Son Assemblée générale 2008

Précédent

Assemblée Générale de l’UEEMF à Chamaloc les 5/6 avril 2008



Les grandes lignes de l'AG 2008

Assemblée Générale de l’UEEMF à Chamaloc les 5/6 avril 2008

Ce navigateur ne peut pas lire le fichier vidéo intégré.


Entrée en matière

L’Assemblée générale de l’UEEMF a eu lieu du 5 au 6 avril 2008 à la Maison du Rocher de Chamaloc (Drôme) en présence d’une centaine de délégués d’églises locales.

Samedi le 5 avril, 15 heures, le président ouvre la séance, salue l’évêque Patrick Streiff et les délégations présentes une à une, ainsi que les invités, dont une forte délégation de l’Eglise méthodiste unie de Côte d’Ivoire (EMU-CI) à Paris.


Méditation

Etienne Rudolph (ER) base sa méditation sur les mésaventures survenues au jeune Eutyche (Actes 20,7-12) assis sur le rebord de la fenêtre, autrement dit, à moitié dehors, à moitié dedans, un pied dehors, un pied dedans avant de faire une chute. Image et paradigme de la position possible des croyants : être à la fois à l’intérieur et à l’extérieur, avoir un œil à l’intérieur et un autre à l’extérieur. ER met en garde l’assemblée contre le syndrome du rebord de fenêtre. Les fenêtres ont pour nom hésitations, paresse et critiques. À force de lorgner vers l’extérieur, on risque de tomber de haut tout comme Eutyche. La solution consiste à assumer résolument nos engagements respectifs dans l’église et lui apporter un soutien constructif. Laissons Dieu renouveler notre vision et notre engagement dans son église. 3 pistes :

Mettre la Parole de Dieu au centre,

Ensemble, nous mettre à son écoute

Annoncer en parole et en actes cette parole.


Finances de l’UEEMF

Le budget 2008 est adopté moyennant 7 abstentions sous une salve d’applaudissements.


 Le rapport du président

 Exhortation

Le président BL place son rapport sous le signe du jeune Samuel qui a appris à privilégier l’écoute du Seigneur. Sa prière sous-tend tout son rapport : « Parle, ton serviteur écoute » (1Sa 3.10). BL décrit l’UEEMF comme une mission à l’écoute du Seigneur à l’image de Samuel. Son corps pastoral et laïque motivé poursuit la mission que lui confie le Seigneur : “faire des disciples pour transformer le monde, sauver des âmes et répandre la sanctification parmi toutes les nations”… Il exprime sa reconnaissance pour le ministère de chacun qui participe au développement de l’Union et souhaite responsabiliser les églises locales au soutien de l’église globale, au financement des postes pastoraux présents et à venir.

Il constate à quel point il est difficile de nos jours de trouver les créneaux communs pour rassembler les commissions et suggère que soient redécouverts les réflexes de l’engagement actif dans l’église : avoir des oreilles et des mains de disciples. Le renouvellement des instances dirigeantes de l’Union est à ce prix. Autre souci, que les décisions prises par le CD soient accueillies et appliquées dans les conseils et les églises locales. « Que Dieu nous garde de glisser dans l’individualisme et nous maintienne solidaires ». Il tient pour un défi que l’on s’accorde ensemble autour de Jésus. Si chacun reste sur ses positions, personne ne peut avancer. Le développement du Projet Vie dépend de l’engagement responsable de chacun.

Par ces paroles fortes, le président entend renforcer l’unité et l’union, faire prévaloir la voie de Dieu à suivre et la voix de Dieu à entendre.


 Autres points

BL passe en revue le travail accompli par les diverses commissions avant d’évoquer la relation de l’Union avec la Conférence Annuelle.

Il rappelle ainsi qu’en 2007 le profil de l’EEM a été élaboré en concertation avec la base. Ce document met en lumière divers aspects de la mission de l’Église Il est convenu que les églises locales réfléchissent dans les 3/5 prochaines années sur la manière dont elles transmettent l’amour de Dieu en paroles et en actes et s’engagent pour le bien de toutes et tous dans la société…. 


 Conclusion

Le président achève son rapport comme il l’avait commencé par une brève mais forte exhortation : l’église doit se développer harmonieusement, croître en fonction de buts préalablement établis, dont le projet Vie, qu’il venait de présenter tout à nouveau dans le détail. L’Église est un corps vivant appelé à développer de façon équilibrée la communion fraternelle, l’enseignement, l’adoration et l’évangélisation. Ce corps ne demeurera un corps vivant que s’il tiendra fermement à la doctrine, à la discipline et à l’esprit initial.

La bénédiction clôt son rapport.


 Discussion en groupes

Des discussions ont lieu en petits groupes de 3/4 personnes sur la base d’un questionnaire, dans le but de savoir comment appliquer le Projet Vie dans chaque église locale.


 Elections

Les candidats sortants laïques Colette Guiot et les pasteurs Grégoire Chahinian, Willy Funtsch, Etienne Rudolph et Jean-Philippe Waechter ont été réélus. Marc Berger a été élu pour la première fois comme laïque.


 Règlement intérieur

L’AG adopte le nouveau règlement intérieur après discussions et moyennant un amendement touchant la couverture sociale des pasteurs : “Toute modification volontaire de la couverture sociale des pasteurs est de la compétence de l’AG ordinaire”.


 Divers

Le surintendant Daniel Nussbaumer informe l’AG des travaux et des soucis de la commission des ministères à l’heure où quatre pasteurs entament leur ministère dans l’Union et où plusieurs autres s’y préparent.

Il partage aussi des informations précises sur l’église en Algérie dont la vie se complique après un commencement d’application de l’ordonnance sur les cultes non-religieux, très restrictive en matière de liberté de culte. Les lieux de culte sont l’objet de fermeture en Kabylie surtout, les églises d’Alger, d’Oran et de Constantine poursuivent leurs activités sans être inquiétées.

Hugh Johnson, bien qu’il ait été actif en Algérie plus de 45 ans, a été frappé d’une mesure d’expulsion.

Sur l’initiative du pasteur Claude Grunenwald, des journées de prières et de jeûne sont organisées à Landersen du 2 au 4 mai en faveur de l’Église d’Algérie.

Il évoque aussi les relations pleines de promesses de l’UEEMF avec diverses églises méthodistes étrangères implantées à Paris, l’église chinoise méthodiste, l’église méthodiste pakistanaise et enfin l’Église Méthodiste Unie de Côte d’Ivoire, EMU CI, qui représente un potentiel de 3 000 méthodistes ivoiriens sur Paris.

Le surintendant présente la délégation ivoirienne présente à l’AG.


 Landersen

Le président de l’association Centre de vacances Landersen, Martial Kedaj revient sur l’année écoulée riche en événements difficiles en louant le Seigneur pour l’issue heureuse qu’il a donné au centre. L’association est en train de redresser sa situation financière. Grâce à la mobilisation des bénévoles à tous les niveaux jusque dans la prière et le jeûne, la situation se redresse progressivement. Le centre a reçu dans l’intervalle plus de 35 000 € de dons, les bénévoles y ont consacré des milliers d’heures, en sorte que le centre atteint l’équilibre financier à ce jour. Et surtout les troupes retrouvent le moral. Des travaux titanesques ont été entrepris entre-temps, 22 portes ont été changées avec une vingtaine de bénévoles en l’espace d’une semaine. Enfin le centre a procédé à la nomination d’un directeur en la personne de Klass Jan van der Voort. Il était engagé précédemment dans une œuvre de jeunesse chrétienne aux Pays-Bas avec son épouse originaire de Munster. La mobilisation de tous reste requise pour la suite. À commencer dans la prière.


 Librairies Certitude

Solange Mast transmet à l’AG quelques nouvelles concernant l’œuvre des Librairies Certitude issue de notre Union d’églises. Le réseau de librairies existe depuis 30 ans, à partir de l’initives de 2 missionnaires. Aujourd’hui le réseau comprend 6 librairies (Metz, Sélestat, Mulhouse, Colmar, Munster et Anduze). En 2007, le fonds de commerce de Metz et de Munster a été vendu et la SARL est devenue une association sans but lucratif. Le CA formé depuis rassemble des croyants issus de différents milieux évangéliques, dont plusieurs méthodistes : Paul Dalmann, Elise Pennel et Nicolas Mornet comme deux permanents, Pierre Patient et Elisabeth Saurel.


 Projet Vie — Dynamique de l’église de Colmar
En l’absence du pasteur en pleine convalescence après une opération, Evelyne Marques évoque la vie de l’église de Colmar, qui malgré sa petitesse actuelle entend poursuivre sa mission localement. L’’église prie pour que Dieu lui envoie des personnes prêtes à s’investir dans le temps, pour un temps parmi elle Sans l’obligation pour autant de déménager ni de changer de travail. L’idée est de renforcer l’église locale de Colmar. Il ne s’agit pas de relever le défi du renouvellement de l’église locale. Ce projet appelle le soutien de l’Union dans la prière.

L’EEM de Colmar qui a bénéficié de l’offrande de construction l’année dernière exprime sa reconnaissance pour la solidarité dont elle a été bénéficiaire.


 Veillée de prière

Jean Ruben Otge et l’église d’Alès terminent la soirée par une veillée méditative ponctuée de prières et de chants.


Culte

Le culte du dimanche matin sera animé par des membres de l’église de Montélimar et le message sera apporté par l’évêque Patrick Streiff à propos de l’actualité et de la pertinence des règles générales de l’EEM : ne pas faire le mal, faire le bien et rester dans l’amour de Dieu...

Le rapport du président Bernard Lehmann

Assemblée Générale de l’UEEMF à Chamaloc les 5/6 avril 2008


RAPPORT DU PRÉSIDENT BERNARD LEHMANN

“Parle, ton serviteur écoute”


1. INTRODUCTION


  1. "PARLE SEIGNEUR, TON SERVITEUR ECOUTE ... ( 1 Samuel 3, 10 ) "

Une anecdote : " Un jour, un indien visitait New York. Il s'arrêta brusquement au centre de Times Square, et chuchota à l'oreille de son ami:" Tu entends le chant du criquet ?"  L'ami nia  dubitatif : comment entendre un criquet à l'heure de pointe de la circulation?  L'indien s'approcha d'une grande vasque de béton où était planté un arbuste, retourna une feuille, en retira délicatement ... un criquet et expliqua que tout dépend ce que les oreilles ont été habituées à écouter. Il passa à une démonstration, sortit de sa poche quelques pièces de menue monnaie et les laissa tomber sur le trottoir. Sur le champ, les têtes des passants à vingt mètres à la ronde se retournèrent dans sa direction. " Tu vois, tout dépend de ce que tu es habitué à écouter".
Nous voulons nous réjouir, une année durant,  d'expérimenter la dynamique de vie conséquence de cette prière : " Parle Seigneur,  ton serviteur écoute ... ".

Je vous invite au travers de ce rapport 2008

  • à prier : " Parle Seigneur,  ton serviteur écoute ... ".
  • à croire: qu'au travers de nos églises locales,  de notre UEEMF et de notre relation avec la Conférence    

                           Annuelle " Dieu veut nous parler ... afin d'appeler des disciples qui sauront coopérer au bien de
                            de notre "monde". "

      -     à être : des hommes, des femmes et des jeunes  qui  ne se contentet pas d'écouter ...



Merci pour votre concentration qui veut enregistrer  les manœuvres sur le chantier -de l'année écoulée –du futur- et faire de vous les - "porteurs"- d'une espérance vivante à semer dans "nos" églises locales, dans "nos" œuvres et dans tous "nos" objectifs.

 

1.2    " A vos "oreilles"  SVP!"

Je désire relever mon défi et guider votre attention 5 points durant :


  1. Introduction
  2. l'UEEMF , une "Mission "à l'écoute du Seigneur 
  3. Relation avec la Conférence annuelle
  4. Relation avec la Conférence Centrale
  5. Que celui qui a des oreilles entende ...:
     une analyse et une vision personnelle  qui désire être un élément de construction
  6. Le PROJET VIE
  7. En guise de conclusion: une parole de John Wesley
  8. LA BENEDICTION


2. " Rapporter à Jean ce que vous entendez ... (Mt 11, 4) " 

 Jésus a su encourager les disciples de Jean et les lecteurs de ce passage: " Allez dire à Jean ce que vous entendez et voyez: les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont guéris, les sourds entendent, les morts reviennent à la vie et la Bonne Nouvelle est annoncée aux pauvres..."

  1. L'UEEMF ,  une "Mission" à l'écoute du Seigneur ....


  1. Un Corps pastoral et un Corps laïc qui "cherche à entendre" ce que dit le Seigneur  


  • 12 pasteur(e)s et leurs familles à la retraite : Henri Bauer, René Blanc, Paul Brès, Josué Escharavil, Pierre Geiser, Francis Guiton, Samuel Lauber, Daniel Osswald, Evelyne Otge, Daniel Roman, Samuel Stauffer et Albert Waechter.
  • 17 pasteur(e)s et leurs familles : Grégoire Chahinian, Willy Funtsch, Pascal Gaudin, Robert Gillet, Marc Gorin, Claude Grunenwald, Daniel Keo, Etienne Koning, René Lamey, Beyong Koan Lee, Bernard Lehmann, Pascal Maurin, Claire-Lise Meissner, Jean-Ruben Otge, Etienne Rudoplh, Sengly Tri et Jean Philippe Waechter ...
  • Les pasteurs et leurs familles en Suisse Romande: Marc Bartélémy; Martial Delechat; Hocine Kaci amer
  • Les pasteurs et leurs familles en Algérie: Roger Correvon; Abdenour; Hugh Johnson et les autres
  • Les personnes en formation :  David Loché et les autres ... 
  • Nous pensons à notre veuve de pasteur : Julie Nyffeler à Munster.
  • Nous exprimons notre reconnaissance au Seigneur pour le service et le témoignage rendu dans nos différentes églises locales par les membres et amis qu’il a rappelés à lui durant cette année administrative écoulée.
  1. Reconnaissance !

J’exprime notre reconnaissance à tous les responsables d’activités locales, aux responsables d’activités inter-églises. Je rends hommage à leur esprit engagé ! Merci à tous les membres et amis, les laïques motivés dans la belle "MISSION" de notre UEEMF. Que Dieu nous donne la grâce de vouloir la croissance de l'œuvre de Dieu au travers de nos témoignages et engagements. Que nous "entendions" la volonté de Dieu qui veut que nous allions faire des disciples pour transformer l'humanité.  

J'exprime notre reconnaissance à l'équipe finance : Marc Berger, Corine Erdmann et C.Waldmeyer.

J'exprime notre reconnaissance à notre secrétaire : JP Waechter

J'exprime notre reconnaissance à notre surintendant Daniel Nussbaumer. Infatigable il sillonne le Pays de France, la Suisse romande et l'Algérie pour encourager les église locales. 


J'exprime notre reconnaissance à notre évêque : Patrick Streiff.


Ensemble, "MISSION-UEEMF ", nous voulons redécouvrir encore et encore notre motivation, déjà formulée par nos pères : "sauver des âmes et répandre la sanctification parmi toutes les nations". Merci à chaque église locale qui, dans son projet "d'enfantement" bien articulé ou simplement vécu dans la dynamique de l’engagement évangélique et diaconale de chacun de ses membres, mobilise des comportements "pour entendre le Seigneur parler et traduire sa volonté en action.". Nous sommes baptisés et membres pour accomplir le plan de Dieu : comme le Père m'a envoyé, je vous envoie moi aussi" ?


  1. LE COMITE DIRECTEUR à l'écoute de sa mission et à l'écoute des églises
    Le CD s'est efforcé en  4 séances plénières et en de nombreuses séances de commissions, d'exécuter les missions nécessaires à la bonne marche de notre UEEMF.

    1. L'équilibre de nos finances … !

Nous sommes heureux de découvrir la bonne mise en place  de ce que nous appelons dans notre budget le "chapitre commun". Chaque église locale participe de ce fait à la réalisation des incontournables frais nécessaires à la vie de notre UEEMF. Nous avons sollicité et encouragé les églises à comprendre  cette solidarité minimum.  Nous avons même encouragé, celles qui n'y participaient pas jusque là, à découvrir et à pratiquer, ce signe d'Union formidable. 

Chaque église locale n'est-elle pas en danger de se crisper autour de son propre budget, juste pour assurer "sa" vie?    Nous voulons consciemment être aussi le soutien de la vie  des ""financièrement" plus faibles que nous.  Nous remercions les églises petites, de ne pas se placer dans une attitude attentiste d'un secours qui viendrait de l'extérieur. Merci pour chacune qui fait, à l'écoute du Seigneur, de son mieux pour aller  "porter ensemble" notre témoignage dans la société proche. 

Le point financier vous démontrera, que malgré le miracle des dons dont nous sommes sincèrement fiers, nous sommes néanmoins acculés devant une sorte de "mur", non pas des lamentations, mais je dirai de manque de vision confiante. 

Le projet VIE voudrait réveiller une vision qui éveille une réelle "mouvance de réveil". Nous sommes freinés par  le "mur des finances". Sommes-nous arrivés au "pied du mur" du soutien de l'œuvre?  

Si demain, les secours financiers qui aujourd'hui encore viennent  d'Angleterre , des Etats-Unis ou de Suisse, tombent ....nous aurons, financièrement parlant,  2 pasteurs en trop, alors qu'il nous en faudrait 5 de plus pour travailler dans les meilleures conditions d'évangélisation.  

Que faut-il entendre ? Si personne n'entend et ne voit la mission,  faudra-t-il, demain, imposer, le cota nécessaire à la vision de la mission ? Faudra-t-il, économiquement parlant, "fermer" des églises ? 

Autre question ? Est-ce que, dans l'esprit de certains,  les pasteurs deviendraient une sorte de "mal nécessaire" pour lesquels les membres doivent trimer?  Est-ce que le ministère des pasteurs est vu dans la vraie perspective de l'église de Jésus Christ qui "est envoyée" dans ce monde? Si nos églises locales n'ont pas besoin de "pasteurs", alors, qu'elles le prouvent par une expansion convaincante bénie par le Seigneur!  

 

  1. Une souffrance de plus en plus répandue ... !


Il apparaît de plus en plus difficile  de trouver des créneaux horaires capables de rassembler !

Les dates à trouver pour les séances du CD, et encore plus les dates pour les différentes commissions, sont des moments de réelles souffrances. Je découvre ce même phénomène, dans les rares occasions dans l'année où nous désirons répondre au besoin de rassembler le peuple que nous sommes. Je crois qu'il est faux de poser la question est-ce que nos WE inter églises, est-ce que notre journée UEEMF ( Ascension) ...  répondent aux attentes des uns et des autres...  La question ne serait-elle pas plutôt de l'ordre du "les frères et sœurs me sont-ils assez "chers"", pour que je me libère et aille leur communiquer ma sollicitude? Ne devons nous pas réapprendre à vivre dans l'amour que le Saint Esprit déverse dans les cœurs des baptisés?  Ne devons nous pas d'"urgence réapprendre à vaincre une certaine forme de consommation égoïste qui répond à la question : " qu'est-ce que cela me rapporte" .... pour devenir  plus missionnaire: " qu'est-ce que j'apporte?";  "quels dons et qualités qui manqueraient si je suis absent(e)"? ...  

N'y a-t-il plus d'oreilles de disciples ?!

N'y a-t-il plus de mains de disciples ?! 

N'y a t- il plus personne  qui veuille remplir une mission pour la gloire du Seigneur? 

Nous serions nous critiqués tellement durement les uns les autres pour réussir à décourager
deux générations entières à vouloir s'engager ?!  ... de peur de ne pas être à la hauteur ?!
Plus grave : penserions-nous, résignés, qu'il est devenu inutile de s'engager?  J'abandonnerai ainsi la pauvreté
( dans tous les sens du terme )  à la pauvreté ! 


  1. Le renouvellement du CD 


Le renouvellement de la moitié du CD, devient une tâche difficile. Les statuts avaient bien l'idée sage qu'une relève engagée vienne fructifier et renouveler la mission tous les 2 ans. Mais où sont les candidats? Qu'est-ce qui fait peur ! ?

Peut-être bien que le président en cours, ne le sera plus après la nouvelle élection du bureau de demain . J'aurai aimé laissé au successeur une équipe qui  "entend" les églises locales et qui "voit" la mission UEEMF. 


  1. la valeur d'une décision prise par le CD 


Je me pose de plus en plus souvent la question de la " connexiabilité" des  décisions prises par le CD  et de l'accueil  qui en est fait dans les conseils ( ou CD ) et aussi de l'accueil dans les églises . Est-ce que les églises  cherchent encore à respecter ( et je ne parle pas des finances ! )  le bien fondé des décisions du CD de l'UEEMF; sans parler des décisions de la conférence annuelle?   Ne devons-nous pas d'urgence prier Dieu qu'Il nous garde de glisser  vers une forme "d'individualisme" et de "congrégationalisme". Chacun pour soi ! Depuis maintenant 6 ans le président fait des pieds et des mains pour que- l'esprit UNION- vienne dynamiser  la mission de nos églises. A quelle maturité est arrivé ce FRUIT ?!


  1. Un vrai défi chrétien! S'accorder! 


Amos 3:3 nous dit: "... deux hommes peuvent-ils marcher ensemble s'ils ne sont pas d'accord ?" si nous voulons exaucer la prière de Jésus et "marcher ensemble", nous devons nous accorder avec Dieu. Ses pensées sont plus élevées que les nôtres, nous devons donc être transformés dans notre intelligence, puisque Dieu, Lui, ne changera pas !
Je pense par moment que nous vivons tellement dans la "démocratie" que nous ne savons plus nous accorder les uns les autres autour de Jésus. Une décision est prise mais on ne "s'accorde pas". Chacun reste campé sur ses positions et la vie ne peut croître. "S'accorder" est l'outil vainqueur de toutes les émotions négatives!
 
"Le plus fructueux et naturel exercice de notre esprit, c'est à mon gré la Conférence ( S'ACCORDER)... La cause de la vérité devrait être la cause commune..." Montaigne


  1. Les commissions

    1. La commission communication
      Elle s'est réunie  dans un rythme fort ralentie à cause des mêmes raisons évoquées au point 2.1.3.2. Nous tombons là aussi ou là encore sur une question de disponibilité.
      - "Les brèves informations de l'EEM" :
      L'actualisation de cette brochure se finalise. L'Edition est prévue pour la fin Juin ( conférence annuelle )
      - notre mensuel "En Route"
      Nous cherchons à promouvoir notre journal pour acquérir un plus grand nombre d'abonnements. Chaque église, au moment où paraît un article précis, envoyé par son correspondant, bénéficie  d'un envoi supplémentaire de numéros en guise de "publicité".
      Il apparaît cependant que le nombre des abonnés aurait plutôt tendance à diminuer qu'à augmenter. Serons-nous conduit, à moyen terme, de nous poser la question du maintient du journal?   Je rappelle  que c'est un moyen de communication privilégié, un LIEN formidable entre nos églises, une vitrine heureuse vers l'extérieur et son contenu offre une information et une réflexion théologique.

      - la mise à jour des sites EEM:
              Eemni ( 10 ans d'existence) rend compte de la vie de l'église et des œuvres.
              UEEM : c'est la vitrine de notre Union avec son volet historique et doctrinal. Chaque église locale   

                                     y est présentée ...
        En Route a son site également
 Remercions Jean Philippe Waechter pour ce travail intense d'information qui prend beaucoup de temps.


    1. La commission " Immeuble"
      Daniel Nussbaumer , président de cette commission passe le relai à Monsieur PAQUET de Montélimar.
      Cette commission va  avoir une fonction très importante.  Elle doit accompagner les grands chantiers: St Jean de Valériscle; Strasbourg; Colmar; Mulhouse ; Metz ... Je dois dire qu'elle va "chercher" à accompagner. Cet accompagnement ne veut pas être compris comme une ingérence ou comme un contrôle, mais bel et bien comme un accompagnement qui offre un regard  objectif émanant d'une saine distance... Cette commission veut aussi définir l'urgence des chantiers à venir ..., des presbytères à découvrir ...en vue des mutations de demain.
       
    2. La commission des ministères.
      Daniel Nussbaumer  fait son rapport au point 8 de l'ordre du jour
    3. La commission Règlement Intérieur
      Le RI est un outil de travail que je compare aux coffrages qui aident les maçons à sculpter le béton.  A cette heure nous l'avons normalement adopté  avec les différents amendements exigés par l'AG.
      .
    4. "LE LIEN"  par la PRIERE
      A plusieurs reprise le président a cherché à mettre en place un "LIEN DE PRIERE". Mensuellement, chaque église locale  communique un sujet de reconnaissance et deux sujets d'intercessions. Entre les séances du CD
      ( 4x);  des commissions ( 8x); du Kirchenvorstand ( 4x) ; du Conseil Stratégique ( 3x); des journées de travail à Paris ( 6x); des AG des différentes œuvres; de la participation  à l'Exécutif de la Conférence Centrale; au WE et journées de notre UEEMF ... il n'a pas su concrétiser ce bel outil .  Jörg Schorro (anciennement pasteur à St Imier )  directeur d'une maison de retraite est d'accord de concrétiser ce lien en rassemblant les sujets sur une page mail. Cela entre en vigueur aujourd'hui: à bon entendeur : "salut"
    5. " LE LIEN" par les projets d'églises partagés et les équipes d'évangélisation UEEMF
      Le CD  encourage chaque église locale à développer une dynamique de vision d'église. Une lettre circulaire signée par JR Otge, une autre par B.Lehmann sont venues solliciter cette démarche solidaire. Si le projet requiert le soutien extérieur d'une équipe d'évangélisation, d'enseignement, de prières ...l'église formulera une demande en conséquence.  Le CD cherchera la meilleure façon de répondre à ce "projet de Vie".
  1. LE CNEF
    Le Conseil National des Evangéliques de France réunit quelques 80% des évangéliques de notre Pays.
    Cette ampleur fait qu'il est devenu, par rapport au ministère des cultes de l'Etat, un vis-à-vis tout aussi "écouté" que celui de la FPF ( Fédération Protestante de France ).  Consciemment le CD a mis en veille les démarches d'adhésion à la FPF pour voir l'évolution technique du CNEF. Cette évolution  remplirait, en partie, la fonction recherchée par l'adhésion à la FPF : une couverture respectée et reconnue par l'Etat. Entendons que dans cette réalité du CNEF la FEF et l'AEF cherchent leur nouvelle identité de service.
  2. [...]Nous luttons pour le droit de chacun à l'épanouissement dans la société, hommes, femmes, enfants, adolescents, jeunes adultes, personnes âgées et personnes handicapées; et nous soutenons les droits et la dignité des minorités raciales, ethniques et religieuses [ ...] Extrait du credo social ( p 87)
    C'est dans ce sens que nous sommes engagés , modestement il est vrai, mais engagé quand même , dans le Défi Michée et dans la dynamique d'Oikocrédit .


  1. L'ASSOCIATION "LIBRAIRIE BIBLIQUE CERTITUDE "


Certains se demandent  si Certitude « reste une œuvre de l’Église Évangélique Méthodiste ». À ceux-ci, je voudrais clairement dire que notre volonté est de rester ou de devenir l’œuvre de chaque église locale et de chaque union d’église. Nous souhaitons ardemment associer tous ceux qui le désirent à ce nouveau défi qui se présente à nous. Les portes de l’association sont largement ouvertes aux individus, aux églises, aux Unions d’églises.

( propos du directeur: Pierre Patient )


  1. LANDERSEN

Pour sortir des difficultés qui nous préoccupaient à l'AG de l'an passé, les membres du conseil d'administration se sont relayés, avec d'autres bénévoles encore, pour assurer le cadre et l'accueil du Centre. Le nouveau couple directeur qui entre en fonction à la mi-Avril est : Klaas-Jan et Florianne VAN DER VOORT. Que Dieu bénisse ce nouveau couple directeur pour donner, dans la collaboration avec le Conseil d'Administration, un souffle nouveau à notre Centre.
Le CD exprime, au nom de Landersen, sa reconnaissance au "Kirchenvorstand",  qui a transformé en don la somme qui restait due. 


  1. La CONGREGATION DES SŒURS 


Sœur Marlyse témoigne: Nous habitons le home depuis 3 ans et nous constatons avec reconnaissance combien notre maison est adaptée à l'exercice de notre nouvelle mission. Mission d'accueil, d'hébergement de personnes individuelles ou de groupe de travail.... Un enrichissement particulier pour nous est la présence, dans nos locaux de l'association "La Traversée" ( propos de Sœur Marlyse ). Prions pour cette œuvre et pour la santé de soeur  Marlyse. 


  1. LA JEUNESSE ( GTJ : Groupe Travail Jeunesse )


Christophe Bruzi, coordonnateur de ce GTJ [ rassemblant le Grand Est ] communique :
OBJECTIFS et MOYENS
a - aider  les jeunes des groupes de jeunes à progresser dans leur foi en mettant en commun les ressources.
b.- Etablir des liens entre les jeunes de nos églises au travers des rencontres communes
c.- Soutenir les responsables des groupes de jeunes en partageant nos expériences, et en rassemblant dans la prière pour ces groupes des gens particulièrement sensibles à leurs problèmes et conscients de ces derniers.

Christophe constate  un mal croissant à rassembler les effectifs.  Les dernières rencontres  ont fonctionné avec 40% de la cible attendue.


Citons le temps fort de Pentecôte à Valence, "la Mission Attitude", encouragé par un soutien financier de l'UEEMF. Est-ce que cette MISSION ATTITUDE produit du fruit dans nos églises et familles ?

  1. BETHESDA


Michel Weyer, dans son rapport,  cite 3 points à l'intention de l'UEEMF.

  1. - Béthesda "en réseau protestant": les Associations Bethesda; Bethlehem (Strasbourg), Emmaüs-Diaconesses ( Strasbourg), Sarepta (Dorlisheim), le Diaconat protestant de Bischwiller et Salem (Barr).
    Ensemble,  ces associations au service de la personne âgée et dépendante, représentent 1.100 lits  entourés par quelques 500 employés.
    Un projet d'aumônerie commune, dans le sens d'une réelle "présence protestante" au sein des 13 maisons de retraites actuelles, souligne les valeurs chrétiennes et protestantes qui font notre spécificité.
  2. Michel interpelle, de manière pertinente, au travers de la question suivante : Notre UEEMF peut-elle continuer à demeurer à l'écart du débat  entre les logiques et dynamiques en vigueur dans le domaine administratif et économique et la mission qui intéresse les églises de la FEP ( Fédération de l'Entraide Protestante)?
    L'œuvre diaconale  évangélique méthodiste qu'est Bethesda est membre de la FPF ( Fédération Protestante de France) via la FEP.  L'UEEMF n'aurait-elle pas une voix évangélique à ajouter, aux côtés des autres voix de la FEP, face aux évolutions rapides qui risque de changer la nature de notre mission diaconale si on n'y prend pas garde? L'UEEMF pourrait participer à la formation  "diaconale" de plus en plus professionnelle par son apport spirituel et théologique.
  3. Projets Bethesda en voie de réalisation. Je note
    - les "services Alzheimer" qui ont le vent en poupe.
    - le projet Bethesda Village ( au Sud de Strasbourg) qui va permettre le démarrage d'un premier volet polymorphe ( RPA + EHPAD de 85 places + services d'aide à domicile )
    - Bethesda Contades ( Strasbourg) qui travaille à la création d'une grande salle polyvalente ( fêtes, cultes, ouverture sur l'extérieur du quartier )
    N'y –a-t-il pas là des places à pourvoir par l'église Méthodiste de Strasbourg et par l'UEEMF  ?


  1. St Jean de Valéricle ( SJV )


D' "après" le rapport de Pierre Geiser, membre de la commission Immeuble. Je retiens: 

  • La réalisation de 4 garages. Merci à l'équipe de bénévoles  qui, pendant le mois d'Août, a contribué à cette œuvre. 6 garages sont disponibles ( voir le Numéro de En Route de Septembre). Les loyers perçus  doivent à terme couvrir les mensualités de l'emprunt au Crédit coopératif. 
  • Le projet d'aménagement des appartements.
    En attendant que les dossiers administratifs soient en vigueur et que les chemins de financement s'ouvrent via le P.L.A.I.[ dispositif de financement de logements sociaux] accordé par la Caisse des Dépôts et Consignations avec un taux semblable à celui appliqué aux organismes HLM, des travaux de  démolition à l'intérieur des anciens appartements sont en cours sous la surveillance de l'architecte Christine Jodra . 
  • Projet du Foyer REGAIN
    Les responsables Pascal Maurin et Daniel Osswald y travaillent. Eux aussi attendent les feux verts des administartions. 


  1. CONNEXIO

  Le département communication francophone:
      Il rend concret la "connexio" entre le "Réseau Mission et Diaconie"  et nos églises locales dans le District francophone. Deux cultes d'information et de découverte ont été célébrés l'un à Montélimar et l'autre à Genève.
Les membres de ce département sont disponibles pour apporter leur " connaissance connexio" dans les cadres que choisissent les églises locales.
 

 Le département ASIE (GTC)

Nous espérons que le désaccord qui a poussé  notre EPMK Paris de ne plus envoyer de représentant aux réunions du groupe de travail Cambodge trouvera une issue qui donnera un élan bénéfique aux visions de travail en œuvre au Cambodge. Nous prions aussi que le projet de partenariat initié par la Communauté Méthodiste  Cambodgienne de Strasbourg ( Bischwiller ) trouvera une solution en bénédiction pour les pasteurs et communautés qu'elle veut soutenir. 


  1. Carrefour des Femmes National ( CFN )

Joseline Waechter présidente du CFN rappelle  que
      -  le Comité National se réunit dans un rythme trimestriel 

  • Madeleine Huck a présidé en Mai  le WE de 'formation au féminin' à Landersen 
  • L'église de Bischwiller  a réalisé la cadre du WE interéglises en Septembre à Landersen. Le pasteur Kurt Maeder a développé le thème "salut, guérison et sanctification"
  • En février" Femmes2000" a rassemblé les effectifs à Strasbourg.
  • Joseline relève la participation à la JMP ( 1er vendredi du mois de mars)
  • DATES  PROCHES A RETENIR :
     27/28 sept. WE inter églises à Landersen.  Le Carrefour des femmes de Suisse romande encadre
    le thème passionnant " Quel visage pour nos églises aujourd'hui?"
     15 novembre: la journée de formation à Colmar. Anne Husser y traite le thème de "la non violence dans les familles: du mythe à la réalité?"


  1. CMFT ( Centre Méthodiste de Formation Théologique ) : La formation des laïcs

 Joseline Waechter est le moteur de cette formation.
Elle accomplit cette tâche avec beaucoup d'amour et de professionnalisme. Je rêve du jour où chaque membre de nos églises locales se donne la joie de faire cette formation. E n ce moment 18 "étudiants" suivent ce cours.
 16 résident en France.  Joseline cherche à établir un lien régulier avec chaque étudiant. 

[ voir  et emporter les plaquettes publicitaires]   

 sur la table de présentation vous trouvez aussi les "éditions" du CMFT à 4, 80 € la plaquette


3. " Relation avec la conférence annuelle " 

3.1.   PROFIL EEM [ extrait de la lettre circulaire du mois de novembre  envoyée par le président ]

 Ce profil n'est pas une confession de foi, mais il met en évidence les points de notre mission et donc aussi les points de contacts avec l'humanité. Les différents points n'ont pas de numéro pour éviter une interprétation d'importance. Dans l'EEM, les questions liées à la compréhension de la foi ne sont pas prioritaires, si j'ose dire.  En effet l'EEM n'est pas née de divergences doctrinales, mais de ce que des personnes ont fait l'expérience de l'amour de Dieu et du salut en Christ au plus profond d'elles-mêmes.  Portés par cette expérience, les méthodistes  ont appelé les gens et la société au renouveau. Ainsi les 6 points forment un ensemble, à l'exemple des membres d'un même corps. Chaque point est indissociable de l'autre.

En chemin avec Christ - animés par Dieu - tournés vers les humains
CE QUE NOUS FAISONS:

      animés par la bonté de Dieu  nous transmettons son amour en paroles et en actes
COMMENT NOUS AGISSONS AU SEIN DE LA SOCIETE:
     animés par la passion  de Dieu nous nous engageons pour le bien de toutes et tous dans la société
CE QUE NOUS SOMMES:

     animés par  le Saint Esprit de Dieu nous sommes, en tant que croyants,  présents et acteurs au  niveau local et unis au niveau mondial

CE QUE NOUS CROYONS ET ENSEIGNONS:

     animés par la Parole de Dieu, nous faisons confiance à sa grâce libératrice
COMMENT NOUS NOUS COMPORTONS LES UNS AVEC LES AUTRES:

    animés par l'amour de Dieu, nous témoignons du respect à chaque personne
COMMENT NOUS TRAVAILLONS:

    animés par l'action de Dieu, nous veillons à la participation du plus grand-nombre
                                                    et à l'efficacité de notre action.


Chaque église locale est invitée, dans les prochaines années (3 à 5) à réfléchir "EN QUOI", au travers des 2 premiers points cités, elle veut être en chemin avec Jésus, animée par Dieu et tournée vers les hommes et les femmes de notre société. Cela peut aider à formuler un projet que l'église locale veut accomplir. 


3.2.  Le matériel

 Pour mettre ce profil en pratique deux classeurs ont été crées:


    1. Outils de travail pour la concrétisation du profil EEM dans nos églises
    2. Outils de travail pour la concrétisation du profil EEM  dans les organes de l'Eglise



4. " Relation avec la Conférence Centrale " 

4.1. Veuillez prendre connaissance, sur la table de présentation, des différents pays représentés

4.2 . Le credo social.
        Je suis fier de ce credo qui nous plonge dans l'actualité en y traçant des chemins de témoignage.

 


5. " Que celui qui a des oreilles entende ... " 

5.1  Dans l'activisme effréné, les clameurs et la confusion qui caractérisent notre époque, nous sommes en danger de perdre ce qui est absolument vital pour notre santé et notre maturité spirituelles: le murmure doux et léger de Dieu.


5.2    Nous croyons qu'Il parle à ses enfants de nombreuses manières, mais à l'instar du jeune Samuel, nous ne reconnaissons pas toujours sa voix. Comment apprendre à écouter le Père ?


  1. Saurons-nous nous débarrasser de ce qui entrave la prière d'écoute: les déformations du sentimentalisme, la quête de l'expérience et du spectaculaire, l'écoute néognostique  (la recherche de la sagesse qui arrange), l'obsession de l'épanouissement du moi, en bref, tout ce qui nous maintient dans une illusion d'adulte et donc dans l'immaturité.
  2. Je suis convaincu que la principale clé de la croissance de nos églises locales est d'abord la bonne santé de l'église et non pas  la croissance. Lorsque nous nous attèlerons à chercher à développer des églises équilibrées, elles croîtront. Tout ce qui vit croît – si c'est en bon état!  La louange et l'adoration, la communion fraternelle, l'évangélisation,  l'enseignement et la prédication ...est-ce que  ces 5 éléments cités se trouvent dans une forme d'équilibre ou est ce que le seul objectif qui passionne est celui du pasteur ou celui d'un membre "fort" du conseil ? 

Le projet VIE qui suit veut,  même si ce n'est pas dit explicitement, exprimer cette bonne santé équilibrée.
Je crois sincèrement que consciemment ou inconsciemment chaque église est "dirigée" par quelque chose: la tradition, les programmes, les finances, les évènements, les chercheurs, et même les bâtiments. Mais pour que l'église soit bien portante, elle a besoin d'être orientée par un but.

L'église a besoin d'une stratégie qui l'aidera à croître -vivement par la communion fraternelle, -profondément par l'enseignement, -puissamment par l'adoration,  -à s'élargir  par le ministère et - s'agrandir par l'évangélisation.

La théologie et les trois axes du projet VIE abondent dans ce sens. Je veux me rappeler que l'Eglise n'est pas un business, mais un CORPS. C'est un organisme vivant qui veut se "reproduire" et non une organisation.



6. " entendre ... le Projet VIE "
(le projet Vie nouvelle mouture: brochure annexe )



7. " En guise de conclusion " 

      "Je n'ai pas peur que les gens appelés Méthodistes cessent d'exister en Europe ou en Amérique. Je crains seulement qu'ils ne deviennent un groupe sans vie ayant la forme de la religion, mais non pas sa puissance, et ceci arrivera assurément s'ils ne tiennent plus fermement à la doctrine, à la discipline et à l'esprit avec lesquels ils ont commencés.

       ( John Wesley – 1786 : iI avait 83 ans à ce moment là )



  1. " La BENEDICTION" 


Jean est dans sa prison.

Il a entendu parler de Jésus et de ce qu'il fait.

Il envoie quelques-uns de ses disciples pour lui demander:

Es-tu celui qui doit venir ou devons-nous en attendre un autre ?

Jésus répond:

           Allez raconter à Jean ce que vous entendez et voyez:

Les aveugles recouvrent la vue,

Les boiteux marchent, les lépreux sont guéris,

Les sourds entendent, 

Les morts se réveillent,
et la Bonne Nouvelle est annoncée aux pauvres.

( Mt 11, 2-5 )


Bénédiction


Dieu est le même hier, aujourd'hui et demain:

Il ouvre votre regard, 

Il libère votre marche,

Il guérit votre passé,

Il réveille votre écoute,

Il ressuscite votre foi.


Que son Evangile ne soit pour vous maintenant, 

Ni une distraction,

Ni une tradition,

Mais la plus grande nouvelle

qu'on vous ait jamais annoncée


Partagez cette même bénédiction dans votre église locale !


Bernard Lehmann


le fichier pdf (383 ko)


Le message de l'évêque Patrick Streiff sur les Règles générales

Assemblée Générale de l’UEEMF à Chamaloc les 5/6 avril 2008


 Le message de l’évêque en audio (mp3)

Typiquement méthodiste : Les règles générales

Patrick Streiff, évêque

À l’origine, les méthodistes étaient un mouvement très dynamique. À certains endroits, ils le sont toujours. Dans nos contrées, on entend davantage – avec un ton péjoratif – que les méthodistes ont commencé comme un mouvement, mais qu’ils sont devenus une église bien établie. Quelque chose qui a caractérisé les débuts du mouvement méthodiste était les « règles générales ». Le Conseil des Évêques a décidé de les faire ressortir de l’oubli. Lors de la Conférence Générale, tous les délégués recevront un petit livret qui rappelle les trois grands thèmes sur lesquels les règles générales sont basées : ne pas faire le mal, faire le bien, utiliser les moyens de grâce ou – dans les mots de ce livret : demeurer dans l’amour de Dieu. Lors de la Conférence Annuelle Suisse-France, vous recevrez une édition française de ce petit livret pour étude et discussion dans vos églises locales et vos cercles de maison. Aujourd’hui, dans cette prédication, j’aimerais parler de l’enracinement biblique de ces trois règles et de leur actualité pour nos communautés et, surtout, pour notre mission dans la société.


L’époque de Wesley et la nôtre

Les deux frères Wesley sont nés il y a plus de 300 ans. Ils ont vécu pratiquement durant tout le XVIIIe siècle. Nous sommes au XXIe siècle. À leur époque, en Angleterre, les gens d’influence voulaient former une nouvelle génération de responsables qui soient raisonnés et vivent une vie morale. En même temps, ils craignaient toute vague sectaire et tout dispute dogmatique. – Cela sonne-t-il familier ? Ne connaissez-vous pas beaucoup de gens autour de vous, surtout dans la tranche d’âge au-dessus de 50 ans qui diraient la même chose ? Qui veulent vivre une vie paisible, raisonnable et dans une bonne morale générale ? « Je suis honnête » ; « Je vis une vie correcte » ; « Je n’ai rien à me reprocher ». Ils vivent dans une bonne tradition humaniste. Wesley capte leur attention en insistant sur une vie morale à travers les deux premiers préceptes : ne pas faire le mal et faire le bien. Mais il y ajoute un troisième qui va au-delà de la seule morale et y introduit l’orientation à Dieu : rester dans l’amour de Dieu.


L’hédonisme

Aujourd’hui, nous rencontrons encore un autre défi, surtout parmi une tranche d’âge plus jeune : l’hédonisme. Il faut profiter de la vie, disent-ils. « Fun, sun and nothing to do » comme une chanson le disait. Cela n’existait pratiquement pas à l’époque de Wesley, sauf parmi une certaine noblesse riche. Les autres n’avaient simplement pas assez à vivre pour jouir autant de la vie. La vie était essentiellement une lutte pour survivre, surtout pour la couche basse de la population. Les ouvriers qui commençaient à recevoir des salaires trop souvent allaient se soûler au lieu d’apporter l’argent à la maison. La vie était un cauchemar et l’alcool une drogue bon marché pour l’oublier. – Aujourd’hui, ne connaissez-vous pas ces jeunes qui ne savent plus quoi faire de leur vie ? Qui veulent en profiter au maximum, mais gâchent tout avec des excès de fêtes, bourrés d’alcools ? Les extrêmes se touchent. Wesley rappelait aux ouvriers de son temps leur dignité d’être créés à l’image de Dieu, mais également leur responsabilité de mener une vie selon la volonté de Dieu pour ne pas aller droit en enfer. Et il leur donna comme orientation pour leur vie les trois règles simples : ne pas faire le mal, faire le bien, rester dans l’amour de Dieu. Et il leur citait les Écritures.


Les trois règles – fondées dans la Bible

Pour les trois règles, on ne peut pas citer un simple verset biblique où on les retrouverait tous ensemble. Mais les trois règles sont comme un condensé de beaucoup de textes bibliques.

En Deutéronome, chapitre 6, il y a un rappel des données essentielles de la loi. Le peuple de Dieu est exhorté « (6.12) Lorsque tu mangeras à satiété, fais bien attention de ne pas oublier l’Éternel, qui t’a fait sortir d’Égypte, de la maison d’esclavage.… (6.17) Vous respecterez les commandements de l’Éternel, votre Dieu.… (6.18) Tu feras ce qui est droit et ce qui est bien aux yeux de l’Éternel, afin d’être heureux. » La sanctification va de pair avec le bonheur. Wesley souvent citait les deux ensemble : « holiness and happiness », sanctification et bonheur.

Et les prophètes en toujours à nouveau rappeler les préceptes fondamentaux. Esaïe dit (1.17) : « Apprenez à faire le bien » et il explique ce que cela veut dire en continuant : « recherchez la justice, protégez l’opprimé, faites droit à l’orphelin, défendez la veuve ! ». Et dans l’annonce de la naissance d’Emmanuel, le prophète dit comme signe de qualité de lui (7,15) : «… Qu’il sache rejeter le mal et choisir le bien. » Michée donne le résumé suivant des conseils pour une vie selon la volonté de Dieu (6.8) : « On t’a fait connaître, homme, ce qui est bien et ce que l’Éternel demande de toi : c’est que tu mettes en pratique le droit, que tu aimes la bonté et que tu marches humblement avec ton Dieu. » Amos de son côté critique violemment le style de vie du peuple de Dieu et dit (5.14-15) : « Recherchez-le bien et non le mal, afin que vous viviez, et ainsi l’Éternel, le Dieu de l’univers, sera avec vous, comme vous le dites. Détestez le mal et aimez le bien, faites régner la justice à la porte de la ville ! » Et il inscrit cette exhortation des deux premières règles wesleyennes dans le contexte de la troisième en disant (5.6) : « Cherchez l’Éternel, et vous vivrez ! » D’ailleurs, ces appels d’Amos nous serviront de base biblique pour nous focaliser sur les trois règles de vie wesleyennes, lors de la conférence centrale de l’année prochaine.

Dans le Psaume 34, la promesse que l’Éternel entend les cris des justes (34.16) est liée à l’exhortation (34.15) : « détourne-toi du mal et fais le bien ». La première épître de Pierre reprend ces versets (1P 3.10-12). L’apôtre Paul, dans la lettre aux Romains, les exhorte (12.9) : « Que l’amour soit sans hypocrisie. Ayez le mal en horreur, attachez-vous au bien. » C’est pour lui « le culte raisonnable » auquel nous sommes appelés « par les compassions de Dieu » (12.1). On pourrait ajouter d’autres textes bibliques qui résument l’essence d’une vie avec Dieu d’une manière évoquée par les trois règles wesleyennes : ne pas faire le mal – faire le bien – vivre dans l’amour de Dieu.


Faire le bien

Le premier précepte seul ne suffit pas. Ne pas faire le mal, ne veut pas encore dire qu’on agit positivement. Il faut y ajouter le deuxième : faire le bien. Et les deux premiers semblent évidents et simples. Mais les appliquer dans la vie de tous les jours est le défi. Ce n’est ainsi que peut naître et s’enraciner une bonne habitude et un style de vie. Les deux premiers préceptes peuvent faire un bon humaniste ou, négativement, un homme légaliste. Wesley voulait aller au-delà et faire des disciples du Christ. C’est pourquoi il a ajouté le troisième précepte.


Les trois règles – plus qu’une « bonne morale »

Wesley a donné les règles générales aux gens qui se sont réunis dans ses « sociétés » et qui ont été subdivisés en petits groupes de douze, les « classes ». Il dit de ces réunions : « Ce sont tout simplement des associations de personnes qui ont eu les formes de la piété et qui se sont préoccupées d’y trouver la force renouvelante. Elles se sont groupées pour prier, entendre une parole d’exhortation, veiller avec affection les unes sur les autres et s’entraider dans l’œuvre de leur salut. » Le souci de Wesley était que ces personnes ne trouvent pas seulement « les formes de la piété », c’est-à-dire une bonne éthique de vie, mais qu’ils trouvent la force renouvelante. La découverte du salut par la grâce, par le moyen de la foi fut tellement dynamisante pour Wesley, qu’il tenait absolument à lier la recherche d’une vie bonne et heureuse à la recherche de l’amour qui nous vient de Dieu en Christ. Et la troisième règle, demeurer dans l’amour de Dieu, fut alors capitale. Wesley a énuméré des choses très concrètes sur chaque règle. Et ainsi, pour la troisième, qu’il nomme textuellement « Faire usage de tous les moyens de grâce institués par Dieu », il énumère sept moyens qui nous font découvrir et jouir de la grâce de Dieu : « le culte public ; l’écoute de la Parole, lue ou commentée ; la Sainte cène ; le culte personnel et le culte de famille ; l’étude des Écritures ; le jeûne et l’abstinence. » Par moments, il peut encore énumérer d’autres comme la rencontre et discussion chrétienne (Christian Conferencing), d’où l’importance des forums de dialogue et de décision que nous appelons nos « conférences ».

Cette recherche de la grâce de Dieu – à travers les moyens que Dieu nous a donnés – est devenue le moteur pour le réveil parmi les méthodistes. Il nous ferait du bien en tant que méthodistes de redécouvrir les règles générales. Il y a 15 ou 20 ans, nous avons publié une version moderne qui prolonge les exhortations concrètes de chaque règle vers les nouveaux défis dans notre société moderne : « Principes pour un mode de vie responsable (dans le prolongement des règles générales de John Wesley). Ces règles donnent une orientation à la vie. Elles sont plus que simplement une morale. Elles nous font découvrir la puissance de la grâce de Dieu. Cela fait leur dynamique.

Le petit livret que vous recevrez à la prochaine conférence annuelle se concentre sur les trois grandes règles sans les exhortations concrètes. Comme chez Wesley, le petit livret ne met l’accent pas sur une confession de foi mais sur la dynamique d’une vie de disciple du Christ. Il veut promouvoir l’essentiel d’une pratique de vie qui deviendra une bonne habitude d’une vie transformée par l’Évangile. Par la suite, vous pouvez en discuter dans vos cercles de maison comment vous appliquez les règles de base au quotidien. Peut-être, vous apporterez des jugements différents sur des pratiques concrètes. Il y a des choses où les chrétiens diffèrent dans leurs opinions. Et en discutez avec des non-chrétiens, autant ceux avec un idéal humaniste que ceux avec un idéal hédoniste. Les trois règles veulent nous amener sur un chemin de vie avec le Christ. Et au-delà des différences dans certaines questions éthiques concrètes, les trois règles exhortent chacun et chacune à les appliquer, selon sa connaissance actuelle. Ainsi, vous serez sur un chemin qui s’oriente vers Dieu et qui transformera votre vie. Et si vous continuez à appliquer la troisième règle, vous ne tomberez pas dans un légalisme, mais vous serez entraînés dans une dynamique de vie avec le Christ. Que ce petit livret serve à redécouvrir ces règles de base d’une vie de disciple du Christ et surtout à les mettre en pratique dans nos vies de tous les jours.

le fichier pdf de ce message (46 ko)


Le centre de vacances Landersen


Assemblée Générale de l’UEEMF à Chamaloc les 5/6 avril 2008

Des nouvelles du centre de vacances Landersen

Martial Kedaj, président


La parole a été donnée lors de l’AG de l’UEEMF à Martial Kedaj, président de l’association Landersen. Il retrace le vécu du centre de vacances au cours de cette année passée si mouvementée.

Soutien aux victimes

Je voudrais profiter de l’occasion pour renouveler notre soutien dans la prière et notre compassion aux enfants et aux familles qui ont été secoués dans ce que je nommerai « la tragédie » que nous avons vécue au début de l’année dernière.

Je fais une petite parenthèse pour vous dire que les familles ont vraiment besoin de se sentir soutenues dans la prière, d’autant que la libération d’Aurélien Jarrier est intervenue il y a quelques jours ; sa détention provisoire en attendant le procès qui pourrait avoir lieu d’ici un an ne semblait plus impérative pour la justice. Il est actuellement chez sa mère à Antibes et aurait interdiction de quitter le département. Je referme la parenthèse.

Remise à flot

Il y a un an, lors de l’Assemblée Générale de l’Association, nous avons été conduits à nous poser la question même de notre existence, tant notre survie paraissait compromise.

En effet, en l’absence du directeur pour les raisons qui viennent d’être évoquées, s’ajoutait une situation financière catastrophique. Avec un déficit prévisionnel de 80 000 € chiffré en mai 2007, des caisses désespérément vides depuis des mois, le CA ne savait quel remède administrer.

Et là, je dois reconnaître que sans l’intervention divine, l’ensemble de ce qui s’est produit n’aurait été possible. Quand un groupe a « reconsacré » la maison à l’occasion de 3 jours de jeûne et de prières sur place ou à distance, d’autres ont mis la main à la pâte pour assurer le quotidien, d’autres la main à la poche pour assurer la partie financière, sans parler des soutiens dans la prière que nous ressentons encore aujourd’hui. Je peux dire avec beaucoup d’émotion et de reconnaissance que tous ont répondu présents à ce que nous pourrions appeler une injonction inspirée de ne pas laisser tomber cette œuvre de Landersen aux mains de notre Ennemi. C’est ainsi que l’activité du centre a pu être maintenue, que les séjours et les colos se sont révélés bénéfiques à chacun, y compris au centre, que des forces nouvelles sont venues s’ajouter à celles existantes, que le centre a pu accueillir chaque groupe, malgré l’absence de responsables sur place, que des efforts en terme de gestion ont été faits jour après jour. C’est dans l’humilité devant l’exemple de la pauvre veuve qui a donné 2 pauvres deniers, en réalité tout ce qu’elle avait, que je me permets de ne citer personne en particulier. Je ne souhaite pas comparer les efforts des uns ou des autres avec ma vision humaine, mais laisser chacun se reconnaître dans ce que le Seigneur lui a mis à cœur de faire. Alors humblement et simplement merci à chacun.

Tous ces efforts, plus de 35 000 euros de dons (soit environ 20 000 de plus qu’en 2006), des milliers d’heures de bénévolat, ont concrètement conduit le centre sur la voie de l’équilibre financier (le bilan exact est en cours d’examen avec l’expert-comptable). Mais plus important encore, la communion avec notre Dieu a repris la première place et je lui rends grâce pour cela.

Tous ces éléments ont préparé la décision de l’AG extraordinaire de septembre dernier de conserver le centre comme une œuvre de notre Union. Ils en sont également la conséquence directe.

Cet ensemble de bonnes nouvelles nous à permis de relever de nouveaux défis : continuer…

L’effort d’embellissement et de mise en conformité du centre

Début mars, plus de 40 bénévoles se sont relayés durant une semaine à Landersen. Les 22 portes des chambres du grand bâtiment des Érables ont été changées. Quelle poussière, quelle sueur dépensée, mais quelle communion entre « frères », quelle joie de voir que ce chantier, préparé depuis des mois, remis dans les mains du Père, s’est déroulé à merveille. Il reste les finitions de peinture et de numérotation des portes. Là encore, un autre sujet de reconnaissance et de joie. La collecte de construction 2006 destinée à Landersen a enfin trouvé sa concrétisation. Elle va se poursuivre d’ici l’automne, car il reste encore assez d’argent pour changer les fenêtres et les volets de la grande salle qui en ont bien besoin.

Le recrutement du directeur du centre

Nous avons reçu une dizaine de candidatures, en avons retenu 3, avec qui nous avons eu des entretiens et nous avons finalement sélectionné une couple franco néerlandais, Floriane et Klaas jan van der Voort. Floriane, accessoirement fille d’Elisabeth et Gérard George, piliers de l’église de Munster. Floriane à une formation linguistique universitaire en Allemand et Anglais et pratique également le Néerlandais au quotidien. Elle a exercé ses talents dans l’Éducation Nationale, puis en tant qu’assistante de direction. Klass Jan est cuisinier/Maître d’hôtel et gérant d’office. Il a notamment exercé dans de grands hôtels. Dès leur rencontre, ils ont souhaité mettre leurs vies au service du Seigneur et ont été conduits à faire une école biblique en Écosse. Depuis, ils se sont mariés et travaillent à mi-temps pour JPC dans une petite ville de 20 000 habitants. Ils ont à cœur de mettre leurs talents à l’épreuve à Landersen où ils emménageront le 19.04.08 prochain avec leurs 2,5 enfants. Klass Jan prendra ses fonctions le 01.05.08 et Floriane le secondera du mieux possible.

Besoin de renforts

Ces nouvelles positives ne veulent pas dire que Landersen est définitivement hors de danger et qu’il n’y a plus rien à faire, bien au contraire. Le combat contre les forces du mal est permanent, et nous serions reconnaissants de voir le CA à nouveau renforcé par de nouveaux membres, de savoir que les uns ou les autres continuent à nous porter dans la prière, que des bénévoles continuent à nous aider physiquement et économiquement.

Je recommande particulièrement le CA à vos prières. Nous nous sommes donnés sans compter, et nous avons besoin de repos. Des sujets restent en suspens pour cause de ressources limitées. Ce sont 1 à 2 membres par Église d’Alsace ou de plus loin (j’adresse là un clin d’œil à Montélimar) qui seraient nécessaires. Le 31 mai prochain, nous serons en mesure d’accueillir ces renforts lors de l’Assemblée Générale de l’Association qui devrait se dérouler à Landersen.

Je pourrai vous entretenir le reste de la soirée de cette belle œuvre qui représente tant de bonnes choses pour moi, mais je conclurai par un simple merci pour votre écoute et gloire à Dieu pour ses merveilles.