Samedi - commission des questions théologiques


Conférence Annuelle 16-19 juin 2011 à OBERWINTERTHUR / ZURICH



  1. Rapports des Groupes de travail de la Conférence 

Questions théologiques Urs Rickenbacher 

1. Informations 

Nous avons travaillé comme d'habitude dans le cadre du groupe de travail «Théologie et ministères» de la Conférence centrale. Quatre points étaient à traiter l'an passé: 

Nous avions à élaborer à l'attention du Comité exécutif une recommandation quant à la façon dont la question de la durée du mandat de nos évêques pouvait être réglée au sein de notre cc. 

La Communion d'Eglises protestantes en Europe (CEPE) nous a demandé une prise de position sur son rapport «Ecriture, Confession de foi, Eglise». 

Il s'agissait aussi de rédiger une prise de position au sujet d'un deuxième rapport de la CEPE, intitulé «Ministère, ordination et episkopé». 

Finalement nous avons revu une dernière fois le texte des «Eléments essentiels de la foi d'un point de vue méthodiste». Cette page A4 doit fournir des impulsions pour des discussions, p.ex. lors de soirées d'information destinées aux nouveaux membres professants ou dans le cadre de cercles de maisons. 

Tous ces textes seront publiés dans le cadre des procès-verbaux du Comité exécutif (session 2011). 

2. Mise en œuvre de la stratégie 

Nous n'avons pas traité la stratégie de l'EEM Suisse dans le cadre de la CC; la plupart des membres du groupe de travail n'appartiennent pas à l'EEM Suisse et nous n'avions de toute façon pas de temps à y consacrer. 

Notre travail peut toutefois parfaitement être compris comme une mise en œuvre de la stratégie: vivre en disciple du Christ a un rapport essentiel avec la formation d'une opinion théologique; le débat théologique forme notre pensée et notre action. 

On entend toujours à nouveau des remarques du genre: «Lorsqu'une communauté grandit, il ne faut pas la critiquer». En est-il vraiment ainsi? Pouvons-nous partir de l'idée que lorsqu'un groupe se développe rapidement, l'engagement à vivre à la suite du Christ s'en trouve nettement renforcé? Nous devrions discuter cela sur le fond et pas seulement en termes de statistiques. Notre groupe entend inciter à ce débat. 

En tant que groupe de travail de la Conférence centrale, nous avons d'ailleurs, au cours de ces dernières années, mis l'accent dans plusieurs publications sur la manière dont nous pouvons formuler et transmettre la foi de façon actuelle. Nous mentionnons en particulier : Communication de l'Evangile dans la société postmoderne (2005); Le mandat inaliénable de la mission dans les conditions du 21 e siècle (2009); Eléments essentiels de la foi d'un point de vue méthodiste (2011). 

3. Nouveaux objectifs 

Le groupe de travail de la CC souhaite travailler sur le concept de la vérité. Ce débat nous paraît lui aussi urgent, dès lors qu'il s'agit de définir comment nous formulons aujourd'hui notre foi et comment nous nous comprenons en tant qu'Eglise. 

Il est possible que le Comité exécutif nous confie encore d'autres mandats. 

Je me retire maintenant du groupe de travail «Théologie et ministères» de la CC et donc aussi de la commission 21 de notre CA, afin de pouvoir me consacrer aux 


tâches liées à ma fonction de président de l'Alliance des personnes ordonnées. Ana Palik-Kuncak reprend, à titre intérimaire, la présidence du groupe de travail de la cc. La représentation du groupe de travail de la CA au sein de la commission 21 doit encore être réglée. Cette Conférence  a eu donc lieu du 16 au 19 juin. Les séances de travail se tiennent à Oberwinterthur. Le dimanche, nous célébrons le culte à Zürich.

Nous nous réjouissons d’être tous ensemble sous la parole « Cieux et terre se touchent ».