Le rapport du président

Assemblée Générale de l’UEEMF les 31 mars et 1er avril 2012 à Alès

LE RAPPORT MORAL

DU PRÉSIDENT MARC BERGER

BOUGE TON ÉGLISE

Chers frères et sœurs,

La présentation de ce genre de « rapport » me parait toujours un exercice difficile. Sauf à user votre capacité de concentration au-delà de ses limites, il est impossible d’être exhaustif et il me faut faire des choix qui seront forcément un peu personnel. Je relèverai probablement des points que n’auriez pas relevés, j’en laisserai d’autres que vous auriez mentionnés. Ne soyons pas gênés voire fâchés par cela, partagez simplement ces points dans le temps de question tout à l’heure.

Faisons mémoire

En nous retournant sur l’année passée, je voudrais tout d’abord évoquer la mémoire de ceux qui ont rejoint leur demeure céleste, Madame Julie Nyffeler, veuve du Pasteur Werner Nyffeler et le Pasteur Paul Brès. Tous deux ont eu une vie de service, d’écoute et de témoignage pour leur Maître.

Merci aux serviteurs

Nous avons la bonne habitude de souligner l’engagement de ceux qui nous ont quitté mais j’aimerais aussi saluer l’ensemble des pasteurs et leurs familles pour leur engagement tout au long de l’année au service de Dieu mais aussi de son Eglise. Un grand MERCI à vous !

Bien souvent, nous ne prenons la dimension de l’engagement du pasteur que quand l’Eglise locale doit fonctionner pour un temps sans pasteur. Dans cette situation Mont de Marsan bénéficie de l’engagement précieux de Brigitte Hetsch et de son mari André. 

Dessertes pastorales

Nos surintendants Daniel Nussbaumer puis Etienne Rudolph, mais aussi notre trésorier, ont déjà évoqué plusieurs fois dans nos rencontres la tension que nous percevons dans le domaine des dessertes pastorales : tensions entre nos besoins et la situation démographique de notre corps pastoral dont plusieurs membres approchent de l’âge de la retraite, nos finances qui ne nous permettent pas de rémunérer plus de pasteurs, les candidats qui se présentent ou non, leur profil, etc. . C’est là un sujet de prière que je vous invite à emporter, pour que nos décisions ne soient pas guidées par la peur ou le manque mais qu’elles soient dans les mains de Celui qui est le Chef de l’Eglise.
Nous voyons avec joie l’arrivée probable de deux stagiaires à la rentrée mais si à l’issue de cette année de stage ils s’engagent dans les études, ils ne seront pas disponibles avant plusieurs années. Etienne continue donc activement ses recherches pour équilibrer le nombre de pasteurs et trouver notamment un pasteur pour Mont de Marsan.

Dans cette situation, nous avons aussi réfléchi à la possibilité de maintenir dans certains cas les pasteurs atteignant l’âge de la retraite en activité pour une durée déterminée. Ce sera le cas à Strasbourg où Bernard Lehmann poursuivra son activité encore une année.

Pour terminer ce point, je relèverai que Daniel Morata qui a entamé ses études au mois de septembre dernier s’engage dans l’animation jeunesse et prépare son BAFA et encadrera des séjours à Landersen.

Bâtiments

Du côté des bâtiments, plusieurs Eglises se voient contraintes d’engager des travaux coûteux. Les dispositions relatives à l’accessibilité des locaux aux personnes handicapées, les normes de sécurité ou la dégradation des bâtiments conduisent les Eglises de Strasbourg, Mulhouse, Metz et Mont de Marsan à entreprendre des travaux.
Nous aurons tout à l’heure à autoriser l’Eglise de Strasbourg à réaliser les travaux prévus.
Nous avons soutenu cette année l’Eglise de Metz à travers l’offrande de construction.
Vous avez vu combien ce genre de travaux se chiffre très vite en centaine de milliers d’Euro.
Même si les sommes en jeu sont bien moins importantes, le Comité Directeur a décidé de soutenir financièrement l’Eglise de Mont de Marsan pour les travaux de rénovation de sa toiture.
L’Eglise de Valleraugue a décidé tout récemment de réaliser les travaux initialement prévus lors de la vente du presbytère.

D’autres Eglises auront à envisager des  travaux dans un avenir assez proche.
Là aussi, prions pour que ces travaux glorifient Dieu et ne soient pas une occasion de division.

Au chapitre des bâtiments, il me faut encore mentionner notre bâtiment à Saint Jean de Valériscle pour lequel vous avez donné l’an passé l’autorisation au Comité Directeur de le vendre. A ce jour, plusieurs acheteurs potentiels ont visité les lieux mais aucun n’a donné suite. Le Comité Directeur continue de suivre ce dossier.

FPF

Suite à la décision de notre dernière Assemblée Générale, j’ai présenté notre demande d’admission à la Fédération Protestante de France qui l’a instruite selon la procédure simplifiée. L’Assemblée Générale de la FPF du 21 janvier 2012 a accepté notre demande pour une période probatoire de deux ans. Les responsables de la Fédération nous invitent à regarder les différents services pour voir où nous pourrions nous engager pour travailler à une dynamique commune.
J’ai diffusé aux pasteurs et vous trouvez dans les derniers numéros de En Route une offre de formation d’animateur biblique prévue début juillet. Si vous avez dans votre Eglise une personne susceptible d’être intéressée, transmettez-lui cette offre.

En route

Le comité de rédaction de En Route poursuit sa réflexion sur ce journal en essayant de tenir compte des attentes exprimées dans les réponses au questionnaire diffusé l’année dernière et du coût. Une possibilité de partager une partie du journal avec une ou plusieurs autres unions tout en conservant une large partie « interne » nous est proposée et sera examinée dans les prochains mois. Mais En Route a besoin de vous pour partager votre vécu et transmettre des articles sur la vie de votre Eglise.
Avez-vous pensé à alimenter régulièrement chaque mois la rubrique « dans les Eglises » avec les naissances, présentations, baptêmes, réceptions de membre, mariages, décès ?

Finances

Sans entrer dans les détails chiffrés que nous verrons tout à l’heure, je vais tout de même évoquer nos finances pour vous remercier d’abord pour la régularité de vos versements. Pouvoir compter sur des rentrées régulières facilite le travail du trésorier et aide à la bonne gestion des finances.
Ensuite, je voudrais vous remercier pour vos efforts à tenir votre engagement, remercier ceux qui sont allés au-delà de leur engagement en versant une contribution supplémentaire.
Oui, l’argent est important. Ce sont vos versements qui permettent de payer les pasteurs, bien sûr, mais aussi de soutenir les uns les autres, de verser des aides ponctuelles pour des activités de jeunes par exemple. Et tout cela fait aussi l’Eglise !

2 projets

Avant de terminer, je mentionnerai rapidement deux points dont le Surintendant Etienne Rudolph nous parlera encore tout à l’heure :

 la réflexion en cours avec Pascal Maurin à Caveirac pour redynamiser l’Eglise le village. Cette réflexion pourrait s’inscrire dans la démarche du CNEF 1 pour 10000.

Le projet de création d’une Eglise « en cellule » que Bertrand de Maleprade démarre à Agde.

Réunification entre Laumière et Colombes

Enfin, j’ai le plaisir de relever la fusion des Eglises de Colombes et Laumière fêtée le 31 décembre dernier. Les deux communautés sont désormais unies dans l’Eglise Péniel.

Dans ce rapport, il y a probablement l’un ou l’autre point qui vous ont interpellé, irrité, déçu ou réjouis. Je vous invite à les emporter avec vous et les porter dans la prière d’intercession ou de reconnaissance pour que dans toutes ces choses
« A notre Dieu et Père soit la gloire aux siècles des siècles » (Phil.4.20)

Alès, le 31 mars 2012