Le Conseil stratégique, du Cabinet et du Comité directeur 

Conférence annuelle de l’EEM Suisse-France-Afrique du Nord a eu lieu du 6 au 9 juin à Berne

L’évêque Patrick Streiff évoque en premier lieu son message à la Conférence Centrale en mars 2013. La brochure bilingue (allemand/anglais) est remise à tout délégué, laïc et pasteur. La version française est disponible sur le site de l’UEEMF. En voici le propos: le Seigneur nous invite tous au triple pas de l’amour : faire l’expérience de l’amour de Dieu dans notre fors intérieur, en qualité de 2e pas éprouver de l’amour pour Dieu et en guise de 3e pas aimer autrui et soi.

L’évêque précise l’agenda imparti à la CA ; cette année, elle aborde les question éthiques et structurelles en relation avec la gestion des immeubles. Ultérieurement, elle poussera sa réflexion sur le contenu à donner à la vie de disciples. Elle réfléchira plus à fond à la manière dont nos communautés peuvent être encore plus vivantes, càd peuvent exercer une influence positive sur leur environnement.


Proposition de réformes structurelles à la CA

La Conférence annuelle 2013 a longuement débattu du projet de nouvelle structure dirigeante. Jusqu’alors, les différents organes dirigeants, le Cabinet et le Comité directeur, s’étaient régulièrement heurtés à des conflits de compétences, ces deux organes ayant des fonctions de direction, avec toutefois des points forts différents, mais dans des domaines se recoupant.


Ces derniers mois, un groupe de travail, aidé d’un conseil externe et sur mandat du Comité directeur, ont révisé les structures de direction de l’Eglise et présenté aux délégués de la CA le nouvel organigramme. Après d’âpres discussions, les délégués l’ont âprement discuté avant de l’adopter finalement.


Markus Voegelin, président du groupe de pilotage, plaide en faveur des nouvelles structures de direction


Cet organigramme qui simplifie le déroulement des diverses tâches et évite les chevauchements sera affiné d’ici la Conférence 2014. De cet organigramme se dégage une structure de direction claire et nette qui se révèle absolument nécessaire en regard des défis à venir, commente le responsable laïc à la CA, Markus Voegelin, ardent défenseur de cette réforme.

La nouvelle structure prévue dans le nouvel organigramme, renforcera la collaboration au sein de l’Eglise, simplifiera la communication et évitera les doublons. Ces 2 organes, ainsi que le Conseil stratégique, formeront dès à présent un seul comité, qui dirigera les affaires de l’Eglise entre les CA.


NB : vous trouvez l’ancien organigramme de l’EEM Suisse-France ici.

 Dossier établi par le Conseil stratégique de la CA 2013 (fichier pdf 1,83 Mo)