TAKANO : FEU ET FLAMME POUR TRAVAILLER AVEC LES ENFANTS ET LES JEUNES


Conférence Annuelle 2010 24-27 juin 2010 à MÜNSINGEN / STRASBOURG


La nouvelle équipe de Takano, service en charge de l’enfance et de la jeunesse de l'Eglise méthodiste unie (EMU/EEM) Suisse-France-Afrique du Nord partage ses premières impressions à la Conférence annuelle de Münsingen après sa première année au pouvoir, avant de rappeler ses objectifs.

Reto Nägelin, co-dirigeant de Takano, le département enfance et jeunesse de l’EEM/EMU

La commission Takano accordera une priorité élevée à l'intégration accrue des enfants et des jeunes dans les paroisses, a précisé d’emblée Jonathan Gimmel, président de la Commission Takano, qui a montré sur la base de graphiques l'évolution du travail parmi les enfants et les jeunes intégrés dans les églises locales : la tranche des 9-11 ans est la plus fréquentée; on constate néanmoins une réduction de la fréquentation des 9-11 ans au fil des ans. Après quoi a lieu une forme d’exode, on constate une baisse de régime auprès des adolescents et des jeunes.

Takano veut travailler à l’intégration des enfants dans l’église et à une meilleure jonction d’une tranche à l’autre : «Avec une énergie vitale, nous voulons transformer le monde». Comment faire ce travail encore mieux ? «Nous voulons servir nos enfants au cœur de vos communautés locales». La palette du travail est très variée et les groupes sont créatifs.

Beat Bachmann et Reto Nägelin ont pris en main depuis une année le service de Takano et se complètent «bien», comme s’exprime Beat Bachmann. Reto Nägelin a pour sa part souligné que leur objectif était d'exploiter le potentiel des jeunes au-delà des limites des communautés locales. La mise en réseau des jeunes, par exemple, sur Facebook, précité, l'offre de formation et des événements intercommunautaires sont des préalables utiles à toute progression. On devrait toutefois organiser plus de rencontres régionales. Le Service Takano veut créer un poste à cet effet, mais cela dépendra du soutien des régions.

 

Plus de places de formation que de candidats

 

Compte tenu de la formation de pasteur des jeunes dispensée conjointement avec la faculté de théologie de Reutlingen, Reto Nägelin a souligné que toutes les craintes ont été brisées et tous les espoirs comblés. Il a souligné la situation particulière du moment : il y a plus de communautés prêtes à offrir une possibilité de formation à un pasteur des jeunes que de jeunes souhaitant utiliser cette possibilité de formation. Cette année, trois personnes ont commencé leur formation en tant que pasteur des jeunes.

Concernant les groupes scouts des Flambeaux, Reto Nägelin a souligné qu'ils étaient à la recherche d'un président, après le retrait de Shake, Stefan Werner, à la convention de cette année et à défaut de trouver encore son remplaçant. Andreas Wyss, ancien secrétaire des Flambeaux a fait campagne pour le club ProJungschar et invite les membres de la Conférence annuelle à y adhérer pour encourager le plus grand nombre à soutenir activement Takano par la prière et les dons : « En moyenne, un Suisse s’engage dans trois associations ; si vous rejoignez Protakano, vous serez dans la moyenne ». Le groupe des Flambeaux projette en 2011 une réunion de tous les groupes suisses, sous le slogan: «Punkt11». Du 27 au 29 Août 2010 aura également lieu le Festival Takano Impuls à Hunzenschwil pour donner de nouvelles impulsions aux jeunes.

On sent chez Reto Nägelin «une sacrée pêche», quand il parle de ce travail parmi les enfants et les jeunes, si déterminant pour l’église d’aujourd’hui et de demain. Pour lui, tout est une affaire d’engagement et d’enthousiasme. L’engagement et l’enthousiasme des uns doit rejaillir sur l’ensemble des églises : «ensemble, nous devenons plus forts…. Et plus nombreux, car la présence de jeunes attire les jeunes. Plus une communauté compte de jeunes, plus il y a de chances qu’elle croisse à tous égards».