Son Assemblée générale 2010

Précédent

Assemblée Générale de l’UEEMF les 10-11 avril 2010 à Barbaste (47)




L'AG en quelques points

Assemblée Générale de l’UEEMF les 10-11 avril 2010 à Barbaste (47)


L’AG EN QUELQUES POINTS

Une centaine de délégués accourent des quatre coins du pays dans ce joli village de vacances en marge de la forêt des Landes. Les églises du SOE leur réservent un accueil chaleureux. Les travaux débutent samedi matin par une méditation en phase avec le thème de l’AG : «  Vivre la liberté du « 1er mille + ». L’exigence du mille supplémentaire est à vivre au sein de l’Église par des engagements concrets…

Christian Waldmeyer a animé une séance plénière sur le nombre de postes pastoraux présents et à venir en tenant compte de l’équation financière, appelant l’assemblée à l’audace de la foi et au soutien des vocations émergentes (soutien au corps pastoral et aux prédicateurs laïques). L’AG consacrera l’offrande du soir au Projet VIE sur Paris (2 287 €).

Jean-Michel Nubel pour Mulhouse, Solange Mast pour Metz et Marc Berger pour Munster ont partagé leur vécu d’église respectif sans pasteur attitré.

L’association « Grâce et Lumière  » engagée dans la lutte contre le sida en Afrique d’abord a été présentée par Fabienne de l’église de Bischwiller. Tipi Ardent organisatrice de camps dans le SOE s’est présentée de manière originale en offrant un goûter de pop-corn.


Décisions

- Création d’un groupe de travail réfléchissant au bien-fondé de la mise en place d’une Conférence annuelle francophone provisoire

- Renouvellement partiel du CD de l’Union. Sont élus ou réélus : le pasteur Jean-Ruben Otge, Marie Louise Acker, Patrick Merkling, Christian Waldmeyer, Daniel Meylan, Christian Llinares et Edith Buschenrieder.

- Adhésion de l’Union au CNEF naissant par 70 voix pour, 2 voix contre et 2 abstentions.

Cette AG a été marquée par la prestation des enfants de nos églises du SOE, un concert de chants interprétés avec brio par des enfants à l’enthousiasme communicatif.

L’assemblée réserve des applaudissements nourris au président sortant Bernard Lehmann (après 8 ans de loyaux services comme président et plus de 24 ans au CD) comme au surintendant Daniel Nussbaumer qui arrive au terme de son mandat de 8 ans.

Les délégués se répartiront le lendemain dans les trois églises du SOE (Mont-de-Marsan, Fleurance et Agen) pour y vivre le culte, moments superbes de communion.

Rapport du président Bernard Lehmann

Assemblée Générale de l’UEEMF les 10-11 avril 2010 à Barbaste (47)

Ce navigateur ne peut pas lire le fichier vidéo intégré.


RAPPORT MORAL DU PRÉSIDENT BERNARD LEHMANN

Vivre la liberté  du  « 1  mille +   »


  1. De la naissance de ce thème
  2. De sa théologie
  3. L’esprit de la liberté du « 1 mille (+) » 
  4. Le projet VIE, vu, dans cette perspective
  5. 8 ans de services arrivent à leur fin
  6. Le corps pastoral
  7. Une Conférence Annuelle provisoire francophone ?!
  8. Le CNEF
  9. En conclusion :  La carotte, l’œuf et le grain de café


  1. De la naissance de ce thème
    La pression des évènements, la découverte de nos limites dans différents domaines poussent notre UEEMF dans la recherche d’une pratique d’une théologie du  «  faire 1 mille de plus [1 mille (+)] que celui qui est déjà accompli ».

Nos rapports les uns avec les autres dans l’église locale ; nos rapports entre nos églises locales ; nos rapports entre les « rouages » de la structure méthodiste …ont besoin de découvrir ce que j’appelle le chemin d’obéissance du « 1 mile (+) » : «  Matthieu 5,41 : Si quelqu’un te force à faire 1 mile, fais en deux avec lui » 

( version Segond) » . Nous retenons le thème : Vivre la liberté du « 1 mille (+) » …


  1. La théologie du 2ème mille ou du « 1 mille (+) » 
    Le sermon sur la montagne communique une théologie sur la qualité de nos rapports, qui  est  l’expression du témoignage de la profondeur de notre relation intime avec le Seigneur.
    Nous sommes au cœur-même du caractère de la contre culture initiée par Jésus par rapport à la civilité ambiante. Dans ce domaine, notre besoin de la puissance du Saint Esprit prend un caractère d’urgence. Jésus cite 4 exemples qui illustrent la théologie de la liberté du « 1 mille (+) » : tendre la joue ; laisser aussi le manteau ; ne pas refuser de prêter de l’argent et faire un deuxième mile.
    Le verbe utilisé : réquisitionné (Semeur), forcé (Segond), obligé (Français courant)…explique la difficulté que rencontre « l’esprit humain » face au choix proposé. Seul le Saint Esprit donnera « la liberté heureuse » d’accomplir  la qualité de ce « 1 mille (+) » . 
  2. Que le souffle de l’esprit de ‘ la liberté du « 1 mille (+) »’ nous anime :

3.1. L’esprit du Projet VIE saura se concrétiser aux endroits où la JOIE rassemble  les membres et les amis des églises locales. Le Projet VIE désire « encourager » les membres pour leur faire découvrir la liberté de la dynamique  du « 1 mille (+) ». Du même coup nous sommes aussi dans l’accomplissement du « PROFIL DE  L’EEM » [ notre lien vivant avec la Conférence Annuelle ]

3.2. Les liens entre les membres s’enrichissent au travers de la liberté du « 1 millle (+) » 
En Route, notre journal mensuel : des correspondants à l’enthousiasme vrai et contagieux   

                           encouragent les lecteurs à expérimenter ce même esprit

Les « Journées d’Eglise » veulent réapprendre la puissance de vie du « réseau d’amour » de notre  Union et multiplier au travers des contacts enrichissants la joie du « 1 mille (+) ». 
                    J’évoque ici nos 5 lieux de rencontre de la journée UEEMF à l’Ascension.

La formation  de moniteurs, de prédicateurs laïcs, d’anciens … veut retrouver le souffle  de cette  liberté du« 1 mille (+) ». Nous sommes heureux de découvrir le grand nombre de personnes qui suivent le cours de la formation de prédicateurs laïcs. Nous remercions  Joseline Waechter qui y investit tout son cœur et son amour pour Jésus. Nous la remercions pour la restructuration efficace de cette branche de la formation.
 
-  Les camps, les colonies et les responsabilités assumées dans les églises locales, grâce à la liberté du « 1 mille (+) »,  offriront un nouveau visage lisible pour le « monde dans lequel nous sommes placés et envoyés »

3.3. Nos finances portée par la liberté du « 1mille(+) »

Je comprends, et en même temps je suis étonné, que le 1er réflexe de notre esprit est, dans le domaine des difficultés financières : «  il faut diminuer les dépenses ! »  Mais ça  tombe sous le sens « humain » ! N’est-ce pas ce même esprit humain que Jésus dénonce chez Pierre lorsque celui-ci veut l’empêcher d’aller mourir à Jérusalem ? Que dans tous nos débats concernant les finances nous sachions discerner entre ce que j’appelle le pur esprit humain et la sagesse portée par le Saint Esprit. Que tous nos débats soient  libérés de la pression d’une peur du demain et de l’engagement de ce demain. Que tous nos débats deviennent l’engagement qui est l’expression de notre foi dans le cadre de la liberté du « 1 mille (+) ». 

EXEMPLE 1.  « EN ROUTE » notre journal mensuel au prix de 18 euros par année est légèrement déficitaire. Il est vrai que la concurrence internet est rude. On parle de  réduire la qualité du papier, de  l’impression…. Mais qui songe à choisir la liberté de parrainer au moins 1                               exemplaire pour faire connaître cet outil relationnel ? Qui songe non seulement d’en parler mais de le faire ?

EXEMPLE 2. Le nombre de nos « ministères à plein temps »
Depuis quelques années nous souffrons d’une inéquation financière entre le produit  donné par les églises locales et le coût des ministères désirés. Dieu a permis que les fins d’années administratives soient meilleures que la prévision des budgets, cela,  à cause de la variation des postes vacants… et c’est en partie indépendamment de notre volonté. Faut-il limiter le nombre des postes pastoraux sera l’interrogation de l’Assemblée Générale ou saurons-nous vivre, dans l’espérance, l’offrande vivante de la liberté d’un « 1 mille (+) ».Le Seigneur saura-t-il multiplier la libéralité du « 1 mille (+) »  à l’image du garçon qui a donné son pain et son poisson ? Ce garçon ne s’est pas réfugié derrière l’argument : Oui ! les temps sont durs et je n’ai plus que ce pain et ce poisson ! Qui aura la liberté de lui remettre «  les 5 pains et les 2 poissons » ?
Je ne peux m’empêcher de penser à la veuve  qui répond à Elie : » j’ai encore juste de quoi te faire un maigre repas…après quoi c’est la fin … « Le pas de la liberté d’un « 1 mille (+) »a fait que ni l’huile ni la farine viennent à manquer…. !?
MA PRIERE : Apprends-moi, apprends-nous Seigneur, comment vivre une saine comptabilité portée par la liberté du « 1 mille (+) » ?


EXEMPLE 3. Le budget des églises locales.

De nombreuses églises doivent faire face à la mise en conformité des bâtiments exigée par l’Etat. Les églises locales cherchent une équitable libéralité entre le besoin sur le terrain et les besoins solidaires et missionnaires dans l’UEEMF. Merci à elles  de chercher à vivre  la libéralité du « 1 mille (+) » 

           C’était mon chapitre : Que le souffle de l’esprit de ‘ la liberté du « 1 mille (+) »’ nous anime !


  1. Le projet VIE et la perspective de la liberté du « 1 mille (+) » 

4.1. Les commissions, le Comité Directeur recherchent des membres animés par la liberté du «1 mile (+)».  Qui  désire « porter » un tel engagement ?  Est-ce que l’on prie assez fort dans nos églises locales pour la bénédiction que peut être le Comité Directeur et les Commissions au travail ?!
Pardon Seigneur où la critique est tellement plus volubile que le soutien efficace dans la joie d’être membre du même Corps ?!

4.2. Colmar continue son expérience de « 1 mille (+) »  entre autre au travers des « Actions Vacances » destinée aux enfants pendant les périodes des vacances scolaires . La joie des enfants saura-telle  rapprocher leurs parents de la vie de l’église ? Nous le croyons !

4.3. Codognan va relancer l’expérience encourageante de l’été dernier et renouvelle son  appel d’aide aux membres et amis des autres églises locales pour la grande mission été  2010.

4.4.  « Regain à Saint Jean de Valériscle» [SJV] découvre toujours à nouveau combien il est difficile  de concrétiser une bonne et belle idée… Merci aux personnes, qui savent, dans la bonne humeur et dans une persévérance sans érosion face aux instances et de l’Etat et de l’Eglise cheminer, dans la liberté du « 1 mille (+) » . A Anduze, en 2006,  nous avions pris la décision d’acheter le terrain et les bâtiments dans lesquels l’église de SJV et l’association Agape travaillait au témoignage du Christ. Sur l’ordre du jour vous avez découvert  le point adhésion à « ACTIVITE CHRETIENNE ». les instance de l’Etat, surtout pour les départements hors Alsace-Lorraine,  ont beaucoup de difficultés à lire que notre association UEEMF n’est pas seulement cultuelle.  Nous avons donc besoin, pour des activités non directement liées à l’activité du culte, d’une association cultuRelle.  Les instances de l’Etat désirent un interlocuteur légalement adéquat. Pour continuer à finaliser le projet SJV qui veut accueillir l’Association REGAIN et des logements sociaux, il est utile de transférer le titre de propriété de cet immeuble de l’UEEMF à l’association « Activités Chrétienne ». Prions pour que ce projet soit viable et porte le fruit visé et par la foi et aussi matériellement.

4.5.  Landersen, soutenu par Connexio, clôture une année encourageante qui donne d’envisager une année 2010 colorée par l’esprit du « 1 mille (+) ». Merci aux églises qui ont a cœur de pousser les jeunes à se former au BAFA et aussi au BAFD.  Je suggère que notre « budget formation » réfléchisse efficacement sur le soutien de telles formations qui offriront des forces vivent à long terme.

4.6. L’Association Bethesda doit conjuguer avec les instances de l’Etat. Elle reste fidèle à ses convictions diaconales  et à la réalisation de ses projets…Valleraugue fait de même.


4.7.  La Congrégation des Sœurs accompagne la maladie de sa sœur supérieure et reste vaillante -dans sa  vie de prière,  -dans son désir d’accueil et -dans son service « 1 mille (+) »  au travers du « Tiers Ordre ». Celui-ci désire devenir un réseau de vie d’engagement pour le Seigneur qui s’étend au travers des églises locales  et tous les amis appelés à un tel témoignage.

 

4.8.  Jeunesse ; Ecole du Dimanche  … Nous sommes toujours à l’affût de vocations qui sauront communiquer la joie de servir notre Seigneur et de communiquer aux générations montantes les joies du discipulat.  Merci aux efforts portées par Muriel Brinkert et au « Blog » d’Anne Rudolph dans la volonté d’encourager le ministère des moniteurs auprès de nos enfants.

Que Dieu multiplie la grâce de voir se lever des « personnes relais » qui communiquent l’esprit de la liberté du« 1 mille (+)  aux enfants, aux adultes et aux personnes âgées….   


  1. 8 ans de service arrivent à leur fin


5.1 Je veux à cet endroit remercier notre surintendant Daniel Nussbaumer. Voyageur infatigable, il a appris à porter joies et peines.  Il a su garder sa liberté du « 1 mille (+) ». Merci aussi à son épouse Jane-Marie qui a accepté de vivre ce ministère. Que Dieu bénisse le nouveau « virage » de la vie qui se présente à eux ! Merci Daniel !

5.2 Notre président Bernard Lehmann, à l’occasion du renouvellement de la moitié des membres du CD, présente son non-renouvellement. A cause du thème de cette AG, nous voulons cependant croire, que Bernard continuera à évoluer dans la dynamique de la liberté « 1 mille (+) » 

 Durant 8 ans il a cherché à insuffler un esprit et une vision résumés par les thèmes des AG :

2003 à Landersen : Ps 133, 1+3 : « Quel bonheur d’être unis ensemble…c’est là que l’Eternel donne la bénédiction et la vie. » 7 facettes d’ un diamant  ont illustré les 7  épisodes  qui conjuguent « la manière d’être ensemble Corps de Christ » dans les Actes des Apôtres :  le défi de notre foi ( Actes2-4)  ; la solidarité ( Actes 2, 41-47); la bénédiction ( Actes 3, 1ss); l’épreuve (Actes 4, 23ss); la progression (Actes 5, 12-16); l’opposition (Actes 14, 1-4) et la décision ( Actes 15, 22-31)

2004 à Montmeyran : Les sept « P » : Projet de Dieu [ Jérémie 29,11]; Pardon rassembleur ; Plaire à Dieu ; Partenariats ;Persuadés ; Progrès et progressions ; Persévérance

2005 à Landersen : Rom 4, 18-21 : Espérant contre toute espérance, Abraham a cru …  Cultivons l’Espérance. Décision de la fusion entre EEMF et UEEM .

2006 à Anduze : Une Eglise - motivée ; visionnaire; fructueuse; de qualité et missionnaire.

2007 à Bischwiller : porter du fruit, là où Dieu nous a semé … Les 4 types de chrétiens : 1. Les chrétiens qui cherchent simplement un « avantage » et terrestre et éternel ; 2. Les chrétiens qui vivent sur la base de principes chrétiens ; 3. Les chrétiens qui vivent par la puissance du Saint Esprit et 4. Les chrétiens qui manifestent au travers de leur vie quotidienne le Royaume de Dieu sur terre.
La première ébauche du Projet VIE.

2008 à Chamaloc : Parle Seigneur ton serviteur écoute ( 1 Sam 3, 10 )

2009 à Landersen : j’M mon église :  « Sortir » de la barque ; « s’éloigner » du rivage ;  la barque dans « la tempête » ; Jésus « enseigne » ; « hisser » la voile ; la « boussole et le gouvernail » ; sur sa parole « jetons » nos filets ; ils appelèrent »d’autres »… 

2010 à BARBASTE : la liberté du « 1 mille (+) » : en ‘chœur’  un ‘cœur’ pour la liberté du «1 mille (+)» 

Je remercie les membres du CD et des différentes commissions pour leurs compétences et surtout leur patience à mon égard.  Merci pour l’esprit avec lequel vous avez soutenu cette présidence 8 années durant, et aussi précédemment, une fonction de secrétaire de l’Union qui avait duré quelques 16 années. Merci  à l’amour que les délégués ont manifesté dans le déroulement et la participation du contenu de nos différentes AG. Merci aux églises locales qui ont porté ce ministère et continueront à le faire.  

Je remercie l’Eglise de Metz qui m’a particulièrement soutenu et accompagné dans ce ministère en comprenant le temps qu’exigeait cette présidence de l’UEEMF conjuguée au ministère pastoral local. 

Merci à mon épouse Elisabeth qui, bien que devant utiliser une canne pour ses déplacements, à été bien plus qu’une béquille dans ce travail.


  1. « 1 mille (+) » et le corps pastoral
    Nous sommes attentifs aux profonds mouvements que connaissent les postes pastoraux. Nous souffrons avec les églises qui découvrent et la joie et la douleur de porter et supporter « une vacance ». Nous  découvrons avec d’autant plus de reconnaissance, sur ces chemins non choisis, combien la vie de l’Eglise est d’abord la réalité du Corps de Christ, un organisme vivant,  et non pas une organisation des hommes.   

Nos 22 églises locales sont desservies par 13, 5 postes à plein temps. Merci aussi à tous les pasteurs à la retraite qui  participent  à la proclamation, à l’édification et à la consolation dans nos maisons de retraite et dans divers  services d’accompagnement. Que les églises locales n’oublient pas d’honorer ces services.

Merci aux églises, qui, durant les mois  « relais-de-la-vacance », ont découvert que le travail du pasteur est bien plus large que ce qu’il parait être le dimanche matin par exemple ou pendant les visites.

De nouveaux pasteurs, venant d’autres traditions ecclésiales,  trouvent leur vocation dans le cadre de notre UEEMF. Nous les accompagnons dans leur volonté de découvrir et vivre l’identité méthodiste. Merci de ce que les dialogues locaux accélèrent ce processus.  

Merci aux membres et amis des églises qui apprennent à soutenir et à encourager le ministère pastoral exercé avec eux pour : ‘amener des femmes et des hommes à devenir disciples du christ, pour transformer le monde’. 

Je pense sincèrement qu’un travail d’affermissement, d’élargissement et d’implantation de nouvelles églises se réaliseraient aux endroits où nous saurons  investir  dans des ministères.

Strasbourg se réjouit d’accompagner la famille Daniel, Elisabeth et Nathanaël Morata dans leur vocation pastorale qui commence par une année de stage à Colmar.


7.Une conférence Annuelle francophone.
Lors de la dernière Conférence Annuelle des voix ont posé la question de la possibilité et de l’intelligence de former une Conférence Annuelle provisoire francophone. La Comité Directeur a décidé , pour ne pas s’aventurer dans une réflexion trop éloignée de l’avis des églises locales, de vous proposer la mise en place d’un groupe de travail chargé de réfléchir au bien fondé de ce questionnement. En cas de réponse positive, le groupe de travail sera formé par Daniel Nussbaumer, Jean Ruben Otge, Etienne Rudolph, Grégoire Chahinian et Patrick Merkling.

8.LE CNEF
Notre théologie méthodiste  et surtout notre attitude de vie méthodiste veut que nous tendions la main à quiconque se revendique de Jésus Christ ! Nous cherchons donc à être présents dans les  cadres où nous discernons  cette vérité.  Nous sommes membre de la FEF ( Fédération Evangélique de  : maintenant : Réseau FEF : Réseau Fraternel Evangélique Français ). Nous allons voter notre  adhésion au CNEF ( Conseil National des Evangéliques de France) qui regroupe quelques 80% des évangéliques.
Nous ne désespérons pas de vivre aussi, demain, notre identité dans le cadre de la FPF ( Fédération Protestante de France). Ce point sera travaillé par le CD dans les mois qui viennent pour le présenter  à l’AG 2011.


9.CONCLUSION

La carotte, l'oeuf et le grain de café. 


Une jeune femme va voir sa mère et lui dit combien les choses vont mal pour elle. Elle ne sait pas comment elle va s’en sortir et envisage de renoncer. Elle en a marre de se battre. C’est comme si chaque fois qu’un problème est résolu, un autre arrive. Sa mère l’emmène à la cuisine. Elle emplit trois casseroles d’eau. Dans la première, elle met des carottes, dans la seconde des oeufs et dans la troisième des grains de café. Elle les met à bouillir, sans dire un mot. 

Environ 20 min. plus tard, elle éteint les plaques. Elle sort les carottes et les met dans un bol. Elle retire les oeufs et les met dans un autre bol. Elle filtre le café et le met dans un bol. Se tournant vers sa fille, elle lui demande “Dis-moi ce que tu vois ?" - Des carottes, des oeufs et du café, répond celle-ci. 

Sa mère lui demande de s’approcher des bols et de sentir tout d’abord les carottes. La jeune fille s’exécute et constate qu’elles sont tendres. Puis sa mère lui demande de prendre un oeuf et de le casser. Après avoir retiré la coquille, elle constate que les oeufs sont durs. Enfin, elle lui demande de boire un peu de café. La jeune fille sourit, se réjouissant de son arôme puissant. La fille demande à sa mère : “Quel est le sens de tout ça ?". 

Sa mère lui explique alors que chacun de ces objets s’est retrouvé face à la même adversité (de l’eau bouillante) mais a réagi différemment. La carotte a joué les dures, les solides et implacables. Mais après son passage dans l’eau bouillante, elle s’est adoucie et est devenue faible. L’oeuf était fragile. Sa fine coquille protégeait le liquide intérieur. Mais après son séjour dans l’eau bouillante, l’intérieur s’est durci. Les grains de café étaient uniques, quant à eux. Après être passés dans l’eau bouillante, c’est l’eau qui avait changé. “Lequel des trois es-tu ?" demanda la mère à sa fille. “Lorsque l’adversité frappe à ta porte, comment réponds-tu ? Es-tu comme la carotte, l’oeuf ou le grain de café ?. Réfléchis et demande toi: Lequel suis-je ?” 

Suis-je comme la carotte qui paraît forte, mais lorsque je rencontre la douleur et l’adversité je dépéris, et perds ma force. 

Suis-je comme l’oeuf qui débute avec un coeur malléable, mais qui change à la chaleur ? Avais-je un esprit fluide, mais suite à un contretemps, je suis devenu dur et rigide ? Est-ce que ma coquille reste la même, mais à l’intérieur je suis amer et dur, avec un esprit rigide et un coeur endurci ? 

Suis-je comme le grain de café ? Ce grain a changé l’eau bouillante, c’est à dire la chose qui était la source même de sa douleur. Lorsque l’eau chauffe, le café libère son arôme et son goût. Si tu es semblable à ce grain, lorsque les choses sont au pire, tu donnes le meilleur et tu changes même la situation dans laquelle tu te trouves. 

Comment gères-tu l’adversité ? Comme une carotte, un oeuf ou un grain de café ??

Anonyme

Tu ne peux pas aller de l'avant dans la vie à moins de laisser les blessures et tracas du passé se transformer en quelque chose de meilleur. 

Dieu a dit qu'il faisait concourir toutes choses pour le bien de ceux qui l'aiment et qui sont appelés selon son projet, cf. Ro.8:28. Demande-toi dans l'adversité quel arôme tu veux dégager  autour de toi pour ceux qui te voient vivre ces épreuves du moment… Deviens grain de café si tu ne l'es pas déjà...

 Puisses-tu avoir suffisamment de joie pour te rendre doux, 
suffisamment de défis pour te rendre fort, 
suffisamment de peines pour te garder humain, 
et suffisamment d'espoir pour te garder heureux



Bernard Lehmann, Avril 2010

 

Rapport du président sortant Bernard Lehmann (143 ko)

Le spectacle des enfants du Sud-Ouest

Assemblée Générale de l’UEEMF les 10-11 avril 2010 à Barbaste (47)

Les enfants des quatre églises évangéliques méthodistes du Sud-Ouest ont donné un spectacle de chants entre deux séances de l’AG pour le plus grand ravissement des délégués présents. 


L'AG en images

Assemblée Générale de l’UEEMF les 10-11 avril 2010 à Barbaste (47)

Les délégués présents à l’AG de l’UEEMF étaient invités à rejoindre une des trois églises méthodistes de la région (Fleurance, Mont-de-Marsan et Agen) pour participer au culte le dimanche 11 avril au matin. Ici des images des rencontres qui ont eu lieu à Fleurance et à Agen.

Ce navigateur ne peut pas lire le fichier vidéo intégré.