La Conférence générale 2016 de l’Église méthodiste unie est sur les rails

Photo de Paul Jeffrey, UMNS

Culte d’ouverture de la Conférence générale 2016 de l’Église méthodiste unie à Portland, Oregon., le 10 mai.

par Barbara Dunlap-Berg

Accueillis au son du tambour par les peuples autochtones du Pacifique Nord-Ouest, les méthodistes unis se sont réunis ici à Portland, Oregon, pour la Conférence générale 2016, le corps législatif suprême de l'Église méthodiste unie, ils ont joint leurs voix à une cacophonie de "alléluias" dans de nombreuses langues lors du culte d'ouverture.

Réunis du 10 au 20 mai à l'Oregon Convention Center, 864 délégués examineront 1000 pétitions qui détermineront la façon dont la dénomination composée de 12,3 millions de membres va exercer son ministère, structurer ses agences et aborder les questions de justice sociale, y compris la sexualité humaine, pour les quatre prochaines années .

Les délégués des Etats-Unis, d’Europe, d’Afrique et des Philippines ont ouvert la session avec le Sacrement de la Cène du Seigneur et le discours épiscopal de l’évêque Warner H. Brown Jr. à la tête du Diocèse de San Francisco et président du Conseil des évêques.

Le thème de la Conférence générale 2016 «Allez de l’avant». La Commission en charge de la Conférence générale a choisi ce thème lié aux racines de l'Église méthodiste unie dans le Grand Mandat du Christ (Matthieu 28: 19-20). La pasteure Laura Jaquith Bartlett de Eagle Creek, Oregon, préside à la musique et au culte.

« Mon espoir, ainsi que mon défi personnel, est de faire vivre des expériences de culte qui soient à la fois une rencontre grandiose de Dieu et une rencontre intime avec Lui », a dit Bartlett. « L'expérience incroyable d'avoir des milliers de personnes du monde entier réunies en un seul endroit devrait refléter la grandeur et la majesté de Dieu. Pourtant, je crois personnellement que, si nous voulons que la Conférence générale soit vraiment efficace, nous avons besoin de célébrer les relations que nous partageons les uns avec les autres et avec Dieu ».

Titrant son sermon « Jésus, nous sommes là pour toi », a admis Brown, «Comme les premiers disciples, certains d'entre nous sont venus à cette réunion du peuple de Jésus que nous appelons ‘Conférence générale’ avec un certain mélange d'espoir et d'incertitude. Il y a beaucoup de questions à notre ordre du jour. Tant de points à considérer à l’heure où les délégués adopteront les projets d’avenir de l’Église ».

L’évêque Bruce R. Ough du Diocèse de Dakotas-Minnesota a dirigé le service de communion, assisté de l’évêque Rodolfo Alfonso Juan du Diocèse de Manille, de l’évêque Joaquina F. Nhanala  du Diocèse du Mozambique et de l’évêque Rosemarie Wenner du Diocèse de l'Allemagne.

Pendant le culte d'ouverture, un groupe diversifié de personnes a donné une brève salutation chrétienne chacun dans sa propre langue ou son contexte culturel. Certaines des salutations ont été filmées à l'avance et d’autres ont été exprimées en personne. Le pasteur Vicki Flippin de l'Église du Village à New York a proposé une salutation citant nommément certains groupes spécifiques. …

Accueil chaleureux de la part de l’Oregon-Idaho

Dans son discours d’accueil aux délégués et visiteurs de la Conférence générale, l’évêque Grant Hagiya du Diocèse du Grand Nord-Ouest s’est concentré sur l'hospitalité radicale.

«Dans cette époque de sécularisation croissante », at-il dit, « l'Eglise méthodiste unie peut aussi être un lieu de contre-culture où pauvres et affamés sont les premiers à se régaler à la table de banquet, où perdus et solitaires reçoivent les meilleurs soins ». …

«Notre prière est que ce message spirituel, qui privilégie« les moindres de ceux-ci », puisse briller à travers tous ceux qui représentent le meilleur de notre Église méthodiste unie ».

A l'aéroport et au centre de congrès, des bénévoles méthodistes unis de la Conférence annuelle de l'Oregon et de l'Idaho ont accueilli les délégués et les visiteurs à Portland. Les membres de l’équipe en charge de la prière  à la Conférence générale ont présenté aux nouveaux arrivants des médaillons et des perles de prière protestants créés par les méthodistes unis qui se sont engagés à prier pour chaque délégué.

Avant le service, les délégués et les visiteurs ont également visité une vaste zone d'exposition qui présente les ministères des agences générales, Imagine No Malaria, l’Université d'Afrique, des séminaires méthodistes et autres institutions, et acheté des livres et des produits de Cokesbury, la branche commerciale de la United Methodist Publishing House.

Comme toujours, les délégués et les visiteurs embrassèrent les amis qu’ils n’avaient pas vus depuis quatre ans et aidèrent un autre à trouver son chemin autour de l'Oregon Convention Center, un endroit où ils seront tout à fait familiers quand l’assemblée se réunira une dernière fois le vendredi soir 20 mai.

Un défi pour le rassemblement

Lors du culte d'ouverture, Brown a reconnu, «Nous apportons aussi nos espoirs et nos craintes. Dans notre zèle à exprimer nos idées, allons-nous blesser les autres de nos paroles ? Serons-nous capables de retenir suffisamment nos passions pour nous écouter vraiment les uns aux autres? »

« Ce travail ne sera pas facile parce que nous nous inquiétons si profondément», a-t-il poursuivi. «Nous sommes passionnés par ce que nous croyons être vrai ».

Brown a mis au défi l'assemblée de se rappeler la parole de Paul aux Romains: "Donc, nous allons lutter pour les choses qui apportent la paix et les choses qui construisent les uns les autres" (14.19).

« Aujourd'hui, en ce lieu, en ce moment important, par la puissance de l'Esprit de Dieu, nous pouvons chanter à nouveau collectivement: « Jesu Tawa Pano '̵ Jésus, nous sommes là pour toi. Il n’y a pas d’autre ordre du jour. Nous sommes là pour toi. Par conséquent, allons de l’avant! "

Hagiya a noté que l'offrande serait répartie entre le Fonds United Methodist Global AIDS et la Creation Vacation, un ministère de la Conférence de l'Oregon et l'Idaho.

Après la bénédiction, le pasteur R. DeAndre Johnson, pasteur en charge de la musique et du culte à la Westbury United Methodist Church, Houston, a mené la Conférence dans une interprétation vibrante du spiritual afro-américain "Guide My Feet".


Dunlap-Berg est rédactrice au sein du département United Methodist Communications, Nashville, Tennessee.

10 mai 2016

Traduction eemni

umc.org

Résumé du 10 Mai : Culte d'ouverture et règles de procédures

C'est dans un concert d'alléluias exécuté en plusieurs langues au rythme des tambours des peuples indigènes du Pacifique Nord-Ouest que les Méthodistes unis ont entamé la Conférence générale 2016, la plus haute instance de décisions de l'Eglise méthodiste unie. Lire la suite 

Résumé du 11 mai

Alors que les délégués s'attèlent à échanger sur les points à l'ordre du jour, le débat sur l'une des règles de procédure s'étendra au troisième jour de cette assemblée quadriennale malgré l'adresse épiscopale qui a exhorté les Méthodistes Unis à « faire confiance à Dieu et à aller de l’avant. Lire la suite 

 

Résumé du 12 mai 

Les délégués de la Conférence Générale 2016 ont finalement décidé de ne pas avoir recours à la Règle 44. Pendant les trois premiers jours, la Conférence Générale de l'Eglise Méthodiste Unie a démontré combien il est difficile de suivre ses propres règles de procédure. Lire la suite 

 

Un nouveau logiciel permettra de communiquer sur la Conférence Générale 2016 via SMS

Un nouveau programme de messagerie texte permettra aux fidèles Méthodistes Unis hors des États-Unis de recevoir toute l'actualité de la Conférence Générale, même s'ils n'ont pas accès à internet. Lire la suite 

 

Malgré leurs différends, les Méthodistes Unis franchissent des étapes importantes.

Différents points de vue liés aux changements sociétaux ont poussé certaines personnes à spéculer sur l'unité de l'Eglise Méthodiste Unie à l'issue de la réunion de sa plus haute instance de décision de Mai 2016.  Lire la suite