AG 2012 - "Bouge ton Église"

Précédent

BOUGE TON ÉGLISE

du 31 mars au 1er avril 2012 Alès

Bouge ton Église !

Jean-Philippe Waechter

Rendez-vous annuel des délégués, pasteurs et laïcs des églises locales, l’AG 2012 était un temps béni de partage et… d’élections.

Signes des temps

D’entrée, le surintendant Étienne Rudolph interpelle l’AG en l’appelant à discerner avec Jésus les signes des temps. Puissions-nous voir Dieu à l’oeuvre dans ce monde en déroute et devenir ses témoins pertinents sur le terrain. Puissions-nous bouger comme Église !

Révision

Comme instance vivante, l’UEEMF a procédé pour commencer à un toilettage de ses statuts et règlement, question d’être à la page après notre intégration à la FPF ! Les discussions sont allées bon train, parfois sur des questions majeures.

Dans son rapport, le président Marc Berger revient sur l’année écoulée marquée par divers départs pour la patrie céleste (Mme Julie Nyffeler, les pasteurs Paul Brès et Isaac Agré) avant d’exprimer sa gratitude pour les serviteurs à l’oeuvre à ce jour dans l’Union et les églises locales qui se sont révélées un fidèle soutien par leurs contributions régulières.

Chantiers

Plusieurs d’entre elles sont en chantier : des bâtiments doivent être mis aux normes d’ici 2015. L’AG a donné le feu vert à l’église de Strasbourg pour la réhabilitation de Sion. Bientôt elle le fera par correspondance pour l’église de Mulhouse et Metz.

Développement

Le président présente succinctement deux projets, la redynamisation de l’église de Caveirac dans le cadre probable du CNEF (1 église pour 10 000 habitants) et l’implantation d’une nouvelle église en Agde avec le pasteur Bertrand de Maleprade (voir présentation ci-jointe). Il salue la fusion opérée entre les églises de Colombes et Laumière depuis le début janvier pour former à ce jour l’église Paris-Péniel.

Élections

Pour moitié, le Comité directeur a été renouvelé. Plusieurs de ses membres n’ont pas souhaité se présenter pour un nouveau mandat, Grégoire Chahinian, Colette Guiot et Jean-Philippe Waechter, lesquels ont été remerciés par le président pour leur implication et leur application dans l’Union. Tous les candidats ont été élus, à savoir Marc Berger, Pierre Fleith, Robert Gillet, Daniel Nussbaumer et Christophe Waechter.

Le surintendant Étienne Rudolph est membre d’office du Comité directeur. Par ailleurs, le pasteur Willy Funtsch et Iris Bullinger siègent en tant que représentants de la Suisse Romande.


Excédent

La surprise viendra du côté des finances : les comptes 2011 sont marqués par un excédent inattendu. Pendant les 5 dernières années, dans une conjoncture préoccupante, l'Union a pu se réjouir de voir les offrandes cumulées apportées dans l'ensemble des Eglises locales croître de 24 %, quand dans le même temps l'augmentation des besoins de l'Union a été contenue à 9 %.

Dans ce contexte encourageant, l'excédent exceptionnel en 2011 est un sujet de reconnaissance supplémentaire, et facilitera  l'adaptation de l'Union aux défis des prochaines années (départs en retraite, formation et renouvellement de l'équipe pastorale...).

Du nouveau dans l’Union

Le surintendant informe l’AG de l’engagement pour un stage pastoral de Sébastien Schoepperlé (Colmar et Muntzenheim) et de Grégory Luna (Alès et Saint-Jean-de-Valériscle) dès la prochaine rentrée. Autre nouvelle d’importance, la réception lors de la prochaine Conférence annuelle de 4 pasteurs du District francophone comme membres de plein droit de la CA : les pasteurs Abdenour Aït Abdelmalek, Roger Correvon, Jean-Marc Bittner et Joël Déjardin. Les trois premiers recevront leur ordination tandis que le quatrième se verra reconnaître par l’EEM son ministère et sa consécration de son église d’origine.

Il pointe du doigt deux projets phare, signes d’une volonté de développement de notre Église : le projet de redynamisation de l’église de Caveirac proposé par le pasteur Pascal Maurin et le projet d’implantation d’église en Agde avec le pasteur Bertrand de Maleprade en collaboration étroite avec une église méthodiste aux États-Unis. Ce frère entend développer un travail d’évangélisation par la création de petites cellules. Déjà il a obtenu un accueil favorable du maire de la cité et de la presse locale. L’Union lui accorde aussi son soutien en l’autorisant à reprendre son sigle. Il tiendra l’Union étroitement informée de l’évolution de son travail. De l’Union, Bertrand attend avant tout un soutien dans la prière : « des guerriers dans la prière, pas seulement des partenaires de la prière ».




«Bouge ton Église !»

Puis vient l’heure de la réflexion sur l’utilité sociale et spirituelle de l’Église à l’heure de la postmodernité. Le surintendant dresse le portrait de notre société et invite les délégués à réfléchir à notre positionnement présent et à venir comme église missionnaire : « L’Église, pour qui, pour quoi ? L’Église face aux défis d’aujourd’hui ».

Après l’exposé magistral (dont nous publierons un résumé dans un prochain numéro) est venu le temps de la discussion en petits groupes à bâtons rompus, promesses de retombées positives (idées en vrac dans le prochain numéro).

Voyage dans le temps

Dans la soirée eut lieu une soirée de louange et de prière. En introduction, Christophe Waechter invitait l’assemblée à voyager dans le temps et l’espace des Cévennes méthodistes, un parcours riche en leçons pour l’Église d’aujourd’hui soucieuse de vivre son mandat missionnaire.

Les délégués ont été répartis entre les églises d’Alès et d’Anduze dans les familles du secteur et le dimanche matin dans les églises d’Anduze et d’Alès pour le temps du culte et du repas fraternel qui l’a suivi.