Samedi - discussion avec Joe Leeman


Conférence Annuelle 16-19 juin 2011 à OBERWINTERTHUR / ZURICH

Discussion avec Joe Leeman, pasteur de l’église hôte de la CA

GVC Bewegung


En signe d’ouverture, la Conférence Annuelle a interrogé samedi matin un des pasteurs de cette église en pleine expansion, du GVC Bewegung qui l’accueille dans ses murs. Une église jeune d’existence et qui attire des centaines de jeunes. Son succès ne tient pas à une recette particulière mais au respect de quelques idées claires.

La vie de disciples se joue la semaine, dans la vie de tous les jours, à la maison, au travail. On célèbre le culte le dimanche pour recevoir de nouvelles forces et  un enseignement pour pouvoir reprendre le flambeau du témoignage dans la semaine.

Les prédications doivent être proches de la vie réelle et tendre à concrétiser l’enseignement de la parole.


L’ELÉMENT important pour le pasteur Joe Lehman, c’est de témoigner de la puissance du Seigneur. Sa proposition unique est de faire valoir la puissance du Seigneur illimitée. La parole bénie du Seigneur est à vivre par chacun.

Il signale que dans ces locaux se tiennent plusieurs cultes le dimanche. Le premier est plus calme que les autres. Le suivant est suivi par un autre public, l’ambiance devient plus électrique, dynamique et créative, quand bien même le message reste le même.

Les pasteurs thématisent les sujets à aborder dans l’année. Ils partent de la vie pour revenir à l’Ecriture. Ils font des séries bibliques (sur un livre précis), pour que les personnes reçoivent une formation biblique adéquate complète.

⅓ des gens viennent des églises d’alentour. Les pasteurs sont très sceptiques a priori par rapport à ces nouvelles recrues, ils vérifient toujours les raisons de ce changement d’église. Le ⅔ est constitué de gens qui ont déménagé par le biais d’étudiants (grand nombre d’étudiants). Le dernier tiers vient de gens sans attaches religieuses.

Autre idée défendue par Joe Lehman, toutes les églises ne doivent pas nécessairement se ressembler ; il n’y a besoin de chercher à s’imiter servilement. Les pasteurs de la GVC Bewegung participent aux pastorales locales, et croient en l’unité du corps du Christ et en la vitalité du Royaume de part et d’autre.

Leur fondation diaconale apporte des réponses aux détresses sociales (Es 58, intérêt aux éclopés de la vie) : elle offre une aide de niveau professionnel.

éJésus s’est rendu auprès des gens les plus éloignés de Dieu, dont les douaniers compromis avec le pouvoir romain. Nous aussi, en tant qu’église, allons à la rencontre des plus distanciés. Même s’il y a des tensions et des risques».


________




3 questions


  • Réussissons-nous à faire des disciples de Jésus-Christ ?
  • Echouons-nous ? Y-a--t-il des domaines, des activités auxquelles il a fallu dire non ?
  • Que pouvons-nous apprendre ?



La valeur d’une communauté joue sur d’autres repères que sa grandeur. Il s’agit de promouvoir le concept d’une personnalité renouvelée ouverte aux autres.

L’ouverture aux personnes, l’ouverture à la diversité sont des facteurs de développement.

L’église repose sur un postulat d’espérance : comment répondre de l’espérance que nous donne le Christ sans imposer à autrui une ligne directrice ?