Conseil stratégique

Conférence Annuelle

14-17 juin 2012

         à Münsingen et Frutigen  (Suisse)

Le Conseil stratégique a élaboré les critères pour les services centraux 

Le surintendant Joerg Niederer a présenté le rapport du Conseil stratégique à la Conférence annuelle de l'Eglise Méthodiste Unie (EEM) à Münsingen. Cela a suscité des discussions animées.

Jörg Niederer devant la Conférence annuelle à Münsingen

L'objectif de «conduire de plus en plus de gens à suivre le Christ» a besoin de stratégie comme d’un outil, mais demeure une préoccupation spirituelle, est-il écrit dans le rapport du Conseil stratégique de l'EEM. Selon Marc Nussbaumer, les deux vont de pair et répondent à des critères spirituels.


Le Conseil stratégique lui-même est une organisation ‘apprenante’ et plusieurs de ses membres ont rencontré lors d’une retraite, Craig Robertson et son Institut pour la direction spirituelle de la EEM aux États-Unis. Cette initiative a poussé trois membres de la Conférence annuelle, à suivre un module de formation pour les «coaches».


Le Conseil de Stratégie espère que de cette formation surgiront les impulsions dont l’Église a besoin: chercher à orienter l’Église dans la bonne direction. La suite du débat le mettra en évidence quand se posera la question de la mise en œuvre de la stratégie dans le domaine des services centraux dont les coûts doivent être plafonnées. Lors des Conférences annuelles 2009 et 2011, Jörg Niederer a rappelé que la Conférence avait défini des normes,- limitation des coûts des services centraux et mise en œuvre de la stratégie.


Les services centraux doivent être conçus de manière à ce qu'ils répondent aux nouvelles exigences. Matthias Buenger, président du comité directeur, a fait remarquer, qu’en raison de la seule perte de membres à la Conférence annuelle 2011 la limite convenue de 400 FS par membre et par année sera probablement déjà dépassée cette année, sinon l'année prochaine. C’est pourquoi le Conseil stratégique demande à la Conférence de lui reconnaître la compétence de «déterminer les priorités et le pourcentage des services centraux».



L'Assemblée a décidé de transférer les pouvoirs au conseil stratégique à la condition que ce Conseil soumette à la prochaine Conférence annuelle 2013 les critères qu’il aura retenus pour définir les priorités dans les services centraux. Ces critères à la base de ses décisions à venir seront réfléchis, valables, mesurés... Pour éviter l’arbitraire, dommageable à toute gestion humaine. Il était aussi rappelé que tout démantèlement de services centraux aurait des conséquences sur l’ensemble de l’Église et mérite au préalable une réflexion poussée. On ne peut retirer une dizaine de postes sans entraver la marche de l’ensemble.

De cette manière, le Conseil stratégique reçoit-il entre deux Conférences la compétence pour changer le pourcentage des services centraux et de s'adapter ainsi aux changements. La Conférence annuelle a manifesté ainsi sa confiance au Conseil stratégique pour user de façon responsable de ces compétences. Les postes du service central de l’Église qui étaient fixés jusqu’ici par la CA seront dorénavant transférés au Conseil stratégique.

La réduction de postes pourrait, devrait permettre, note-t-on au cours de la Conférence, la réalisation de projets innovants à dimension locale: «fresh expressions» par exemple. L’assemblée invite aussi à ne pas perdre de vue la dimension spirituelle du don: en donnant une partie de nos revenus, nous signifions à Dieu son droit de regard sur la totalité de nos biens, cf l’offrande de la veuve. «Avec notre argent, nous pouvons bâtir le Royaume de Dieu». A ne pas oublier: nos donateurs déjà généreux butent sur leurs limites et d’autres ont peu de revenus. «Ils donnent ce qu’ils peuvent, et ils donnent toujours plus». Un voeu était exprimé en conclusion à ce débat animé : «que les coeurs soient embrasés localement pour qu’ils soient portés à donner».



Motion additive:

Dans les 5 ans, la partie B fera l’objet d’une réduction de 1/4. Le Conseil stratégique fera des propositions concrètes à la CA 2013.

+

A partir de 2013, les communautés financeront le fonds fresh expressions pour des projets locaux, chaque année davantage de 25 FS en 2013 à 100 FS en 2017.

Rapport du Conseil Stratégique (pdf 130 ko)