Mission - possible

Conférence Annuelle

14-17 juin 2012

         à Münsingen et Frutigen  (Suisse)

MISSION: POSSIBLE 

Avec le dimanche de la Conférence dimanche le 17 juin à Frutigen a pris fin la Conférence annuelle de l'Eglise Méthodiste Unie (EEM). Le culte d’ordination encourageait tous les participants venus de près et de loin à témoigner de l'Évangile de façon claire et à éveiller chez les autres le désir de suivre Jésus.

L’évêque Patrick Streiff bénit le pasteur Abdenour Aït Abdelmalek.

Différents styles musicaux dimanche à Frutigen


Les fidèles ont été accueillis dimanche matin au culte d’ordination clôturant la Conférence Annuelle 2012 avec les sons harmonieux de la fanfare de Frutigen Achseten en face de la Frutigen Widihalle. A juste titre, la surintendante Claudia Haslebacher chargé de l’animation du culte suggérait que la diversité de l’EEM se reflétait dans les différents styles de musique. Le culte d'ordination de la matinée était était encadré par la chorale de gospel „AnChor“ encadrée. Il possédait un répertoire de musique et de pièces vocales fort variées allant du rock aux cantiques les plus classiques. La chorale de gospel était constituée de chanteurs issus des églises méthodistes d’Adelboden, Achseten, Frutigen et Aeschi et était dirigée par Nadja Lauwiner.


Dans sa prédication, l’évêque Patrick Streiff a montré les conditions à remplir pour que la mission soit possible à partir du récit de la rencontre entre Philippe et le ministre de la Reine de Candace (Ac 8). Son thème majeur : "Mission: possible". Il a souligné que Dieu rendait souvent possibles des rencontres entre personnes par des voies inhabituelles. «Dieu ne nous envoie pas tant des gens sur nos chemins habituels que sur des chemins détournés, de façon à ce que nous puissions les rencontrer sur leur chemin à eux», a déclaré Patrick Streiff.

Dans un deuxième point, il a montré avec quelle sensibilité Philippe a répondu à son homologue. Il a d'abord entendu les questions et les préoccupations de son interlocuteur: un exemple à suivre aujourd'hui, car c'est seulement ainsi que la mission est «possible». On ne peut annoncer clairement à quelqu’un l'Évangile qu’à l’instant où son intérêt est éveillé, mais sans le harceler. L’évêque Streiff conclut: «Quand on présente Jésus à quelqu’un, c’est certainement pour susciter chez lui le désir de suivre Jésus, mais il n’en demeure pas moins que la décision finale incombe à l’intéressé en toute liberté», et conclut: «La mission est possible» lorsque nous avançons avec courage, quand nous discutons avec d'autres personnes et que nous leur témoignons de Celui qui a saisi nos vies, Jésus-Christ. L'Esprit de Dieu vous guidera dans cette voie».


Ordination de pasteurs

Par la suite, plusieurs personnes ont été installées dans leurs fonctions: Brigitte Hetsch et Samuel Meyer comme nouveaux pasteurs locaux (Richard Zberg était absent pour cause de maladie). Christina Forster, Stephen Carpenter et Freddy Nzambe ont été introduits comme nouveaux membres de la Conférence à titre probatoire. Des pasteurs ont été ordonnés anciens de l'Église méthodiste, Roger Correvon, Jean-Marc Bittner, Aït Abdelmalek Abdenour. L’évêque Patrick Streiff était d’autant plus heureux de procéder à l'ordination de ce pasteur algérien que c’était manifestement une première.

L’Eglise méthodiste a reconnu l’ordination de Joël Déjardin au sein de l'Eglise réformée évangéliques (UNEPREF) en France. 

Suivant la tradition méthodiste, tous les pasteurs se sont vu attribuer leur affectation pour une nouvelle année.

Le dimanche après-midi a conjugué sur tous les tons le thème: «Allez-y!» Hug Ernst, pasteur à Frutigen a développé ce thème, et Daniela Aeschlimann a animé la rencontre. La chorale Anchor a encadré l'après-midi par différents morceaux de musique. Jasmine Tanner, Damaris Eschler et Jeremy Mason ont raconté leurs courtes incursions en mission et les expériences ils y ont faites.

Au cours du deuxième temps de discussion, Monica Ammann (Centre d’accueil de jeunes à Aeschi), Franz Wäfler (père adoptif Gampelen), et Luc Wäfler (MSD-camps) ont fait part de leurs expériences à la fois positives et difficiles dans leurs divers emplois. Dans son message, Hug Ernst a souligné la croissance et le développement du Royaume de Dieu en faisant des analogies avec le jardinage. L'après-midi s’est achevé sur la bénédiction et l’envoi en mission par l'évêque Patrick Streiff.