Nouveaux pasteurs et collaborateurs

Conférence Annuelle

14-17 juin 2012

         à Münsingen et Frutigen  (Suisse)

Nouveaux pasteurs & collaborateurs

Les deux femmes, Sarah Bach et Chae Bin Kim ont commencé leur stage probatoire d’une année en Suisse. En France, ils sont deux hommes à entamer à l’automne prochain leur stage probatoire, Gregory Luna (Alès et Sébastien Schöpperle (Colmar et Muntzenheim).


Après un stage dans le district de EEM-Niederuzwl/Flawil, Christian Hagen démarre ses études théologiques à la Faculté de théologie de Reutlingen dans le cadre de l'Église. L'évangélisation constitue son thème de prédilection.

lors de cette Conférence, Brigitte Hetsch de Munster a été reconnue prédicatrice laïque avec responsabilité pastorale. Elle sera affectée auprès de la communauté de Mont-de-Marsan.

Pareillement Samuel Meyer sera envoyé à  Flaach ZH et Richard Zberg à Chur. 

Les prédicateurs laïques avec affectation pastorale reçoivent une affectation de l’évêque mais ne sont pas tenus aux mutations.

Freddy Nzambe qui achève sa formation théologique à Vaux-sur-Seine est reçu membre à titre probatoire de la Conférence annuelle et s’apprête à partir cet été pour Tunis (Tunisie) pour servir l’Eglise réformée locale suite à un accord entre la  Commission des Eglises Evangéliques d’Expression Française à l’Extérieur (CEEEFE), le DEFAP et l’EEM.

Autres pasteurs reçus membres probatoire de la Conférence annuelle, Christina Forster de Basel Kleinbasel et Stefan Schreiner de Gstaad.

Du côté francophone

Grand jour pour le district francophone, car ils sont quatre pasteurs à être reçus cette année comme membres de plein droit de la Conférence annuelle Suisse/France/Afrique du Nord : Ait Abdelmalek de Larbaa (Algérie), Jean-Marc Bittner de Metz (France), Roger Correvon de Constantine (Algérie) et Joël Déjardin de Munster (France).

Les trois premiers, Ait Abdelmalek, Jean-Marc Bittner et Roger Correvon, seront ordonnés pasteurs anciens de l’Eglise Evangélique Méthodiste dimanche lors du culte solennel du dimanche 17 juin à Frütigen et le dernier pasteur cité, Joël Déjardin, se verra reconnaître l’ordination qu’il avait reçue plus tôt dans le temps dans le cadre de l’Eglise Réformée Evangélique.

Brigitte Hetsch est reconnue cette année par la Conférence comme prédication laïque avec affectation pastorale (Mont-de-Marsan).

Frédy (Tunisie) est admis dans la Conférence annuelle à titre probatoire.

«Soutenons dans la prière ces personnes qui s’engagent au service du Seigneur et de son Église. Vous aviez déjà de l’expérience dans le ministère; mais votre chemin a croisé celui de l’EEM. Dieu vous accompagnera toujours...»




De nouveaux pasteurs s’engagent au sein de l'Eglise évangélique méthodiste (EEM) Suisse-France-Afrique du Nord. C’est ce qui ressort de la session à huis-clos des pasteurs qui avait lieu le jeudi après-midi de la Conférence annuelle de Münsingen.

Samuel Meyer

Richard Zberg

Christina Forster

Stefan Schreiner









Départs à la retraite

Pendant cette session, on a aussi fait état de deux pasteurs en partance pour la retraite, Robert Budry, qui avait exercé son ministère à Wetzikon-Bäretswil et Bernard Lehmann de Strasbourg, qui, tout en étant officiellement à la retraite, poursuivra son ministère une année supplémentaire à Strasbourg.

Notons en passant la division en deux communautés de la communauté latino-américaine de Genève:

  • L’Église évangélique méthodiste lusophone
  • Et la communauté chrétienne latino-américaine.


Salutations

Salutations de l’évêque Martinez de l’Église méthodiste du Chili


L’évêque Martinez remercie Connexio pour l’accueil qu’il lui a réservé et, en guise de cadeau, porte un symbole du lien qui unit le Chili à Connexio. Il offre un produit artisanal réalisé par un artiste méthodiste chilien. Il prie pour que la bénédiction de Dieu repose sur «votre travail dans le cadre du Royaume de Dieu».

L’évêque Patrick Streiff le remercie pour ce partenariat de longue haleine entre les deux églises et se réjouit de participer à la vie de l’Eglise méthodiste au Chili.


Pologne

Les Méthodistes polonais se sentent très méthodistes.  Ils se souhaitent sagesse et humour. Le surintendant présent à la CA raconte cette histoire : Jésus vient pour être fan de l’Euro 2012. Au bout de 20 mn de match, un but est marqué; Jésus se réjouit, bat des mains. L’équipe adverse marque à son tour un but et Jésus exprime là aussi son enthousiasme. Quand on lui demande comment il peut applaudir les deux camps tour à tour, il répond : «Vois-tu ? Je suis content que les uns et les autres marquent un but quel qu’en soit le bénéficiaire». L’auditeur perplexe émet alors cet avis :  «C’est forcément la démarche d’un athée, car je croyais que Dieu était à nos côtés».


_____


Esthonie

Une partie de l’église est organisée, l’autre moins. L‘Église tâche de toucher les gens extérieurs à l’Église : «viens, crie avec moi à la gloire de Dieu. Vois-tu, Dieu est grand, nous pouvons louer Dieu ensemble».


___

Hongrie

Fils d’une dynastie de pasteurs méthodistes, le délégué de l’église de Hongrie salue la CA au nom de la Conférence annuelle de Hongrie. Il témoigne qu’il se reconnaît privilégié, connaît Jésus depuis sa tendre enfance, lequel l’a gardé au fil des années. La meilleure prévention, c’est encore que ses enfants le connaissent le plus tôt possible.


Marié depuis 16 ans. Sa femme, il l’apprécie comme un véritable cadeau depuis tant d’années et il le lui dit tous les jours comme au Seigneur.  Il a trois enfants.  Rien de plus beau qu’un enfant qui lui dit : papa, je t’aime.


Il y a aussi des difficultés, des retraits.

Il souhaite «la richesse de la grâce et amour de Jésus-Christ, pour que nous puissions croître ensemble»...


Gottfried Locher, président de la FEPS

Non sans humour, le président de la FEPS disait «sa grande satisfaction de pouvoir allonger la session de la CA. On apprend à se connaître, EEM, membre de la FEPS, membre d’importance pour la FEPS.

Il rapporte sa devise: Jn 17,20 : «non seulement pour ceux qui sont ici mais pour ceux qui entendront ta parole pour qu’ils soient un en toi....» Il précise sa pensée : «Ce que nous faisons n’est pas d’abord une affaire de structures à maintenir, nous sommes ensemble entre églises protestantes pour annoncer l’Evangile qui apporte le salut au monde. Nous avons perdu la capacité de bien communiquer l’Evangile au monde et regagner en crédibilité. Devant le trône de Dieu, nous devrons répondre un jour de notre manque d’unité. Vous, vous affichez une unité visible à l’échelle mondiale. Aidez-nous à garder cet aspect à la FEPS. Nous sommes liés les uns aux autres pour donner un témoignage commun crédible face à la société. Nous sommes présents.... en tant que Protestants.... Pour que le monde puisse croire».

Bref, le pasteur Gottfried Locher, président de la FEPS, ne conçoit pas la FEPS sans une contribution de la part des Méthodistes.