Son Assemblée générale - Sommaire

Précédent

Liens


Archives


Mes impressions ?… Comme une réunion de famille !

L’Assemblée générale de l'UEEMF

les 5 et 6 avril 2013

au centre de vacances Landersen

Mes impressions ?… Comme une réunion de famille !!

Alain Pasquier

La joie de se retrouver : se sentir attendus quand on arrive de loin, ça fait du bien.

Puis la « fête » commence. Le ton est donné d’emblée : l’amour sera le plat de résistance.

Présentation des bilans, des perspectives pour l’avenir, des projets en cours…. 

Comme dans une famille, lorsqu’on n’est pas du même avis, il y a discussion, échange…

Et tout se calme, pour accueillir le Maître suprême.

Surprise au repas de midi, menu anglais !! Pas de panique : « C’est anglais mais c’est bon ! »

Avant la séparation, notre évêque nous exhorte,

« Pas meilleurs que les autres, mais appelés à témoigner de la grâce du Seigneur dont nous sommes les premiers bénéficiaires ».

Au revoir, frères et sœurs, sincèrement heureux d’avoir partagé ce temps béni avec vous.

À l’année prochaine!


L'AG 2013 en long et en large

L’Assemblée générale de l'UEEMF

les 5 et 6 avril 2013

au centre de vacances Landersen

L’AG 2013 en long et en large !

JP Waechter

L’Assemblée générale rassemble une centaine de délégués laïques et pasteurs (en activité ou à la retraite) les 5 et 6 avril 2013 au centre de vacances Landersen. La chaleur de l’accueil compense la température frisquette. Retour sur l’événement fédérateur de l’année pour l’UEEMF !

L’amour pour fil conducteur !

Après les salutations d’usage (dont entre autres des responsables laïques de la Conférence annuelle Suisse-France-Afrique du Nord, Ruth et Markus Voegelin), le président Marc Berger axe sa méditation d’ouverture sur l’amour reconnu comme le signe distinctif et le principe actif de toute vie chrétienne, individuelle et communautaire (1Jn 4.7-12) : « Ce n’est pas une option, mais notre devoir : nous devons nous aimer ». Tout en rappelant cette parole angulaire de l’apôtre Paul « C’est la voie la meilleure….» 1Co12.31b. Sans cet amour, rien n’a de sens, rien ne subsiste dans le temps : « Si je n’ai pas l’amour, je ne suis rien… ». C’est l’Esprit de Dieu qui nous donne les dispositions à aimer comme le Christ. Contrairement aux idées reçues, quand on aime, on ne reste pas nécessairement silencieux comme on ne laisse pas faire n’importe quoi. On s’inquiète du bien de celui que l’on aime. Et Marc Berger d’inviter l’assemblée à remercier Dieu « pour le travail de l’amour actif de chacune, chacun qui compose l’Église et à exercer l’amour sans réserve les uns envers les autres » (Mt 25). Il achève sa méditation sur une formule choc qui restera dans les mémoires : « Aimer ne suffit pas pour faire l’église, mais ne pas aimer contribue à la défaire ».

Retour sur une année

Merci aux prédicateurs et pasteurs

Avec concision, le président rend compte alors d’une année d’activités au sein de l’Union. D’emblée, il dit sa reconnaissance pour l’engagement des pasteurs actifs et à la retraite, celui des prédicateurs laïques (Pierre Bertololy et Brigitte Hetsch) et l’arrivée de quatre nouveaux stagiaires (Samuel Winkelsass à Strasbourg, Sébastien Schöpperlé à Colmar/Muntzenheim, Grégory Luna à Alès/Saint-Jean-de-Valériscle et Catherine Sébène à Metz) comme de deux nouveaux pasteurs supplémentaires en compensation des postes vacants présents et à venir : XX à Mont-de-Marsan, Antoine Da Silva à Bischwiller dès septembre prochain. Ces nouveaux venus sont le signe que Dieu veille sur la conduite de l’Union en suscitant à temps utile les ouvriers pour sa moisson dont elle a besoin.

Travaux en cours

Mais la construction de l’Église n’est pas seulement une affaire pastorale, elle devient aussi à proprement parler l’affaire de maçons et d’architectes : nombre d’églises locales s’affairent actuellement à la mise en conformité de leurs locaux aux nouvelles normes (Strasbourg, Mulhouse, Metz, etc...) ou acquièrent de nouveaux locaux pour mieux remplir leur mission, c’est le cas pour Alès. La communauté cambodgienne de Strasbourg espère de son côté construire des locaux qui lui soient propres dans le village de Gries et Agen réfléchit à l’extension de ses locaux existants.

Solidarité

Dans ces opérations coûteuses joue la solidarité de l’ensemble des églises, et il est heureux qu’il en soit ainsi : Metz a ainsi pu de la sorte bénéficier cette année de l’offrande de construction pour la réfection de sa façade.  En 2013, nous soutenons l'église locale d'Alès.

Le président relève le sérieux de l'engagement de la quasi-totalité des églises locales qui ont honoré les contributions financières convenues vis-à-vis de la caisse centrale en 2012, certaines allant même au-delà selon leur possibilité.

Projets

Le président fait part des projets du Comité directeur, dont la promotion du travail parmi la jeunesse et le développement de la communication de l’Union (En route, sites internet) pour les années à venir.

Finances à l’équilibre

Corine Erdmann et Christian Waldmeyer présentent ensuite avec maestria les finances de l’Union, passage obligé d’une AG statutaire. Retenons que 2012 a été une année équilibrée. Non seulement pour entretenir l’existant, mais encore pour intégrer les nouveaux pasteurs et stagiaires. L’Union apporte aussi son soutien financier au poste de Caveirac dans le cadre du Projet VIE.

Pour information, un poste pastoral revient en moyenne à ce jour à 27 969 €.

Si le CMFT bénéficie d’une aide conséquente de la part de la Suisse, l’église de Paris quant à elle bénéficie annuellement de quelque 15 000 € de subvention de la part du Conseil mondial de la Mission (GBGM) et de l’Église méthodiste de Grande Bretagne. Qu’ils en soient remerciés !

Budget 2013 courageux ou dangereux ?

En 2013, les charges seront revues à la hausse avec l’entrée en études de quatre stagiaires et l’entrée dans le ministère de deux nouveaux pasteurs : le trésorier songe sérieusement à recourir aux réserves pour équilibrer le budget à venir.

Ce budget est courageux, car tourné vers l’avenir, soucieux d’anticiper les besoins de l’Église et désireux d’accompagner les dynamiques locales. Il est dangereux, car les réserves constituées s’épuisent rapidement et ne peuvent garantir la pérennité des engagements. Il prédit par conséquent une année 2014 comme étant une année d’efforts.

Pour éviter toute témérité dans la gestion des affaires, l’Union aura besoin de sagesse et du support de tous. Qu’on se le dise !

Modification du Règlement intérieur

Après une discussion fort animée, l’Assemblée générale revient à des dispositions qui existaient dans la précédente mouture demandant aux églises locales de soumettre préalablement tout changement de statuts ou règlement intérieur à l’approbation du CD de l’UEEMF.

Informations du surintendant

Étienne Rudolph, surintendant, évoque à la suite du président l’entrée en lice de quatre stagiaires dès cette année. Daniel Morata en est à sa 2e année d’études à l’Institut Biblique de Nogent. Deux pasteurs sont engagés, Patrice Vergin à Mont-de-Marsan et en septembre Antoine Da Silva à Bischwiller.

Il remercie à cette occasion le pasteur Claude Grunenwald pour ses années d’engagement au sein de l’Union. Claude se retire cet été du corps pastoral de l’EEM pour d’autres horizons.

Le surintendant en profite pour remercier les prédicateurs laïques et leurs conjoints pour leur engagement conséquent, Pierre Bertololy à Lausanne et Brigitte Hetsch à Mont-de-Marsan. Leur engagement est moins le signe d’un manque de pasteurs qu’une chance pour l’Église de se renouveler grâce à l’engagement des uns et des autres dans l’Église.

Il redit merci au pasteur Bernard Lehmann qui assume une deuxième année au service de l’église de Strasbourg comme retraité. Sur Alès et Saint Jean de Valériscle, il est prévu que l’ancien pasteur Jean-Marc Donnat donne un coup de pouce localement.

Puis le surintendant communique une nouvelle douloureuse : comme telle, la communauté Péniel de Colombes cesse d’être rattachée à l’EEM. La raison en est qu’une partie de ses responsables a manifesté avec virulence sa volonté de ne plus s’inscrire dans le cadre de l’EEM et contesté toute autorité dans l’EEM. Une lettre a été envoyée à chaque membre et ami de l’église l’invitant à rejoindre l’église de Gennevilliers à compter du jour de Pâques. Un circuit au sens méthodiste du terme se mettra probablement en place, à savoir deux communautés intégrées à une seule et même entité locale. Le surintendant invite l’AG à prier pour ces deux entités locales réunies à présent à Gennevilliers… Et pour ces chrétiens…

Projet sur Agde

Le projet du poste d’Agde en est encore à ses débuts. Bertrand de Maleprade qui l’initie vient de perdre sa mère et a dû régler des affaires de famille. En son absence, les délégués ont néanmoins découvert les images des locaux loués par l’église naissante au cœur d’Agde. Le pasteur Steve Cordle, dont l’église locale UMC (The United Methodist Church) de Pittsburgh parraine ce projet, était des nôtres. Juste la veille de l’AG, ce frère avait partagé aux pasteurs de l’Union sa stratégie de développement pour l’église locale.

Projet VIE à Caveirac

Le Projet VIE (Vision Implantation d’Église) se concrétise à Caveirac avec la mise en place depuis l’automne dernier d’une équipe de missionnaires en partenariat avec la Faculté de théologie Jean Calvin à Aix-en-Provence : tout en poursuivant un programme d’études spécifique à cette faculté (programme Théologie & mission), 4 personnes sont venues habiter dans le village et partager la vie de ses habitants. Ils ont pris un certain nombre d’initiatives pour briser la glace et aller à la rencontre des villageois (soirées Pizza, cultes animés, etc...). Leur venue est la promesse d’un renouveau pour cette vieille église locale.

En prévision

City Station, courant avril avec une équipe de JPC : des jeunes se mettent au service de la commune par diverses initiatives bénévoles.

Est en prévision l’évangélisation pour les enfants avec l’A.E.E (Association Évangile et Enfance — http://www.aeefrance.org).

Plage Station, une autre action cet été en concertation avec JPC, pour de l’évangélisation dans les villes de la Vaunage.

Après avoir retracé l’historique de ce projet, le pasteur Pascal Maurin a présenté les équipiers et leur a donné l’occasion d’expliquer leurs motivations après quelques mois de présence à Caveirac. (Voir dans le prochain numéro les interventions de chacun et l’interview du pasteur Pascal Maurin).

Soirée louange

Une fois conclues les affaires courantes, l’AG s’achève en beauté par un temps de louange animé par le groupe de louange de l’église de Mulhouse conduit par Sébastien Schöpperlé. Ce fut un temps de détente et d’inspiration…

Culte de clôture

Avec le renfort de chrétiens locaux venus de toute l’Alsace, les délégués ont célébré le culte avec ferveur. Le pasteur Jean-Marc Bittner en duo avec Catherine Sébène, stagiaire, ont conduit l’assemblée à se placer devant la sainteté de Dieu, tandis que l’évêque Patrick Streiff a apporté le message basé sur Philippiens 2.12ss soulignant un divin paradoxe : d’un côté, tout repose sur le libre dessein de Dieu qui suscite le vouloir et le faire en chacun de ses enfants et de l’autre il importe à chacun de mettre en œuvre le salut que le Christ lui a acquis. Les deux vérités vont de pair, quoi qu’on tende souvent à les dissocier… Le culte s’achève sur la célébration de la Cène avec le pasteur Joël Déjardin et Brigitte Hetsch soulignant la réalité de l’unité qui résulte du sacrifice de notre Sauveur. Les chants de la chorale de Munster ont apporté la touche finale à ce culte mémorable.

Dispersion

Après un repas copieux et de qualité servi par le Centre de vacances Landersen à tous les convives de l’Union, chacun a regagné ses demeures, heureux de ce temps privilégié vécu au sommet de la montagne, ou presque…

Le rapport du président

L’Assemblée générale de l'UEEMF

les 5 et 6 avril 2013

au centre de vacances Landersen

Marc BERGER, président de l'UEEMF

Chers frères et sœurs,

Avant de relever quelques points importants de l'année écoulée, nous voulons nous souvenir de Madame Friedy Stauffer qui a rejoint sa demeure céleste le 28 août dernier. Au côté de son mari Samuel, elle a œuvré dans différents pays avant de rejoindre l'Eglise Méthodiste où le Pasteur Samuel Stauffer a desservi l'Eglise Emmanuel à Strasbourg de 1986 à 1992.

Ce souvenir nous amène aussi à penser à ceux qui œuvrent tout au long de l'année, nos pasteurs et leurs familles. Je voudrais saisir l'occasion pour leur dire en votre nom à tous notre reconnaissance pour leur engagement.
Voilà plusieurs années que nous évoquons un avenir incertain, de nombreux pasteurs pouvant bénéficier de la retraite dans un laps de temps assez court. Je suis surpris de la façon dont notre Seigneur conduit Son Eglise : la Commission des Ministères a pu accepter quatre personnes en stage : Grégory Luna à Alès et Saint Jean de Valériscle, Sébastien Schöpperlé à Colmar et Muntzenheim, Catherine Sébène à Metz et Samuel Winkelsass à Strasbourg. Si rien ne permet de dire aujourd’hui assurément que tous les quatre vont entrer un jour dans le ministère au sein de l’Eglise Evangélique Méthodiste, c’est là une  réponse à la prière de plusieurs et aux besoins de l’Eglise. La vacance du poste pastoral à Mont de Marsan était également une préoccupation qui a trouvé réponse au début 2013 avec l'arrivée du Pasteur XX que je salue parmi nous. Nous voulons exprimer notre reconnaissance à Brigitte Hetsch qui s'est engagée durant un an et demi à Mont de Marsan, se laissant entrainer dans une aventure dont elle ne se doutait pas combien elle serait passionnante et riche. Brigitte, un grand merci à toi pour ton engagement, ta disponibilité, ton souci de nos frères et sœurs. Merci également à André, son mari qui a participé à sa façon, tantôt tout près, tantôt seul à l'autre bout de la France.
Au travers de Brigitte, l'Eglise a directement profité de la formation proposée par le CMFT. Si vous voulez en savoir plus, n'hésitez pas à interroger Joseline Waechter.

Comme l'an passé, plusieurs communautés ont été mobilisées par des travaux dans leurs bâtiments. Si les travaux à Metz et Strasbourg ont bien avancé, le projet que l'Eglise locale de Mulhouse a présenté l'an passé est toujours à l'état de projet. Nos frères et sœurs pensaient pouvoir adopter les travaux à réaliser lors de leur assemblée générale du 22 avril dernier mais des difficultés administratives de dernière heure ont une nouvelle fois retardé ce projet. L'Eglise d'Alès a quant à elle l'opportunité d'acheter un local situé en face de l'église. Cette acquisition lui permettra de disposer de locaux fonctionnels, là où elle peine avec ses locaux actuels. D'autres communautés ont des projets moins abouti : des réflexions sont en cours à Agen et dans la communauté cambodgienne de Bischwiller. Nous voulons aussi porter ces projets et les Eglises locales concernées dans nos prières.

Nous n’avons par contre pas trouvé de solution pour le bâtiment de Saint-Jean-de-Valériscle, malgré quelques contacts (pas très nombreux) il n’a pas été possible de concrétiser sa vente. Un contact pris avec une association gérant des logements sociaux n’a pas eu plus de succès. Merci de continuer à porter cette question dans vos prières. 

Devant cette multitude de projets et de réflexions le Comité Directeur a souhaité relancer la commission "bâtiment", Christian Llinarès a accepté de piloter ce groupe. Toutes les Eglises locales ont reçu de sa part la demande de la personne contact pour les questions de bâtiment. Toutes ont répondu … sauf trois !  Merci à elle de répondre à Christian.

La commission bâtiment devrait devenir un support pour les Eglises locales, pour que chacun puisse profiter des connaissances acquises et des expériences des autres.

L'offrande de construction est un moyen de vivre la solidarité entre nous, l'Eglise de Metz en a bénéficié l'an passé, Alès en profitera cette année.

Sans aller plus loin sur le point financier, je relèverai tout de même le sérieux de l'engagement de la quasi-totalité des Eglises locales qui ont honorés leurs engagements en 2012, certaines allant même au-delà selon leur possibilité. 

Vos contributions, les dons et offrandes "projet VIE" ont permis de soutenir le projet de l'Eglise de Caveirac où les quelques membres restants ont relevé le défi du renouveau. Nous les soutenons financièrement dans leur volonté d'amener les hommes et les femmes des environs de Caveirac à suivre Jésus-Christ. Nous aurons l’occasion de découvrir plus tard le travail qui a été entrepris là-bas.

Le travail de Bertrand de Maleprade à Adge connait des hauts et des bas, mais il persévère dans sa mission. Il nous parlera lui aussi au courant de l’après-midi de son engagement là-bas.

Le Comité Directeur réfléchit à notre façon de travailler avec et parmi la jeunesse pour motiver et soutenir ceux qui s'engagent dans les Eglises locales. Cette réflexion n’est pas facile, l’étendue géographique de notre Eglise, la variété des situations existantes, la question du financement, sont autant de paramètres qu’il nous faut prendre en considération. C’est là aussi un sujet de prière que je vous laisse.

Nous nous interrogeons également sur notre communication, notamment avec notre journal "En Route". Nous envisagions l’année passée une collaboration entre plusieurs Eglises pour produire un journal commun dans lequel chaque Union pourrait bénéficier de pages pour ses informations internes.  Les partenaires dans cette réflexion ont considéré que pour que le projet soit viable il faudrait un minimum de trois Union qui tentent l’expérience. Seules l’Union des Eglises Evangéliques Libres et nous étant près à tenter l’expérience, ce projet à été abandonné. La commission communication va donc reprendre la réflexion sur notre journal « En Route ». Un petit mot encore à ce propos, je le répète souvent mais je ne semble pas être entendu : « En Route » devrait être un lien entre nous et pour que cela soit possible, il est important que Jean-Philippe recoive régulièrement des informations des Eglises locales. Pas la peine d’avoir des talents d’écrivain, raconter simplement ce que vous vivez dans votre Eglise.

Jean-Philippe Waechter est aussi parti à la conquête d’un nouveau moyen de communication, il gazouille régulièrement sur twitter, parlez-lui en, il sera ravi de vous renseigner. Son départ à la retraite nous amène aussi à devoir envisager sa succession à la rédaction d’En Route et pour le suivi du site internet. Même si ce n’est pas pour demain, cela demandera du temps.

Vous recevez plus ou moins régulièrement les informations du Comité Directeur après nos rencontres, vous y avez lu des informations qui ne sont pas reprises dans ce rapport, n'hésitez pas à transmettre également vos informations au Comité Directeur.
Nous ne voudrions pas que la communication fonctionne à sens unique. Nous essayons –quand le temps nous le permet- de partager des informations de deux ou trois Eglises locales lors de nos rencontres. N'hésitez pas à transmettre vos informations ou réflexions aux membres du Comité Directeur. 

Dans tous ces sujets que nous avons évoqués, je suis toujours à nouveau reconnaissant de pouvoir voir les signes d'amour de Dieu envers son Eglise et ses enfants qui la composent.

L'AG en photos

L’Assemblée générale de l'UEEMF

les 5 et 6 avril 2013

au centre de vacances Landersen


L’Assemblée générale de l'UEEMF

les 5 et 6 avril 2013

au centre de vacances Landersen