Le rapport du président

L’Assemblée générale de l'UEEMF

les 5 et 6 avril 2013

au centre de vacances Landersen

Marc BERGER, président de l'UEEMF

Chers frères et sœurs,

Avant de relever quelques points importants de l'année écoulée, nous voulons nous souvenir de Madame Friedy Stauffer qui a rejoint sa demeure céleste le 28 août dernier. Au côté de son mari Samuel, elle a œuvré dans différents pays avant de rejoindre l'Eglise Méthodiste où le Pasteur Samuel Stauffer a desservi l'Eglise Emmanuel à Strasbourg de 1986 à 1992.

Ce souvenir nous amène aussi à penser à ceux qui œuvrent tout au long de l'année, nos pasteurs et leurs familles. Je voudrais saisir l'occasion pour leur dire en votre nom à tous notre reconnaissance pour leur engagement.
Voilà plusieurs années que nous évoquons un avenir incertain, de nombreux pasteurs pouvant bénéficier de la retraite dans un laps de temps assez court. Je suis surpris de la façon dont notre Seigneur conduit Son Eglise : la Commission des Ministères a pu accepter quatre personnes en stage : Grégory Luna à Alès et Saint Jean de Valériscle, Sébastien Schöpperlé à Colmar et Muntzenheim, Catherine Sébène à Metz et Samuel Winkelsass à Strasbourg. Si rien ne permet de dire aujourd’hui assurément que tous les quatre vont entrer un jour dans le ministère au sein de l’Eglise Evangélique Méthodiste, c’est là une  réponse à la prière de plusieurs et aux besoins de l’Eglise. La vacance du poste pastoral à Mont de Marsan était également une préoccupation qui a trouvé réponse au début 2013 avec l'arrivée du Pasteur XX que je salue parmi nous. Nous voulons exprimer notre reconnaissance à Brigitte Hetsch qui s'est engagée durant un an et demi à Mont de Marsan, se laissant entrainer dans une aventure dont elle ne se doutait pas combien elle serait passionnante et riche. Brigitte, un grand merci à toi pour ton engagement, ta disponibilité, ton souci de nos frères et sœurs. Merci également à André, son mari qui a participé à sa façon, tantôt tout près, tantôt seul à l'autre bout de la France.
Au travers de Brigitte, l'Eglise a directement profité de la formation proposée par le CMFT. Si vous voulez en savoir plus, n'hésitez pas à interroger Joseline Waechter.

Comme l'an passé, plusieurs communautés ont été mobilisées par des travaux dans leurs bâtiments. Si les travaux à Metz et Strasbourg ont bien avancé, le projet que l'Eglise locale de Mulhouse a présenté l'an passé est toujours à l'état de projet. Nos frères et sœurs pensaient pouvoir adopter les travaux à réaliser lors de leur assemblée générale du 22 avril dernier mais des difficultés administratives de dernière heure ont une nouvelle fois retardé ce projet. L'Eglise d'Alès a quant à elle l'opportunité d'acheter un local situé en face de l'église. Cette acquisition lui permettra de disposer de locaux fonctionnels, là où elle peine avec ses locaux actuels. D'autres communautés ont des projets moins abouti : des réflexions sont en cours à Agen et dans la communauté cambodgienne de Bischwiller. Nous voulons aussi porter ces projets et les Eglises locales concernées dans nos prières.

Nous n’avons par contre pas trouvé de solution pour le bâtiment de Saint-Jean-de-Valériscle, malgré quelques contacts (pas très nombreux) il n’a pas été possible de concrétiser sa vente. Un contact pris avec une association gérant des logements sociaux n’a pas eu plus de succès. Merci de continuer à porter cette question dans vos prières. 

Devant cette multitude de projets et de réflexions le Comité Directeur a souhaité relancer la commission "bâtiment", Christian Llinarès a accepté de piloter ce groupe. Toutes les Eglises locales ont reçu de sa part la demande de la personne contact pour les questions de bâtiment. Toutes ont répondu … sauf trois !  Merci à elle de répondre à Christian.

La commission bâtiment devrait devenir un support pour les Eglises locales, pour que chacun puisse profiter des connaissances acquises et des expériences des autres.

L'offrande de construction est un moyen de vivre la solidarité entre nous, l'Eglise de Metz en a bénéficié l'an passé, Alès en profitera cette année.

Sans aller plus loin sur le point financier, je relèverai tout de même le sérieux de l'engagement de la quasi-totalité des Eglises locales qui ont honorés leurs engagements en 2012, certaines allant même au-delà selon leur possibilité. 

Vos contributions, les dons et offrandes "projet VIE" ont permis de soutenir le projet de l'Eglise de Caveirac où les quelques membres restants ont relevé le défi du renouveau. Nous les soutenons financièrement dans leur volonté d'amener les hommes et les femmes des environs de Caveirac à suivre Jésus-Christ. Nous aurons l’occasion de découvrir plus tard le travail qui a été entrepris là-bas.

Le travail de Bertrand de Maleprade à Adge connait des hauts et des bas, mais il persévère dans sa mission. Il nous parlera lui aussi au courant de l’après-midi de son engagement là-bas.

Le Comité Directeur réfléchit à notre façon de travailler avec et parmi la jeunesse pour motiver et soutenir ceux qui s'engagent dans les Eglises locales. Cette réflexion n’est pas facile, l’étendue géographique de notre Eglise, la variété des situations existantes, la question du financement, sont autant de paramètres qu’il nous faut prendre en considération. C’est là aussi un sujet de prière que je vous laisse.

Nous nous interrogeons également sur notre communication, notamment avec notre journal "En Route". Nous envisagions l’année passée une collaboration entre plusieurs Eglises pour produire un journal commun dans lequel chaque Union pourrait bénéficier de pages pour ses informations internes.  Les partenaires dans cette réflexion ont considéré que pour que le projet soit viable il faudrait un minimum de trois Union qui tentent l’expérience. Seules l’Union des Eglises Evangéliques Libres et nous étant près à tenter l’expérience, ce projet à été abandonné. La commission communication va donc reprendre la réflexion sur notre journal « En Route ». Un petit mot encore à ce propos, je le répète souvent mais je ne semble pas être entendu : « En Route » devrait être un lien entre nous et pour que cela soit possible, il est important que Jean-Philippe recoive régulièrement des informations des Eglises locales. Pas la peine d’avoir des talents d’écrivain, raconter simplement ce que vous vivez dans votre Eglise.

Jean-Philippe Waechter est aussi parti à la conquête d’un nouveau moyen de communication, il gazouille régulièrement sur twitter, parlez-lui en, il sera ravi de vous renseigner. Son départ à la retraite nous amène aussi à devoir envisager sa succession à la rédaction d’En Route et pour le suivi du site internet. Même si ce n’est pas pour demain, cela demandera du temps.

Vous recevez plus ou moins régulièrement les informations du Comité Directeur après nos rencontres, vous y avez lu des informations qui ne sont pas reprises dans ce rapport, n'hésitez pas à transmettre également vos informations au Comité Directeur.
Nous ne voudrions pas que la communication fonctionne à sens unique. Nous essayons –quand le temps nous le permet- de partager des informations de deux ou trois Eglises locales lors de nos rencontres. N'hésitez pas à transmettre vos informations ou réflexions aux membres du Comité Directeur. 

Dans tous ces sujets que nous avons évoqués, je suis toujours à nouveau reconnaissant de pouvoir voir les signes d'amour de Dieu envers son Eglise et ses enfants qui la composent.