Évêque Devadhar « Écoutons-nous mutuellement et écoutons Dieu »

Photo de Paul Jeffrey, UMNS - L’évêque Sudarshana Devadhar prêche le 14 mai à la Conférence générale 2016 méthodiste unie à Portland, Ore.

par Beth DiCocco

L’évêque Sudarshana Devadhar s’est servi de l'histoire bien connue des mages (Mt 2.1-12) pour exhorter les délégués de la Conférence générale à trouver « une nouvelle épiphanie» en écoutant les perspectives de chacun et, surtout, à l'écoute de Dieu.

Avec le thème « Allez avec courage », Devadhar, qui dirige la Conférence de la Nouvelle Angleterre, a déclaré à ceux qui sont réunis le 14 mai pour le culte du matin l’importance pour chacun d'être assez courageux pour écouter si nous voulons arriver à notre destination :

« Les hommes sages ne sont pas assez intelligents pour trouver la crèche sans l'érudition des savants bibliques de la cour d’Hérode », -at-il dit, « mais ils étaient prêts à l’écoute et au discernement pour arriver à leur destination. Ils étaient, cependant, assez sages pour écouter la voix de Dieu et ne pas revenir vers le roi peu sûr lui rapporter avoir trouvé le Messie ».

Parce que les Mages ont tenu compte du message de Dieu, ajoute Devadhar, ils étaient en mesure d'apporter une épiphanie, une nouvelle perspective.

Et l'évêque de demander: « Amis, Qu’en est-il de nous? Sommes-nous prêts à aller, avec courage, dans les lieux où Dieu nous conduit? » Et pour être, a-t-il demandé,« une «Église pleinement inclusive? »

«Que cette semaine soit une semaine de profonde recherche pour nous tous », a-t-il dit. « Puissions-nous, comme les gens de Pâques, écouter Dieu sans crainte, et embrasser la trajectoire prévue par Dieu pour nous permettre de mener l'Église à une nouvelle épiphanie avec la foi et le courage du peuple de Pentecôte ».

Nous ne sommes pas ici pour satisfaire des intérêts égoïstes

Il a exhorté la Conférence générale à se tourner vers Jésus.

« Nous ne sommes pas ici pour utiliser la Bible sélectivement et accomplir nos objectifs et nos projets égoïstes », déclare l'évêque, « mais pour voir le ministère et la mission de Jésus, et pour poser la question, avec notre ADN Wesleyen: « Est-ce que la Conférence générale 2016 entrera dans l'histoire en déclarant que nous avons offert le Christ au monde? »

Devadhar parlait du bibliste Walter Brueggemann, qui, dans un sermon en 2002 intitulé "39 Missing Nine Miles" a fait remarquer que les hommes sages s’étaient trompés de quelque neuf miles. L'évêque a poursuivi en disant qu'il espérait que la Conférence générale ne s’égarerait pas.

«Ensemble, je prie pour que nous discernions le meilleur itinéraire. Si nous choisissons de suivre notre propre chemin, nous pouvons rater notre cible de quelque neuf miles ... mais si nous nous écoutons vraiment les uns les autres et nous nous efforçons d'apprendre les uns des autres, nous pouvons corriger notre parcours et vraiment trouver Jésus », dit Devadhar. « En outre, si nous écoutons la voix de Dieu, il se passera des choses extraordinaires ».

Devadhar a encouragé tout le monde à la Conférence générale de passer le week-end dans « une «prière intense et réflexion significative ». Rappelant que les décisions sont dans les mains des 864 délégués, l'évêque a exprimé son espoir que «lorsque nous quitterons cet endroit le 20 mai, nous puissions chacun dire à Dieu : «Je l'ai été fidèle durant cette conférence sainte. J’ai réfléchi à tous les points de vue qui se présentaient à moi dans une perspective globale, comme dans ma perspective locale. Pourtant, quand j’aurai voté, je t’ai écouté, Seigneur, et toi seulement ! ».

Mary Thompson avec Worship in Motion de la Way United Methodist Church fédérale à Auburn, Wash., Elle apporte l'étoile de Bethléem au culte du matin à la Conférence générale méthodiste unie 2016 à Portland, Oregon. Photo de Mike DuBose, UMNS.

Beth DiCocco est le directeur de communicaitons pour la Conférence de la Nouvelle Angleterre.

14 mai 2016

Traduction eemni

umc.org