnel, env. 20 %) ; Thomas Rodemeyer, bureau épiscopal de l’EEM (informations et coordination de projets en Europe centrale et dans les Balkans, env. 10 %) : past. Stefan Pfister (cours de formation continue au Cambodge, env. 20 %). Collaborateurs et collaboratrices hors d’Europe : coordinateurs pour l’Amérique latine : Anne et Simon Barth, La Paz (Bolivie) ; coordinateurs pour la République démocratique de Congo : Daria et Roman Hofer, Lubumbashi. 

Les collaboratrices et collaborateurs retraités suivants continuent à vivre dans le pays où ils ont travaillé les années précédant leur retraite et à s’engager pour les Églises partenaires locales : Erna Saïm (Algérie) ; Nelly et Erich Allenbach, Hanni Gut de Grad, Elisabeth Stauffer, Annerös Vögeli de Benedetto (Argentine). 

Par ailleurs, Connexio assume des salaires et des compléments de salaires pour plusieurs collaborateurs et collaboratrices de nos organisations partenaires, notamment des membres pastoraux en Europe centrale-Balkans et en Afrique du Nord et des médecins au Congo. 

Collaboratrices et collaborateurs bénévoles chargés de tâches particulières : 

responsables de département : past. Simon Zürcher (Suisse-France), Regula Stotz (Europe centrale-Balkans), Sr Vroni Hofer (Afrique du Nord), past. Daniel Nussbaumer (Afrique), Barbara Mazotti et past. Etienne Rudolph (Amérique latine), past. Stefan Pfister (Cambodge) ; past. Jörg Niederer (Migration), Pascale Meyer (Communication francophone) ; formation continue des pasteurs au Cambodge : past. Peter Siegfried. 

Collaboration avec des organisations proches de Connexio 

Connexio est un domaine d’activités de l’Église Évangélique Méthodiste. Sa collaboration s’étend donc avant tout à cette Église et aux œuvres et organisations de celle-ci. Ses principaux partenaires sont l’EEM Suisse, l’UEEMF (Union de l’Église Évangélique Méthodiste de France), l’association « Aide au diocèse » (EEM en Europe du Centre et du Sud et en Afrique du Nord). 

Dans la plupart des régions où Connexio s’engage, une collaboration étroite s’est en outre instaurée avec le General Board of Global Ministries (Agence missionnaire de l’EEM mondiale) et avec UMCOR, le United Methodist Committe on Relief (œuvre d’entraide de l’EEM mondiale). 

Sur le plan européen, Connexio entretient des liens avec les organisations missionnaires des Églises méthodistes de plusieurs pays dans le cadre d’ECOM (European Commission on Mission). Il a également noué d’étroites relations avec le «Fund Mission in Europe», une commission du Conseil européen des Églises méthodistes. 

Connexio est membre de la communauté de coopération Pain pour le prochain, d’Unité (Association suisse pour l’échange de personnes dans la coopération au développement) et du Conseil suisse des missions évangéliques.
Il collabore aussi avec la coopérative d’utilité publique pour les auberges familiales dont le but est de proposer des appartements à des prix raisonnables, et de distribuer l’éventuel bénéfice découlant de cette activité à Connexio et à d’autres organisations d’utilité publique. 

Annexe au rapport de Connexio : informations des départements et des commissions techniques 

Suisse et France 

Responsable du département (ad interim) : past. Simon Zürcher ; autres membres: Beat Bachmann, past. Willy Funtsch, past. Stefan Zürcher (surintendant), Corinna Bütikofer Nkhoma (Bureau), Nicole Gutknecht (Bureau) 

Activités 

En2015, le travail s’est concentré prioritairement sur la réorientation du département, qui a abouti à la définition des grands axes suivants : 

 †renforcer l’identification des circuits/églises locales avec les objectifs de Connexio,

 †soutenir les églises locales dans leurs tâches missionnaires,

 †permettre un échange d’expériences et d’informations entre des églises locales, des personnes, des groupes de jeunes et des participants externes.
Au vu de la diminution des demandes de fonds pour des projets et de la baisse des projets à accompagner, nous procédons actuellement à une évaluation des processus d’autorisation, de réalisation et de suivi des projets.
En 2015, un concours de projets a à nouveau été proposé. Lors de la Conférence annuelle 2015, les projets des églises EEM de Gennevililers et Résurrection (Paris) ainsi que ceux des communautés de Zofingen et de Schwarzenburg ont été récompensés par un prix.
Perspectives
En 2016, le département s’attelle à son travail dans une nouvelle composition et avec de nouvelles priorités. La collaboration avec le sous-comité Projets de l’EEM et département Migration de Connexio est en cours de clarification.
Europe centrale-Balkans
Responsable du département :
Regula Stotz ; autres membres : Daniel Herzog, Anna Keller, past. André Ottersberg ; past. Bernfried Schnell, Urs Schweizer, Nicole Gutknecht (Bureau)
Événements importants survenus dans la région en 2015
a) Dans la région/société
Le nombre de personnes du Proche/Moyen-Orient et d’Afrique qui essaient de venir en Europe en empruntant la route des Balkans a pris une ampleur totalement inattendue au cours de l’été et de l’automne 2015. Ce phénomène, ainsi que les conséquences politiques et sociales qui en découlent, ont figuré parmi les principaux thèmes abordés dans la société, la politique et les médias.
On en oublierait presque que la situation économique défavorable et, partant, l’absence de perspectives ont également poussé beaucoup de citoyens de l’Est de l’Europe centrale et des Balkans à quitter leur pays. Or, la grande majorité des citoyens de l’Ouest des Balkans qui ne font pas partie de l’Union européenne, en particulier, n’a aucune garantie de pouvoir rester en Europe de l’Ouest, à moins peut- être de bénéficier d’une excellente formation.
b) Dans l’Église/chez les partenaires

Évolution très positive des « plus jeunes membres de la famille » de l’EEM en Europe Centrale et dans les Balkans : Albanie : nouvelle communauté à Elbasan et achat d’un bien-fonds à Pogradec ; Roumanie : nouvelle communauté à Sibiu et travail avec les Roms dans les villages aux alentours de Cluj-Napoca. 

 †Au moins sept nouveaux lieux de prédication/communautés.

 †Nomination d’un nouveau surintendant pour l’EEM de Hongrie (László A. Khaled)
par l’évêque Patrick Streiff ; entrée en fonction prévue pour l’été 2016.

 †Arrivée de nouveaux collaborateurs et collaboratrices exprimant l’engagement d’une nouvelle génération, mais aussi démissions qui n’étaient/ne sont pas liés à
des départs à la retraite, mais à différents défis.

 †Relations vivantes entre des personnes et des communautés de divers pays
d’Europe Centrale et des Balkans qui n’ont pas été initiées par Connexio mais peuvent être renforcée par le réseau.
Activités soutenues par Connexio dans la région en 2015

 †Fin du stage de Sarah Wettler à Pivnice, en Serbie.

 †Début du partenariat entre l’EEM de Thoune et l’EEM de Kisac, en Serbie ;
discussions en vue d’autres partenariats.

 †Soutien de nombreux projets missionnaires et sociaux-diaconaux dans le cadre du
budget adopté ; sur les 66 projets appuyés par Connexio en 2012, 19 se sont achevés avec succès ; 15 autres projets sont toujours actifs, mais financés exclusivement par des fonds propres et/ou le soutien d’autres organisations.

 †Voyage de rencontre en Pologne durant l’été 2015.
Conclusions
Ce n’est pas toujours facile de résister à la tentation de vivre une vision paternaliste de la mission en disant aux responsables de l’EEM en Europe centrale et dans les Balkans ce qu’ils doivent faire (lorsque la vitesse et l’ampleur de la réaction de l’EEM à la « crise des réfugiés » ne répond pas vraiment aux attentes ; lorsque, pour des raisons politiques ou juridiques, les clarifications nécessaires à l’achat d’un bien-fonds prennent plus de temps que prévu, etc.).
De nombreuses relations et un réseau vivant se développent en dehors de l’intervention de Connexio (rencontres dans le cadre de manifestations de la Conférence centrale d’Europe du Centre et du Sud, contacts bilatéraux entre différents pays, relations entre jeunes adultes, etc.).
Perspectives pour 2016

 †Rencontre du Comité exécutif de la Conférence centrale d’Europe du Centre et du Sud (CC ECS) avec des représentants de Connexio ; discussion concernant une éventuelle intensification du réseau au sein de la CC ECS et une participation au réseau Connexio de l’autre côté du continent européen.

 †Participation de jeunes issus d’Europe centrale et des Balkans au rassemblement suisse des Flambeaux (STR 16).

 †Soutien de nombreux projets missionnaires et sociaux-diaconaux dans le cadre du budget approuvé.
Algérie et Tunisie
Responsable du département :
Sr Vroni Hofer ; autres membres : Évêque Patrick Streiff, past. Ueli Sennhauser, Thomas Rodemeyer, past. Daniel Nussbaumer (surintendant Afrique du Nord), Andreas Stämpfli (Bureau)
Activités en Algérie
Des activités sont organisées dans les cinq communautés de l’EEM dans lesquelles Connexio est engagé. Daniel Nussbaumer se rend régulièrement en Algérie où il soutient et accompagne les responsables des églises locales. Par bonheur, Constantine bénéficie désormais de l’aide d’un nouveau collaborateur en la personne d’Abraham Budjadja, qui veille sur la communauté. Après des années de litiges juridiques, Oran a pu prendre un nouveau départ. Les responsables et la communauté locataire ont entamé un bon travail qui portent déjà de premiers fruits.

Malheureusement, un collaborateur a dû être licencié dans des conditions pénibles. Les visas pour l’Algérie demeurent extrêmement difficiles à obtenir. 

Activités en Tunisie 

Dans le foyer pour étudiantes et le centre méthodiste de Montfleury, les activités se sont multipliées durant l’année écoulée, avec l’exploitation du foyer, les cultes, la bibliothèque, ainsi que diverses formations et célébrations. Sans compter que les locaux accueillent aussi une communauté anglophone. 

Freddy Nzambe est désormais le pasteur responsable de l’église réformée de Tunis. Tous les dimanches, les deux cultes rassemblent à chaque fois plus de 100 personnes. 

Perspectives 

Le département regarde l’avenir avec confiance, en espérant qu’avec le temps le travail en Algérie se stabilisera. Il veut également croire qu’une nouvelle collaboration, fructueuse, pourra s’établir avec les autres Églises protestantes.
La « plate-forme Afrique du Nord », qui réunit chaque année le département et les collaborateurs en Afrique du Nord, aura lieu en Suisse juste avant la Conférence annuelle. 

Au milieu de l’année 2016, Sr Vroni Hofer et le past. Ueli Sennhauser quitteront leurs fonctions au sein du département, après de longues années d’activité. Nous les remercions de tout cœur pour leur engagement sans faille dans ce travail. Au moment de rédiger ces lignes, la future forme du département reste encore à définir. 

République démocratique du Congo 

Responsable du département : past. Daniel Nussbaumer ; autres membres : Therese Augsburger, Daniel Hänni-Hauser, Claire Meier, past. Marietije Odendaal, Carla Holmes (Bureau). Coordinateurs de Connexio : Daria et Roman Hofer, Lubumbashi, RD Congo 

Événements importants survenus dans le pays en 2015 

a) Dans le pays/la société 

En dépit des élections présidentielles à venir, la situation dans le pays est étonnement calme. Depuis les conflits ouverts de janvier 2015, toutes les activités de l’opposition sont toutefois systématiquement réprimées et sanctionnées.
En raison des prix peu élevés des matières premières, la situation économique est actuellement extrêmement mauvaise. De nombreuses sociétés minières ont licencié leur personnel à titre provisoire ou même définitif. 

La violence persistante qui fait rage à l’Est du Congo, en particulier dans la province du Nord-Kivu, est l’une des plus grandes catastrophes humanitaires du monde et se traduit par le déplacement de milliers de personnes dans les provinces avoisinantes. 

b) Dans l’Église/chez les partenaires 

Trois des quatre évêques congolais partiront à la retraite pour des raisons d’âge. Les élections sont prévues au printemps2017. Cela explique que les décisions désagréables soient souvent repoussées, chacun voulant se positionner en vue des élections. 

Dans ce contexte, la Table ronde de la région épiscopale Sud-Congo-Zambie, en octobre, a constitué un événement marquant. Une grande partie des partenaires internationaux était invitée et s’est retrouvée pour discuter des stratégies du diocèse. 

Activités soutenues par Connexio dans le pays en 2015
Hôpital de Kapanga : lors de la Conférence annuelle, la nomination du Dr Faby 

Kaumb en tant que médecin-chef a été confirmée. Il a apporté beaucoup d’améliorations à Kapanga. Aujourd’hui, l’hôpital perçoit davantage de recettes et est en mesure de verser des salaires plus élevés à ses employés. En septembre, suite au changement de direction, a eu lieu la première séance du conseil d’administration de l’hôpital depuis 2003, sous la houlette du président du conseil d’administration, le past. Kasong Mukaz. 

 †Hôpital de Kabongo : en juin et septembre, des ateliers ont été organisés avec l’ensemble de la direction de l’hôpital afin d’examiner notamment des sujets liés à la stratégie, à la comptabilité, à la gestion de personnel, etc. Grâce au courant solaire et aux nouveaux instruments médicaux, mais aussi grâce à des processus de travail et des contrôles internes plus efficaces, la situation de l’hôpital de Kabongo est meilleure qu’avant.

 †Université de Mulungwishi : grâce à une étroite collaboration avec des conseillers envoyés par d’autres conférences de partenaires et à plusieurs workshops, le premier plan stratégique de l’université a pu voir le jour.

 †Child Action Initiative à Lubumbashi : Connexio est parvenu à développer avec succès le soutien aux enfants dans le besoin et peut désormais compter sur l’aide d’un partenaire dynamique, la « Child Action Initiative » méthodiste à Lubumbashi. Ce programme permet non seulement d’envoyer des enfants démunis à l’école, mais aussi d’accompagner leurs familles vers l’autonomie au moyen de petits projets.
Conclusions
Fondamentalement, le travail de Capacity Development est très important en termes de renforcement des structures locales. Parfois, cette dépendance par rapport au partenaire local est cependant difficile à supporter, surtout lorsque les donateurs exigent la réalisation de buts concrets. Faire le travail soi-même, parce que cela va plus vite et correspond mieux aux attentes des donateurs, implique pourtant que le Capacity Development reste sur le carreau.
Pour la Commission de santé, l’année écoulée a été quelque peu troublée, car le président de la commission a été licencié par l’Église au moment même où une demande concernant un programme de lutte contre la malaria adressée à Imagine No Malaria était acceptée. L’Évêque Katembo a confirmé l’accession du vice-président, le past. Kilembo, à la présidence de la commission, assurant ainsi la continuité du travail.
Perspectives pour 2016
L’année 2016 marquera la fin de l’engagement de la famille Hofer. En accord avec l’Agence missionnaire mondiale et la direction de l’Église du Sud-Congo, Connexio est à la recherche de successeurs pour un engagement similaire.
La Commission de santé du diocèse Sud-Congo-Zambie a reçu USD 260 000 de l’agence UMC Global Health. Dans le cadre d’un vaste programme dirigé par le Dr Peniel Kasongo, coordinateur de la Commission de santé, et Daria Hofer, en qualité d’assistante technique, des mesures de lutte contre la malaria seront mises en œuvre et différentes structures de santé rénovées.
Claire Meier quittera le département à mi-2016, après de longues années de service. Nous la remercions elle aussi pour son fidèle ministère.
Argentine, Bolivie et Chili
Co-responsables du département :
past. Etienne Rudolph, Barbara Mazotti, autres membres : Damaris Burkhalter, Ruth Läubli Obrist, Corinna Bütikofer Nkhoma (Bureau)
Coordinateurs de Connexio : Anne et Simon Barth, La Paz, Bolivie
Événements importants survenus dans la région en 2015
a) Dans la région/société
Argentine
: en novembre 2015, l’Argentine a élu un nouveau président. La direction de l’Église est plutôt critique à l’égard du libéral-conservateur Mauricio Macri. Malgré tout, l’évêque de la IEMA (Iglesia Evangélica Metodista Argentina) souhaite maintenir les relations existant avec le gouvernement et assumer sa tâche de « veilleur » dans l’État.
Chili : en mars 2015, le Nord du pays, généralement extrêmement sec, a été ravagé par des inondations. Près de 30000 personnes ont été touchées par cette catastrophe, qui a conduit le gouvernement a déclaré l’état d’urgence. En plus des 20 morts et des multiples disparus, des milliers de bâtiments ont été détruits, faisant de nombreux sans-abri. 

b) Dans l’Église/chez les partenaires 

Argentine : l’ISEDET, l’une des trois institutions théologiques d’Amérique latine, a indiqué qu’elle fermerait ses portes à fin 2016. L’évêque de la IEMA a invité les évêques méthodistes de Bolivie, du Chili, du Paraguay et du Pérou à se réunir en décembre afin de discuter de l’avenir de la formation des théologiens et des pasteurs en Amérique latine et de définir des grands axes communs. 

Bolivie : après une période de six années sous la férule du même évêque (2009- 2014), 2015 a été marqué par un important changement, puisque l’ensemble de la direction de la IEMB (Iglesia Evangélica Metodista en Bolivia) a été remplacée. La stratégie élaborée au fil des années précédentes a été adaptée durant l’année aux besoins de la nouvelle direction de l’Église mise en place pour la législature 2015- 2018. 

Chili : pour l’évêque de l’IMECH (Iglesia Metodista de Chile), 2015, comme l’année précédente déjà, était placé sous le thème « Mission et accession à de nouveaux lieux ». L’IMECH s’est en outre beaucoup impliquée pour venir en aide à la population sinistrée suite aux inondations du printemps. 

Activités soutenues par Connexio dans la région en 2015
Argentine
: voyage de rencontre, participation à la Table ronde, formation de la coordinatrice de projets, rencontre avec les missionnaires de Connexio à la retraite, suivi des projets existants.
Bolivie: participation à la Table ronde, évaluation de différents projets, accompagnement du processus de sélection des nouveaux projets Connexio, formations des responsables de projets, soutien opérationnel de la direction de l’Église dans le cadre de la planification stratégique et du développement du site Internet, suivi des projets existants.
Chili: voyage de rencontre, participation à la Table ronde, formations des responsables de projets, soutien financier d’urgence suite aux inondations, suivi des projets existants et des nouveaux projets.
Pérou : participation à la Table ronde. 

Conclusions 

 †Assurer une présence continue dans le cadre des projets et une collaboration opérationnelle avec la direction de l’Église (en Bolivie) est extrêmement important.

 †Renforcer la participation active au processus d’information sur les nouveaux projets (en Bolivie) est essentiel pour obtenir la soumission d’un plus large
éventail de projets et, partant, pour disposer d’un véritable choix.

 †Motiver les organisateurs à inviter à l’avenir les évêques des pays voisins aux Tables rondes, comme ce fut le cas en 2015, vaut la peine, car le réseautage régional des Églises est au moins aussi important que le réseautage des
organisations donatrices.
Perspectives pour 2016
Argentine
: voyage des coordinateurs en Argentine pour coordonner et accompagner les projets et suivre le nouveau projet de formation de personnes appelées à assumer des responsabilités dans la société.
Bolivie : travail avec les responsables du groupement féminin et du mouvement des jeunes, formations avec les responsables de projets dans le domaine de la gestion de projets, en particulier en ce qui concerne les nouveaux projets, soutien de la direction de l’Église dans la gestion des tâches courantes, comme par le passé.
Chili : formation avec les responsables de projets dans le domaine de la gestion de projets (mars), bouclement de deux projets soutenus depuis longtemps et transition de ces projets vers l’autonomie. 

Suisse : retour au pays de la famille des coordinateurs pour un séjour de quelques semaines au cours desquelles ils présenteront leur travail dans différentes églises, et participation de jeunes venus d’Argentine, de Bolivie et du Chili au rassemblement suisse des Flambeaux. 

Cambodge 

Responsable du département : past. Stefan Pfister ; autres membres : Solida CHAO, Daniel Husser, past. Daniel KEO, past. Beyong Koan LEE, Heidi Schnegg, past. Peter Siegfried, Carla Holmes (Bureau) 

Événements importants survenus dans le pays en 2015 

a) Dans le pays/la société 

Le Cambodge connaît une évolution rapide. De nombreuses constructions sont en cours et l’état de propreté s’est nettement amélioré. 

b) Dans l’Église/chez les partenaires 

La Methodist Church of Cambodia (MCC), le Cabinet et les pasteurs essaient de devenir « plus forts », de diriger davantage, d’exprimer leurs besoins et de reprendre le « sceptre ». Au cours de ces dernières années, les pasteurs et les pasteures sont plus actifs, ont davantage confiance en eux et ont gagné en clarté. Ils sont également beaucoup plus nombreux à parler l’anglais. 

Pour les cinq organisations partenaires étrangères, il s’agit de trouver le bon équilibre entre l’octroi d’une autonomie accrue aux Cambodgiens, sans que ceux-ci soit dépassés par leurs responsabilités, et le maintien de l’intérêt des activités aux yeux des donateurs. 

Activités soutenues par Connexio dans le pays en 2015 

 †Deux fois deux Pastors’ Seminaries (un pour les membres probatoires, un pour les diacres)

 †Engagements en lien avec le Règlement de l’Église, le Implemention Committee et la Conférence annuelle en septembre 2015

 †Séminaire pour le Comité directeur de l’Église et le Cabinet

 †Dans le district de Kandal, nombre accru de séminaires additionnels pour les
laïques et les pasteurs et une retraite pour les couples
Conclusions

 †Le processus consistant à mener la MCC vers l’autonomie prend du temps et requiert beaucoup de doigté. La MCC est en outre fortement tributaire de l’aide (notamment financière) de tiers. Accorder plus de responsabilités tout en apportant un soutien financier est un véritable exercice d’équilibrisme.

 †Règlement de l’Église en khmer : la traduction en khmer d’un Règlement d’Église « existant », développé au fil de nombreuses années, paraît pratiquement impossible. Ce constat est décourageant.

 †L’accompagnement des pasteurs/responsables est très apprécié par les Cambodgiens, en particulier parce que cet accompagnement est « double », c’est- à-dire à la fois théologique et personnel.
Perspectives pour 2016

 †Voyage de rencontre au Cambodge en janvier 2016

 †Pastors’ Seminaries

 †Retraite des pasteurs en juin2016 avec l’ensemble des collaboratrices et collaborateurs (anciens, diacres, membres probatoires ; avec l’Évêque Wee, qui sera chargé des études bibliques)s

 †Séances du Implementation Committee et des agences

 †Conférence annuelle

 †Accompagnement des districts de Kandal (y compris retraite pour les couples),
Kampong Thom et Kampong Chhang

 †Participation de deux représentants du Cambodge au rassemblement suisse des
Flambeaux
Travail auprès des migrantes et des migrants
Responsable du département :
past. Jörg Niederer (surintendant) ; autres membres : past. Lorna Barra, past. Peter Gumbal, Christine Moll-Hofer, Carla Holmes (Bureau)
Le département Migration a pour tâche de s’informer sur le travail réalisé par l’EEM Suisse-France et ses églises locales auprès des migrantes et des migrants, d’établir, dans la mesure des possibilités, des liens entre les églises locales qui le souhaitent et de faciliter l’échange d’expériences dans ce domaine, ainsi que de conseiller et accompagner les églises qui envisagent d’entamer ce type de travail.
En collaboration avec le Conseil de l’EEM, le département réfléchit également à la signification stratégique du travail avec les migrants pour l’EEM Suisse-France.
Activités
En 2015, la tâche prioritaire a consisté à élaborer le thème annuel de Connexio pour 2016, l’appel du printemps et les modules de culte 2016 sur le thème de la migration : DÉRACINÉS – ENRACINÉS.
Une discussion avec le Conseil de l’EEM a en outre eu lieu le 20 novembre 2015, notamment dans le but de veiller à une bonne coordination du travail avec les migrantes et les migrants. Le Cabinet, le Conseil, le sous-comité Projets et le département Migration sont tous impliqués dans ce travail. Il convenait donc de clarifier quelles tâches devaient être réalisées en priorité par quels organes.
Le 5 décembre 2015, une rencontre a été organisée pour et avec les responsables des églises de la migration et les pasteurs des circuits chargés de leur supervision en Suisse. Cette possibilité d’échange est très appréciée par tous les participants.
Conclusions
À l’instar des pauvres, il y aura toujours des migrantes et des migrants parmi nous. L’EEM a de tout temps été une Église qui ne faisait aucune distinction entre les différentes nationalités. Toutes et tous sont invités à suivre Jésus Christ. Toutes et tous sont les bienvenus.
Perspectives
Un nouveau séminaire sur la migration est prévu le 26 novembre 2016. Le département reste en dialogue avec les églises de la migration et le Conseil de l’EEM.
Département Communication francophone
Responsable du département :
Pascale Meyer ; autres membres : Emile Fath, past. Joël Déjardin, Daniel Husser, Barbara Mazotti, past. Daniel Nussbaumer, Françoise Paquet, past. Etienne Rudolph, Nicole Gutknecht (Bureau)
La tâche du département consiste à faire connaître Connexio dans les églises en France et à montrer comment l’organisation soutient les Églises partenaires. Pour ce faire, le département organise des visites et des forums de discussion. Il apporte en outre son aide aux communautés désireuses de célébrer un culte Connexio et/ou de soutenir un projet. 

Activités 

 †Une rencontre avec les évêques francophones du Congo et de la Côte d’Ivoire a eu lieu à Bâle en mai.

 †La soirée Connexio organisée en marge de la Conférence annuelle a aidé les délégués français à vivre des rencontres personnelles avec des représentants de la Conférence centrale.

 †Entre novembre et décembre 2015, Daria et Roman Hofer se sont rendus dans différentes églises locales de France et de Suisse romande afin d’y parler de leur travail au Congo.

 †Plusieurs communautés ont profité du fait que des hôtes invités à la séance du comité exécutif qui s’est tenue à Mulhouse viennent prêcher chez elles le 13 mars 2016.

 †L’église de Strasbourg a mis sur pied un week-end Connexio en décembre ; de nombreuses autres communautés préparent un culte Connexio, invitent des personnes des différents départements à parler de leurs activités ou organisent une vente de l’Avent.
Perspectives

 †Un forum de rencontre avec Anne et Simon Barth est prévu pour septembre 2016.

 †Le département étudie la possibilité d’organiser un voyage en Tunisie.

 †Le département poursuivra son travail sur la base des résultats d’une enquête
menée auprès des églises francophones. L’une des questions fondamentales posées est la suivante : qu’est-ce qui contribue à ancrer encore davantage Connexio dans les communautés francophones ?
Commission technique Coopération au développement Membres : Ulrich Bachmann, Lukas Fankhauser, Barbara Oppliger, Corinna Bütikofer
Nkhoma (Bureau), Andreas Stämpfli (Bureau)
La commission technique Coopération au développement s’occupe de l’évaluation et du suivi professionnel des projets soutenus par Connexio. C’est à elle qu’incombe la garantie de l’assurance-qualité.
Activités et conclusions
Étant donné qu’une grande partie des programmes de coopération au développement de Connexio sont cofinancés par PPP et par la DDC, les activités de la commission technique sont fortement liées à la collaboration avec ces deux organisations. Après le lancement d’un nouveau programme quadriennal en 2014, l’année 2015 a été une période de consolidation, consacrée avant tout à l’évaluation des rapports intermédiaires et à l’examen des expériences réalisées (lessons learnt). L’excellent travail de préparation de nos coordinateurs en Amérique latine et en Afrique, ainsi que la collaboration harmonieuse entre les coordinateurs sur place et l’organe de coordination à Zurich, facilitent beaucoup le travail de la commission.
En août 2015, sur mandat d’Unité/de la DDC, un expert externe a rendu visite à notre couple de coordinateurs, au Sud-Congo. Son évaluation devait principalement porter sur l’observation des caractéristiques, l’ancrage, la fonction, l’efficacité et la pertinence du travail de coordination de Connexio et de ses relations avec ses partenaires dans le sud. (Unité réalise tous les quatre ans des évaluations de ce type sur mandat de la DDC). Le résultat de l’évaluation d’Unité est réjouissant, puisqu’il a démontré que notre modèle de travail consistant à envoyer des coordinateurs/consultants plutôt que des professionnels qui exécutent eux-mêmes les travaux sur place était un système actuel et efficace. Les possibilités d’amélioration proposées pourront aisément être mises en œuvre. 

La collaboration avec PPP, Unité et la DDC nous aide à travailler de manière professionnelle et selon les règles de l’art. La charge de travail que représentent l’élaboration du programme et le suivi des projets est toutefois énorme, en particulier du fait que Connexio coopère avec un nombre relativement important d’organisations partenaires et ne soutient généralement que des projets de petite taille. Connexio se démarque des organisations de coopération au développement classiques, en ce sens qu’il accorde aux rencontres, relations et partenariats à long terme la même valeur qu’au suivi efficace des projets, qui peut être effectué en grande partie par du personnel de coopération technique détaché. 

Perspectives 

En collaboration avec les départements en charge de l’Afrique, de l’Amérique latine et de l’Asie, les priorités du travail dans ces différentes régions devraient être définies dans le courant de l’année, de sorte qu’un nouveau programme de coopération au développement pour la période 2018-2021 puisse être établi à fin 2016/début 2017. Ce programme déterminera en particulier aussi les tâches de nos coordinateurs et coordinatrices sur place. La recherche de personnes prêtes à s’engager au Congo est lancée (commencement de l’engagement prévu pour début 2017). 

Commission technique Finances
Membres : Daniel Hänni-Hauser, Andrea Roffler, Andreas Stämpfli (Bureau) 

La commission technique est chargée de préparer le budget et les comptes annuels à l’intention du comité directeur et d’assurer une surveillance constante de la situation financière de Connexio. Les perspectives et les conclusions sont explicitées en détail dans les comptes annuels ci-dessus.